Fictions-Hina

Le voyage d'Hina~★

    Perdue dans le monde d'Orinam ! Mes Time Line avancent et bientôt je pourrais écrire Nox *o* Tellement Hâte (07/07/2018 at 2:23 PM)

  • 17651 visits
  • 102 articles
  • 0 hearts
  • 12496 comments

Itachi Uchiwa~★ 02/07/2015







 
Frère aimant, Shinobi d'exception, Héros sans renommé, Mort pour la vie. 
    
       
  "Désolé petit frère, il n'y aura pas de prochaine fois " 
  
Marié avec Sakura ~
  
  {938 HP + 5}
  
10= un Heavy Pounto

Start. Stop. Reset. Re-start. 04/03/2014





Start. Stop. Reset. Re-start. 
   
  
« On ne meurt qu'une fois ! »
La vie s'arrête à : naître, vivre, mourir. La réincarnation après la mort ? Peut être. Mais nous, nous sommes morts, puis nous sommes revenus à la vie. Comment ? Pourquoi ? Nous ne le savons pas nous même. Notre vie est une partie de jeu vidéo : Sart pour commencer, Stop pour arrêter, Reset pour effacer, et Re-start pour redémarrer. Qui sommes nous ? Nous sommes les Reboots. Pour nous « GAME OVER » ne s'est pas affiché et nous comptons bien ne plus mourir. Nous allons nous battre contre ceux qui s'élèveront contre nous et ça commencera dans très peu de temps... Tenez vous prêts, parce que maintenant vous êtes embarqués dans cette histoire avec nous !
     
Rose. Bird. Fray.
   

Chapitre 1 : L'institut 10/06/2017


   
          Adossé au mur métallisé, un jeune homme attendait impatiemment depuis une dizaine de minutes déjà. Son pied suivait la cadence frénétique de son irritation créant un clapotis agaçant. Il ne cessait de passer ses longs cheveux bruns derrière son oreille percée d'une boucle d'oreille dorée. L'attente lui était pénible, lui qui pourtant d'ordinaire était d'un calme olympien.
          
          « Smart c'est ça ? »
          
          Perturbé par son impatience croissante, il avait occulté tout ce qui se passait autour de lui dont cette jeune femme aux courts cheveux criards. Une demie-tête de moins que lui, la demoiselle se tenait droite, un dossier à la main. L'autorité qui émanait d'elle passait par son regard froid émeraude qui l'empêchait de faire une remarque sur le retard apparent de la rose. Il hocha la tête pour confirmer les dires de la femme.
          
          « Je m'appelle Rose, se présenta-t-elle. Je suis une reboot générale  de l'Institut, le bâtiment où nous nous trouvons.
-          Une Reboot ? répéta le jeune homme d'un ton égal.
-          Oui, tout comme toi. Un reboot est un humain qui est mort, une mort plus ou moins cérébrale, mais qui est revenu à la vie. Ici, tu ne trouveras que des Reboots si ce n'est Lord, notre chef et les scientifiques qui nous ont ramenés et modifiés.
-          Modifié ? demanda Smart.
-      Oui, les scientifiques, pendant notre période de mort, nous ont améliorés et modifiés physiquement afin de répondre aux attentes de Lord. Avec ce nouveau corps tu es beaucoup plus fort et plus rapide.Quant aux personnes qui te connaissaient durant ta première vie, ils ne pourront pas te reconnaître lors des missions à la surface. 
-          Comment font-ils pour nous modifier ? Je veux dire, nous avons simplement eut une mort cérébrale non ? Et personnellement je suis mort pendant quatre-vingt-sept minutes, c'est trop peu pour toutes chirurgies éventuelles. Mais il est vrai que ces cheveux bruns, dit-il en prenant une mèche entre ses doigts, ne sont pas les miens. »
          
          Le questionnement du jeune homme interpella Rose qui s'arrêta au milieu du couloir. Elle avait l'habitude d'entendre les lamentations des nouvelles recrues. Les nouveaux nés, comme les appelaient les anciens, se peinaient d'être morts, d'avoir perdus leur corps d'antan, et ils voulaient revoir leur famille et leur ami. Lui, il s'en fichait, tout ce qu'il voulait c'était comprendre comment.
          
          Elle se souvient qu'elle avait posé ces questions à Princesse qui l'avait regardé ébahie elle aussi. C'était la première pierre qui avait forgé leur lien. Cependant, aujourd'hui comme à l'époque, malgré les dix ans qu'elle avait passé ici, elle n'avait aucune réponse à ces questions. Elle avait même oublié de s'interroger avec le temps. C'était normal pour un reboot d'être plus fort et plus rapide que les gens normaux, c'était normal d'être mort mais aussi d'être revenu à la vie, c'était normal d'être modifié. Tous ces critères faisaient la définition d'un reboot.
           
          « Je n'en ai aucune idée. Je n'ai pas les connaissances pour répondre à tes questions, dit-elle simplement en reprenant son chemin suivit de près par le jeune homme.
-          Tu n'en as aucune idée, répéta Smart. Comment ça ? Tu es générale, donc tu dois être quelqu'un d'assez important et pourtant tu ne sais pas ce qu'il se passe réellement ici ?
-          Ecoute Smart, ici c'est pas le monde réel. Tous les principes de la vie sont mis de côté. On suit les ordres, on ne pose pas de questions. Les scientifiques font ce qu'il veulent sans devoir nous rendre des comptes à nous les Reboots. Quant à nous justement, on doit faire notre boulot, nous entraîner et sauver le monde par moment. Ça s'arrête là. Ne cherche pas à comprendre, ça t'attirerait des ennuis, crois moi j'ai essayé, déclara-t-elle avec une pointe d'amertume dans la voix. L'Institut fonctionne ainsi depuis très longtemps, depuis Shadow.
-          Il s'agit du supérieur de Lord, notre chef, c'est bien ça ?  Mais il est mort je ne sais plus trop quand. »
           
          La réplique de Smart interpela encore la rose. Ce nouveau venu en savait déjà long sur l'Institut, c'était impressionnant. Son calme, son raisonnement et son intelligence étaient fascinants, beaucoup l'envierait. Elle-même n'avait pas été ainsi à ses débuts. Et depuis des années, elle voyait passer les petits nouveaux sans fond, sans convictions, sans intelligence.
           
          « Comment en sais-tu autant sur l'Institut ? demanda-t-elle avec un certain scepticisme.
-          J'ai patienté je ne sais plus combien de temps dans votre sorte d'antichambre. Il y a un bouquin qui relate l'histoire de l'Institut depuis la création de la base militaire durant la première guerre mondiale afin de créer des drogues médicinales et des soldats surdoués jusqu'à maintenant. Ce que nous sommes devenus depuis les années 50 avec les derniers scientifiques qui ont survécu à la guerre et qui ont investi les souterrains de la base pour continuer leurs recherches qui sont, au passage, devenus illégales depuis 1951, débita-t-il d'un ton sérieux. » 
           
          Rose resta stupéfaite face à cette tirade. Elle savait que les scientifiques avaient écrit ce livre il y a cinq ou six ans pour laisser une trace de leur passage pour l'avenir, mais elle ne savait pas qu'il se trouvait dans l'antichambre et personne avant Smart n'avait pris le temps de lire ces notes. Elle-même ne savait pas ce qui y était écrit. Elle secoua la tête pour s'éclaircir les idées, après tout, tout cela n'avait pas d'importance.
           
          « Je vois, je n'aurais pas besoin de tout t'expliquer alors. Seule petite rectification, ce que nous faisons est légale mais inconnu. Les grandes puissances mondiales sont au courant de notre existence et se servent de nous lorsqu'une catastrophe semble arriver. Nous sommes une armée mondiale de l'ombre. Nous n'intervenons que lors de grands dangers comme une épidémie, une cyber-attaque ou que sais-je encore. Tout cela pour permettre à tous les vivants de continuer tranquillement leur petite vie.
-          Ça change quelque chose ?
-          Oui, ce qu'on fait n'est pas inutile. Revivre a un sens, murmura-t-elle plus pour elle-même que pour répondre à Smart. Bref, je vais te faire visiter l'Institut. Il n'y a qu'un palier, mais on le divise en quatre sections : les chambres et salles de bains, les laboratoires, les bureaux et les salles d'entrainement et enfin les parties communes, c'est-à-dire réfectoire, cuisine, salon, bibliothèque. Le seul endroit qui t'est interdit c'est les laboratoires. Seuls les scientifiques et les généraux peuvent y accéder. Pour ce qui est des bureaux, tu y travailleras, cependant celui de Lord t'est fermé jusqu'à ce qu'il t'appelle ou non. Pour le reste tu es libre d'aller n'importe où, expliqua-t-elle tout en se dirigeant dans le dédale de couloir. »
          
          Ils prirent une vingtaine de minute pour parcourir l'Institut brièvement. L'Institut se constituait du souterrain de l'ancienne base militaire, aucune fenêtre n'existait alors. Assez étendu et labyrinthique, il était pourtant facile de s'y orienter. Le couloir principal aux murs métallisés était entrecoupé de petits couloirs perpendiculaires. La bâtisse rectangulaire avait ensuite était divisée en quatre et chaque quartier portait le nom de ce qu'il représentait. Ainsi à gauche de chaque corridor se trouvait un écriteau comportant le nom de la zone : Dortoir, Laboratoire, Bureau et Salles Communes. Cependant, une fois engouffré dans les petits couloirs, il était plus facile de se perdre. Tous les couloirs finissaient par se rejoindre et si l'on se perdait quelques parts, il fallait se référer aux numéros de portes. Plus on s'éloignait du couloir central, plus les numéros étaient grands. Une fois le système compris, plus personne ne se perdait.
          
          Rose finit sa visite devant le bureau 267 où travaillerait à partir de maintenant Smart. Elle lui expliqua rapidement son travail. Il était un des logisticiens. En somme, il devait référencer et mettre à jour les informations sur les Reboots mais aussi tout ce qui se passe dans l'Institut. Ce travail ne semblait pas l'enchanter, mais il ne fit aucun commentaire.
          
          « Tu auras des collègues de travail qui pourront t'aider si tu as besoin d'aide. Quant à moi, tu peux toujours venir me voir si tu as un problème, je serais dans l'une des salles d'entrainement, la 337 principalement. Mais viens pour de vrais problèmes simplement. Ici, les reboots sont plutôt casaniers, personne n'aide vraiment personne. Il faudra que tu sois indépendant rapidement, ça vaudra mieux pour toi.
-          Donc en plus de quitter ma vie d'adolescent au grand jour, de ne plus revoir le soleil avant longtemps, je suis entouré de personnes indifférentes à mon égard, dit-il en levant les yeux et en remettant encore une fois une mèche de cheveux derrière son oreille.
-          Les scientifiques veulent qu'on forme une grande famille unie, mais les trois quart des personnes, lorsqu'ils sont arrivés, ne pensaient qu'à leur ancienne vie et n'ont pas cherché à s'intégrer. De ce fait, pour eux, ce n'est pas vraiment normal de voir quelqu'un qui veut faire ami-ami avec d'autres. Après certains t'écouteront peut être, dit-elle.
-          Et toi, tu as des amis ou tu es l'une de ses personnes devenues insensibles ?
-          Je suis ici depuis très longtemps, j'ai des amis et des connaissances. Je dois avouer que les nouveaux nés ne sont pas ma priorité histoire de faire ami-ami avec eux. Jusqu'ici tous ceux que j'ai introduit ne pensaient qu'à ce qu'ils avaient perdu, pas à l'avenir. Tu es une exception simplement, déclara-t-elle avec un petit sourire. Tiens prends ça et met toi au travail Smart. »
           
          Elle lui tendit un élastique qu'elle venait de retirer de son poignet. Il se noua directement les cheveux sur le sommet de la tête avec de manière à ne plus être embêter. Rose en sourit, elle avait l'impression de voir la silhouette d'une couronne de feuille d'ananas. Elle lui donna une tape amicale avant de se diriger vers sa salle d'entrainement.
          
          Elle ouvrit la porte sans même toquer, entendant à travers la cloison les voix de ses deux amis qui semblaient en grande discussion. Elle sourit en les voyant s'entraîner tout en discutant. Enfin, Fray était celle qui parlait le plus et qui se battait le plus alors que Bird parait ses coups verbaux comme physiques.
           
          « Oh Rosy tu es revenue ! s'écria Fray.
-          Ça fait au moins deux minutes qu'elle est là, précisa Bird, un jeune homme aux longs cheveux bruns en partant chercher sa bouteille d'eau.
-          Comment c'était avec le nouveau-né ? demanda Fray en lançant la bouteille de Bird à celui-ci. »
           
          Rose sourit face à ses deux amis qui malgré leurs piques étaient complémentaires. Elle s'installa au côté du garçon aux yeux nacrés pour répondre à la question de son amie, debout en face d'eux.
           
          « C'était bien. Il n'est pas comme les autres à vrai dire. Il n'a pas parlé de son passé et s'est tout de suite intéressé à ce qui lui était arrivé et où il se trouve maintenant. Il a même lu le bouquin des scientifiques, dit-elle en prenant la bouteille de son ami pour en boire une gorgée.
-          Sérieusement ? Je crois que j'ai jamais ouvert une seule page de ce livre, s'étonna Fray. Mais et lui,  comment est-il ?
-          Intelligent, calme, et... commença Rose.
-          Physiquement patate ! s'écria la brune comme si c'était une évidence.
-          Bird, j'ai l'air d'une patate ? demanda Rose avec une moue boudeuse à son ami aveugle.
-          Oui, c'est comme ça que je t'imagine, une grosse patate avec des cheveux roses, répliqua-t-il avec un rire discret, entrant dans le jeu de la rose.
-          Mon cher, tu te trompes com-plé-te-ment ! Reprit Fray, entrant dans la danse à son tour avec un sourire malicieux.
-          Et toi, je t'imagine plate comme une planche à pain, avec une tête énormément grosse mais bien vide et un macaron de cheveux de chaque côté, railla le seul homme de la salle.
-          Tu as de la chance d'être aveugle, sinon je t'aurais explosé mais il ne faut pas taper les handicap-EH ! »
           
          Tout en parlant, Fray s'était rapprochée, trop malheureusement pour elle. Bird avait alors saisi sa jambe et l'avait tiré vers lui. La jeune femme s'était alors étalée sur le sol lourdement. Rose n'avait pas pu retenir un rire lorsqu'elle avait vu la tête de la brune, la détaillant oralement pour l'aveugle à ses côtés. Fray, après s'être remise de sa chute, se massa le mollet. Comme vengeance, elle  tira la langue face à celui qui ne pouvait le voir.
           
          « Bon assez rigolé, mettons-nous à l'entrainement, déclara Rose tout en se levant.
-          Besoin de se défouler ? Que refoules-tu ? demanda Bird.
-          Ma frustration face à toi, qui même aveugle, semble voir mieux que moi-même, répondit la générale.
-          Tu n'es pas en reste non plus ma pauvre enfant, dit-il en se levant à son tour, un fin sourire perché sur ses lèvres pâles. »
           
          La rose en sourit elle aussi et tous trois se mirent à s'entraîner et se combattre mutuellement. Ces trois-là n'avaient plus de travail pour la journée et pouvait donc profiter comme ils l'entendaient. Fray était entraîneuse pour les nouveaux venus. Son don lui accordait une agilité et un équilibre aiguisés. Elle était l'une des meilleures combattantes de l'armée de Reboot. Quant à Bird, étant aveugle, Lord ne lui donnait des missions que très rarement. Il passait donc ses journées à faire ce qu'il souhaitait, aidant ses amies dans leur tâche respective. Quand à Rose, elle avait fini avec Smart, elle était donc libre. Ils passèrent alors leur après-midi tranquillement.
          
          Le soir, Rose fut appelée par Lord. Elle se dirigea vers son bureau, toqua et attendit une réponse. Une fois entrée, elle put constater que rien n'avait changé ici. Tout semblait figé depuis que l'homme d'une petite cinquantaine d'années avait pris les rênes de l'Institut à la mort de son grand-père Shadow, alors qu'il n'avait que vingt-et-un ans. Lui-même semblait figé avec sa peau de porcelaine sans aucune ride ni un poil de barbe, ses courts cheveux noirs et son sourire fixe. Cet homme lui laissait toujours une mauvaise impression, une forme de malaise horrible qu'elle avait du mal à oublier.
          
          « Rose, parfait tu es là. Nous avons eu pas mal de nouvelles recrues ces derniers temps, j'aimerais que tu les formes à l'entrainement  A47 pour qu'ils puissent être opérationnels dans les plus brefs délais.
-          L'entrainement A47 ? Alors que les neufs nouveaux nés sont arrivés, pour le plus ancien, il y a à peine trois mois ? s'étonna la générale.
-          Oui. Voici leur dossier avec toutes leurs données physiques et morales que les scientifiques ont établis à leur arrivée. Étudie ses dossiers, fais leur passer le test et commence l'entrainement dès demain, déclara-t-il catégorique.
-          Bien, fit la rose. »
          
          Les reboots ne devaient pas contester les ordres. Elle n'était pas une exception. Elle prit la pile de dossier qu'il lui avait indiqué et elle sortit. Pâle, elle revint dans sa chambre commune avec Fray et posa les dossiers sur son lit avant de s'effondrer à côté. Fray vint s'allonger à côté d'elle, muette laissant la rose parler.
           
          « L'entrainement A47, dit-elle simplement. Il veut que les neuf nouveaux nés fassent l'A47. Ils risquent d'en mourir.
-          Tout va bien se passer, tu seras là pour qu'ils réussissent, murmura Fray.
-          Je ne supporte pas les trois quart d'entre eux, Fray, je vais pas y arriver...
-          Tu es Rose, une des cinq généraux, une Reboot magnifique qui est là depuis dix ans, qui connait toute l'histoire des Reboots depuis leur commencement. Tu es la meilleure et la plus gentille. Tu as toujours su mener à bien toutes tes missions, tu excelleras dans celle-ci ! la rassura Fray.
-          L'entrainement A47... répéta Rose en regardant le plafond son esprit tourmenté par cette nouvelle. Ils ne s'en sortiront pas... »
           
 A suivre...
   
◄Chapitre précédant                                                                                             Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut, 
Alors alors alors par quoi commencer ? 
J'ai mis énormément de temps avant d'être vraiment satisfaite de ce chapitre, c'est le premier d'une longue série et je voulais qu'il marque, qu'il frappe fort et qu'il intrigue dés le début et j'espère avoir réussi ! 
J'avais tellement hâte de le poster c'est dingue ! 
C'est une histoire qui franchement me tient à c½ur et qui j'espère vous plaira parce que moi j'adore littéralement l'écrire.
Je sais que pour l'instant tout cela vous semble un peu flou ! Que sont véritablement les reboots ?
Qui peuvent être  Rose, Smart, Fray, Bird et même Lord ? 
Tout ça vous le découvrirez petit à petit je vous le promets ! 
Dites moi ce que vous en pensez, quelles sont déjà vos hypothèses sur les personnages, qui est qui ? 
Et qu'est-ce que vous croyez qu'il se passera par la suite ? 
Qu'est-ce que l'entrainement A47 ? 
J'ai vraiment hâte de savoir ce que vous en pensez et j'espère que ça vous plaira ! 
Merci d'avoir lu ♥
Z'houbix 
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 2 : L'entrainement A47 06/09/2013

 
          
          Elle n'avait pas eu le temps d'étudier les neufs dossiers dans la soirée. Elle avait commencé par celui de Smart, le seul qu'elle appréciait véritablement dans le petit groupe qu'elle allait devoir former. Son dossier ne donnait que des statistiques et des chiffres. Rien d'humain. Il n'était présenté que comme une machine, mais face à l'entrainement A47 c'était inutile. Cela ne servait à rien de connaitre leur tension ou encore leur poids de forme : le mental était le plus important.
          
          Et c'est bien ce qui faisait peur à la jeune femme. Elle avait accueilli les neuf nouveau-nés elle-même. Elle les avait vu réagir à la nouvelle d'être un Reboot, d'être mort et enterré pour tous leurs proches et de devoir se plier aux règles de l'Institut. Elle se souvenait qu'ils avaient tous geint. « Mais j'ai jamais voulu être un reboot » «  Je devais juste mourir » « Ma famille ne sait même pas que je suis vraiment mort ».
          
          Elle les avait écoutés et les avait redressés. C'était trop tard maintenant, ils avaient repris vie, ils étaient des Reboots. Personne ne choisissait cette vie, elle la première. C'était la Nature qui choisissait qui se réveillerait ou non.  Si leur corps avait été inutilisable, ils n'auraient pas repris connaissance. Ils avaient tous été en parfaite santé dans leur première vie et lorsque la mort les avait fauché, leur corps était encore utilisable. C'était les seules caractéristiques que les scientifiques avaient récolté jusque-là pour prévoir qui deviendrait un nouveau Reboot une fois mort, mais certains d'entre eux ne correspondaient pas à ses caractéristiques comme Bird. Ça restait flou et aléatoire.
          
          A leur premier réveil, ils n'étaient que de simples humains qui avaient survécu. C'était un miracle, surtout pour certains d'entre eux qui s'étaient pris une balle ou bien ceux qui étaient mort lors d'un accident. A leur deuxième éveil, ils étaient métamorphosés, totalement. Leurs apparences et leurs aptitudes avaient été modifiées pour servir le monde en cas de guerre.  Ils devenaient des soldats. Et en tant que soldats, ils se devaient d'être forts.
          
          L'entrainement A47 avait été créé durant la seconde guerre mondiale pour créer des super-soldats. Cependant, il était réservé jusqu'alors à des militaires surentrainés depuis des années. Lord voulait l'appliquer à des personnes presque lambda. Certes, elles avaient tous reçu une transformation physique qui avait amplifié leur force, ils se retrouvaient à pouvoir soulever un camion sans problème, mais ils n'en avaient pas conscience encore. Et quand bien même ils étaient puissants, ce programme était autant physique que psychique. C'était impensable qu'ils réussissent pour Rose.
          
          Elle avait épluché quelques dossiers, fronçant les sourcils face à ses informations inutiles, avant de s'endormir sur l'unique bureau de sa chambre. C'était son amie Fray, avec qui elle cohabitait, qui l'avait réveillé ce matin. La rose n'avait eu aucune envie de se rendre à son poste, d'être confrontée à ses mauviettes de première et de devoir se maitriser pour ne pas en tuer un ou deux, mais elle n'avait pas le choix. Les ordres étaient les ordres. C'est pourquoi elle s'imposa d'y aller et quand bien même elle était en retard, elle ne se pressa pas pour arriver dans le bureau 403.
          
           « Bonjours à tous, dit-elle en entrant dans la salle avec la désagréable impression d'être une professeur.
-          Vous êtes en retard, s'exclama l'un d'eux. »
           
          Rose parcouru la salle du regard. Le bureau avait été aménagé de telle sorte que face à elle se trouvait trois rangées de trois tables individuelles. Les ordinateurs et autres matériels qui étaient initialement dans cette pièce avaient été déplacés vers le fond et reposaient en un empilement impeccable. Tout ici, à l'intérieur de l'Institut, était impeccable : l'ordre régnait en maître. Face aux neufs nouveau-nés, la jeune femme remarqua enfin celui qui avait parlé. Caché derrière deux autres têtes, elle pouvait apercevoir sa couette haute et ses cheveux biquer dans tous les sens : Smart.
          
          Elle le fusilla du regard avant de poser les dossiers qu'elle tenait en main sur le bureau qui lui était destiné, face à tous les autres. Elle s'octroya quelques secondes, dos à la foule, pour se mettre les idées en place et se préparer psychologiquement à ce qui allait suivre. Elle allait passer trois heures dans cette salle alors que les nouveau-nés effectueraient le premier test de l'entrainement A47.
           
          « Nous allons commencer l'entrainement, dit-elle finalement en se retournant. Vous n'avez pas le choix, vous devez réussir ou sinon vous mourrez, définitivement.
-          Pourquoi ? demanda une femme au premier rang à droite. »
           
          Rose la jugea quelques secondes pour mettre un nom sur la personne. Il s'agissait de Doc, une jeune femme d'une trentaine d'années. Elle avait de très courts cheveux bruns qui s'assortissaient avec ses yeux de la même couleur. Rose se souvenait qu'à son arrivée ici, il y a un mois et demi, elle s'était plainte de ne plus jamais revoir son petit cochon Tonton si elle se souvenait bien. Elle lui avait aussi fait toute une tirade pour lui spécifier qu'il était impossible de modifier des êtres humains en si peu de temps et à un tel point, ajoutant d'une voix hautaine «  Je le sais, je suis médecin ». Rose ne l'avait pas aimé dès le début et c'était montré aussi froide que possible.
           
          « Pourquoi quoi ? commença la générale déjà sur les nerfs. Pourquoi vous devez réussir ? Pour ne pas mourir. Pourquoi vous devez faire cet entrainement, pour ne pas mourir sur le terrain. Il n'y a pas trente possibilités. Vous êtes des soldats, et les soldats se doivent d'être forts. Ça répond à votre question ?
-          En quoi consiste l'entrainement ? demanda Smart. »
           
          La plus ancienne Reboot roula des yeux d'exaspération. Elle en avait déjà marre. La patience n'était pas sa première qualité, elle était même très loin sur la liste. Elle soupira doucement et répondit à la question de Smart. Après tout, lui, ne lui avait rien fait, elle l'appréciait même plutôt bien.
           
           « Il se compose de plusieurs tests et épreuves. La première va débuter dans quelques instants, dit-elle en distribuant des feuilles sur les tables. Il s'agit d'une sorte de test d'aptitudes et de réflexion. En somme, il nous permettra de voir comment vous réfléchissez et quelles actions vous choisirez dans divers situations et...
-          Et on mourra si on ne réussit pas ? demanda un garçon de l'autre côté de la pièce. »
           
          Ce qui l'agaçait le plus ce n'était pas les questions, ni même qu'ils s'agissaient de nouveau-nés à qui il faut tout expliquer. Ce qui l'énervait c'était de se faire couper la parole. Elle avait à peine commencé à parler qu'elle s'était déjà fait coupé trois fois. Elle fusilla l'homme en question et reprit ce qu'elle faisait, l'ignorant complètement.
           
          « La première étape permet de définir les paramètres pour les étapes suivantes de l'entrainement. Je calibrerais le niveau de certaines épreuves afin que vous ne vous fassiez pas tous tuer directement. Le but étant à la fin de l'entrainement que vous soyez tous au même niveau. Sur une échelle de 1 à 10 vous devez finir à 15. D'autres questions ? Non très bien vous pouvez commencer le test, vous n'avez que trois heures. »
          
          Elle ne laissa pas le temps à ses élèves de réagir qu'elle avait déjà enclenché le chronomètre sur le bureau. Elle s'installa sur celui-ci, face aux nouveau-nés qui travaillaient déjà sur leurs cent questions. Les quelques feuilles qu'ils avaient étaient toutes différentes mais l'idée était la même : des situations de crises, comment réagir et que faire ensuite. Certaines questions possédaient des propositions, il suffisait de choisir la bonne. Cependant, il n'en avait aucune de bonne. Et d'autres, plus rocambolesques dans leur énoncé demandaient une réponse personnelle détaillée. Cette fois-ci la réponse était plus dure à trouver, presque introuvable en somme. 
           
          « Oh, vous obtiendrez une note finale à la fin du test, déclara Rose, celle-ci vous aidera pour la suite. Mieux vous êtes classés, mieux vous vous en sortirez. »
           
          Les neuf têtes s'étaient levées vers elle avant de replonger plus ardemment dans leur examen. La jeune femme, un dossier à la main et munie d'un stylo, commençait à étudier ce qu'elle n'avait pas eu le temps de lire la veille, tout en marquant le rythme de ses pensées avec le stylo contre le bureau. Un bruit répétitif qui semblait gêner les Reboots. Aucun n'osa relever.
           
          « Pour ceux qui se demanderaient, quand je dis que vous vous en sortirez mieux si vous êtes dans les premiers c'est évident. Ceux qui termineront derniers auront des handicapes, de vrai handicape pour les prochaines étapes. La dernière fois que cet entrainement a eu lieu, le dernier avait dû faire l'épreuve suivante sans ses mains, se souvint-elle. Il avait mal fini. Il avait su résoudre tous les pièges du labyrinthe, mais il n'avait pas su ouvrir la porte, mal lui en a pris, le mur qui se refermait sur lui l'avait écrasé. »
           
          Elle releva les yeux de son dossier pour voir un visage horrifié et un autre qui la dévisageait incrédule. Elle leur offrit un sourire sincèrement faux et enjoué. L'effet escompté s'était produit.
           
          « Je vous promets, il a dû aller à l'infirmerie pendant une dizaine de jours pour s'en remettre avant de continuer l'entrainement alors qu'il était encore en convalescence.
-          C'est horrible ! s'écria Doc, accablée par ce qu'elle entendait.
-          Pas plus que ce qui est arrivé à un autre croyez-moi vous ne voulez pas savoir. »
           
          La jeune fille aux yeux émeraudes se reconcentra sur son dossier et reprit machinalement son mouvement avec le stylo. Les autres essayaient tant bien que mal de se concentrer à nouveau sur leurs exercices, la tête emplis d'images imaginaires du pauvre homme écrasait. Les dires de la générale avaient fait leur effet plus qu'elle ne le croyait.
          
          Les minutes passèrent, marquées par le bruit lancinant du stylo qui commençait à énerver Rose elle-même. Cela faisait une heure qu'ils étaient en train de travailler. Elle s'octroya le droit de passer dans les rangs et de regarder ce qu'ils inscrivaient. Elle se posa derrière certains d'eux, regardant leurs travaux par-dessus leurs épaules, émettant des bruits désapprobateurs. Puis elle retourna comme une fleur sur son bureau pour lire un autre dossier et recommencer son petit manège avec son stylo. L'atmosphère de la pièce avait évolué, elle était plus pesante, plus oppressante qu'à l'arrivée de la rose. C'était parfait.
           
~.~.~
          
          Pendant ce temps, Bird était allongé dans son lit. Le jeune garçon aux yeux aveugles s'ennuyait à mourir. Ses deux meilleures amies étaient actuellement occupées et lui, comme toujours, n'avait aucune mission sous le bras.
          
          Lord le considérait comme un poids : un reboot mal formé. Le handicape du brun n'avait pourtant jamais été un frein pour lui. Lorsqu'il était encore un humain comme les autres, ignorant ce qu'il se passait dans cette base militaire, ses yeux lui avaient déjà fait défaut. Dès son enfance il avait eu des problèmes avec mais tout avait empiré à son entrée au lycée.
          
          A seize ans, il était étiqueté « mal voyant ». Il avait alors dû apprendre le braille en peu de temps pour s'en sortir dans les cours et il était aidé par une assistante personnelle engagée par l'établissement. Sa vue s'était alors fait de plus en plus mauvaise jusqu'à ce qu'on lui découvre un cancer des yeux. Il avait alors lutté contre cette maladie. La chimiothérapie lui avait fait perdre tous ses cheveux mais aussi la santé. En l'espace de quelques mois il s'était métamorphosé : du sportif brillant par son intelligence à l'adolescent malade et mourant.
          
          Son côté combatif, entretenu par le sport et le fait de se battre contre cette maladie aux côtés de sa cousine Hinata, lui avait permis de finir ses études au lycée, malgré la vue qu'il n'avait plus. Il avait dix-huit ans lorsqu'il est mort, le bac en poche,  le 28 aout 2012.
          
          Depuis lors ses yeux s'étaient fermés face au monde et il était resté aveugle, malgré tous les moyens employés par les scientifiques pour lui rendre la vue. Cependant, ses nerfs optiques avaient été scindés par les cellules cancéreuses : ils étaient irrémédiablement détruits. Au plus grand damne de Lord, qui se retrouvait avec un reboot inutile d'après lui.
          
          Mais Bird ne considérait absolument pas son handicape comme tel, c'était presque un don. Il avait appris depuis son arrivée ici, cinq ans plus tôt, à utiliser son don à sa juste valeur. Son ouïe s'était développée à tel point qu'il pouvait entendre les respirations des personnes à plusieurs mètres de distance, qu'il savait repérer le moindre objet par le son qu'il dégageait, qu'il pouvait se déplacer sans mal en analysant l'écho que produisaient ses pas sur le sol. Il y voyait comme en plein jours. Personne ne pouvait supposer qu'il était aveugle lorsqu'on le voyait se déplacer ou même agir.
          
          La vue ne lui manquait pas maintenant qu'il avait appris à vivre sans. Si les scientifiques lui proposaient une nouvelle opération pour récupérer la vue, il déclinerait. Maintenant qu'il avait acquis une ouïe surdimensionnée, retrouver la vue le paralyserait surement. Tant pis s'il était le plus lent des Reboots, il s'en fichait.
          
          Bird finit par se décider à bouger un peu. Il sortit de sa chambre et prit le chemin vers le bureau 403 où devait se déroulait le premier test de l'entrainement A47. Il l'avait fait lui aussi cette torture et il avait réussi. C'est pour quoi Lord ne l'avait pas jeté dehors.
          
          Le bureau 403 était l'un des bureaux les plus proches de l'artère centrale. Il se situait dans le même couloir que celui de Lord. Bird s'orienta sans mal entre les murs métalliques jusqu'à récupérer la route principale. A partir de là, il s'engouffra dans l'un des couloirs sur gauche et passa devant le bureau de Lord. Un mot qui provenait de la pièce l'attira : «  War ». Il s'arrêta devant la porte suivante, assez proche pour entendre la conversation et si jamais quelqu'un le surprendrait il n'aurait qu'à ouvrir le bureau à la recherche de quelque chose. Il tendit l'oreille et comprit qu'il s'agissait d'une discussion téléphonique. Le ronronnement du téléphone parasita ce qu'il entendait mais il put déceler quelques phrases.
           
           « Yes, sur mister Trump ! You'll have got your part of power. Yes. Right, of course. It's a pleasure to tour out well with you. For the fight ? » 
          
          Des pas se firent entendre dans le couloir, alarmant Bird. Il fit claquer la porte devant lui comme s'il venait d'en sortir et reprit son chemin jusqu'au bureau 403 en croisant ladite personne qu'il avait entendu. Le pas lourd et trainant ne lui était pas familier, il devait s'agir du nouveau, Smart. Il n'y prêta pas plus attention, beaucoup trop occupé à démêler la bride de conversation qu'il avait entendu. Ce qui l'inquiétait d'avantage c'était que Lord s'entretenait avec le président des Etats Unis au sujet d'un combat, d'une guerre même. Il fallait qu'il en parle avec Rose.
           
          Il arriva bientôt devant la porte du bureau 403, le c½ur battant alors que son visage restait de marbre. Il toqua trois coups à la porte avant d'ouvrir. Il entendit les stylos écrire frénétiquement  sur le papier aussi rapidement que s'emballaient les c½urs. Le stress et l'angoisse transpiraient dans cette pièce. Il entendait aussi le bruit répétitif qu'émettait le stylo dans les mains de Rose et le tic tac de la minuterie.
           
          « Plus qu'une demi-heure, avertit Rose. Smart est déjà sorti et de ce que je vois ses réponses sont plus que bonnes. »
           
          Un coup de pression. Bird constata un arrêt subtil de la respiration chez certains et chez d'autres des injures avant que le bruit de stylos ne recouvre le tout. Il fit alors abstraction des nouveau-nés et se concentra sur son amie.
           
          « Un problème Bird ? demanda celle-ci en un murmure tout en regardant son ami.
-          Plutôt oui, mima-t-il sur ses lèvres. »
           
          L'avantage entre les deux reboots-là, c'était qu'ils n'avaient pas besoin de prononcer les mots à voix haute pour se comprendre mutuellement. Rose pouvait à peine souffler ce qu'elle avait à dire pour que Bird l'entende clairement alors que lui pouvait simplement bouger ses lèvres pour que Rose déchiffre ce qu'il voulait dire. Ils se complétaient à merveille. Lui était aveugle, elle avait une vue incroyable.
           
          « Lord, dirent-ils tous les deux en même temps sans que les autres personnes de la pièce ne les entendent. » 
            
 A suivre...
             
Chapitre précédant                                                                                                          Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut, 
Voici le petit nouveau, deuxième chapitre de cette grande Fanfiction !
L'histoire se met peu à peu en place tout comme le fameux entrainement A47.
Vous en découvrez un peu plus sur certain personnage et d'autre se révèlent être encore un mystère ~
Que pensez-vous de l'entrainement pour l'instant ? Vous rappelle-t-il quelque chose ?
Et l'histoire de Bird ?
MAis mieux encore quelle est cette guerre ? Pourquoi le président des Etats Unis est-il en contact avec Lord ?
Et pire que veut vraiment Lord ?
J'espère que tout ceci vous intrigue et que vous avez aimé vous plonger dans ce deuxième chapitre ! 
Merci beaucoup en tout cas d'avoir pris le temps de lire !
J'attends vos avis et vos hypothèses avec impatience !
Z'houbix
Hina

PS: Désolée pour l'anglais assez bas de gamme que j'ai produit et je sais qu'il y a une légère incohérence au niveau de la langue encore une fois puisque l'Institut est basée en Amérique mais tant pis ~ 

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 3 : Secrets 18/03/2016

  
    
          Cela faisait environ vingt minutes que l'entrainement A47 devait être terminé et Fray ne voyait toujours pas arriver son amie. Allongée sur le ventre dans son lit, elle regardait fixement la porte qui aurait dû s'ouvrir depuis quelques minutes. Le matin même, les deux femmes s'étaient promis de se retrouver pour pouvoir parler sur le dos des nouveau-nés en lisant leur réponse. Et Fray était plus qu'impatiente de savoir comment s'était déroulée l'épreuve de stress. Cependant son impatience se mutait en inquiétude : Rose n'était toujours pas là.
          
          Elle se leva d'un bond et avec une agilité qui lui était propre elle se retrouva sur ses jambes face à la porte. Elle jeta un coup d'½il dans le chambre blanche qu'elle partageait avec Rose et qui ne contenait que deux lits simples, accompagné d'une table de chevet chacun, accolé contre les murs de droite et de gauche, séparés par une grande et unique armoire blanche et, à côté de la porte, un bureau  en bois clair.
          
          Elle finit par décrocher ses yeux du vide ambiant et par se rendre au bureau 403. Elle s'imaginait déjà tout un tas de situations pour expliquer le retard de son amie : les nouveau-nés pleuraient parce qu'ils n'avaient pas eu le temps de finir et voulaient la  soudoyer pour grappiller quelques minutes de plus. Ou bien ils voulaient la questionner sur la suite. Ou encore ils voulaient qu'elle leur mette des bonnes notes en la menaçant ou en lui offrant mille et une choses même si ça ne marcherait jamais. Oui, ça devait être ça, rien de grave, du moins, elle essayait de s'en persuader.
          
          Elle croisa en chemin deux nouveau-nés blêmes qui échangeaient quelques mots. Elle en sourit malicieusement. Elle se souvenait avoir passé cet entraînement, elle aussi était pâle à la sortie de l'épreuve de déstabilisation mais elle avait réussi à surmonter l'affaire avec son éternel optimisme. A vrai dire, elle n'avait jamais vraiment été pessimiste même lorsqu'on lui avait appris sa mort quatre ans auparavant. Elle avait été étonnée pendant quelques minutes, puis avait souri et dit un « Oh, bon, ok et par quoi on commence quand on est mort et ressuscité ? ». On lui avait répondu qu'elle n'avait qu'à suivre les ordres et qu'une certaine Rose lui expliquerait tout.
          
          Elle se retrouva rapidement devant sa destination et elle toqua quelques coups. Avant qu'on lui dise d'entrer, elle constata qu'il n'y avait aucun bruit dans la salle, mais cela ne voulait pas dire qu'elle était vide. Elle entendit alors la voix claire de Rose lui dire d'entrer, ce qu'elle fit. Elle constata que la pièce avait été disposée de telle sorte à ce que les neuf nouveau-nés puissent s'asseoir individuellement face au bureau où étaient assis ses deux amis. C'était toujours la même chose pour cet entrainement. Elle se demandait alors pourquoi ils avaient tendance à remettre le bureau dans son état d'origine, mais ça n'avait pas une grande importance.
          
          Alors qu'elle avait ouvert la bouche pour dire quelque chose qui lui avait maintenant échappé elle s'arrêta perplexe. Bird ne devait pas se trouver ici, mais ce n'était pas la chose la plus choquante. Ses deux amis de toujours avaient la mine fermée et presque inquiète. Elle referma la porte et se plaça devant eux, inquiète.
          
           « Qu'est-ce qu'il y a ? demanda la brune inquiète. »
          
          Rose l'observa avant de dévier son regard, l'espace d'une seconde, vers un point derrière le dos de Fray. Elle mit quelques secondes pour comprendre ce geste furtif, son amie observait les caméras de surveillance. Il y en avait dissimulées et dispersées dans toutes les salles de l'Institut, seuls les douches et les toilettes en étaient privés. Fray se demanda alors si Rose avait fait exprès de montrer ses caméras ou s'il ne s'agissait que d'un geste non contrôlé. La jeune générale finit par prendre la parole avec un petit sourire rassurant à l'attention de son amie. Il lui restait à savoir si ce sourire était vraiment sincère.
          
           « Rien de bien grave, c'était juste éreintant, finit par dire Rose.
-          Comment ça s'est passé ? demanda la brune ne sachant pas trop sur quel pied danser.
-          J'ai regardé leur copie un peu avant que tu n'arrives, et ce n'est pas fameux. Ils n'arriveront jamais à faire cet entrainement jusqu'au bout puisqu'ils ne cessent de se comporter comme des civils.
-          Même Smart ? interrogea la brune surprise.
-          Je n'ai pas encore regardé ses réponses, mais il est sorti en avance et sans la moindre marque d'anxiété, répondit-elle laconique.
-          Et toi Bird, qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-elle en se tournant vers lui. »
           
          Le jeune homme aux longs cheveux avait été silencieux depuis son arrivée. Perdu dans ses pensées et ses réflexions, il avait occulté la présence de Fray pour se concentrer sur ce que lui avait annoncé Rose. Elle n'avait pas pu lui raconter tout mais cette histoire le tracassait. Fray avait interrompu leur conversation et il se sentait frustré de ne pas avoir tous les éléments pour comprendre de quoi il en retournait vraiment. Il avait besoin de temps pour réfléchir, prendre tous les paramètres en compte et établir un plan d'action. Et pour cela il avait besoin des informations de Rose et d'être seul. Sauf que Fray avait tout fracassé. Il ne se donna même pas la peine de tourner la tête vers elle pour lui montrer qu'il  l'avait entendu et se contenta de se lever et de se diriger vers la porte.
           
          « A plus tard, dit-il simplement avant de sortir.
-          Bah... Quelle mouche l'a piqué ? s'étonna Fray. »
           
          Elle regarda Rose qui répondit d'un haussement d'épaule, d'un air de dire qu'elle n'en savait rien. La jeune femme observa la porte quelques secondes dans l'espoir d'y voir Bird revenir mais ce ne fut pas le cas, elle reporta donc son attention sur Rose avec un sourire aux lèvres. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elles allaient pouvoir casser du sucre sur les Reboots.
           
           « Alors ? Ils ont donnés quoi comme réponse ? s'intéressa-t-elle.
-          Des idioties pour la plupart, répondit vaguement Rose en se replongeant dans une pile de feuille.
-          C'est l'une des copies ? demanda Fray en s'installant sur le bureau à côté de son amie  pour regarder par-dessus son épaule. Vas-y, fais voir.
-          Non, s'exclama Rose en refermant le dossier qu'elle tenait dans les mains. C'est... C'était un dossier sans importance de l'un d'eux, Doc il me semble. Bref, les copies sont là.»
           
          Elle posa son dossier derrière elle avant de prendre une pile de feuille qu'elle tendit à Fray. Celle-ci s'empara d'une fine liasse et se mit à lire quelques réponses au hasard. Elle comprit alors pourquoi Rose disait qu'ils se comportaient comme des civils, les réponses qu'elle avait sous les yeux reflétaient un comportement lâche et égoïste : ils voulaient sauver leur peau. Fray s'en amusa pour essayer de rendre le sourire à Rose mais ce ne fut pas vraiment ce qui se passa. Elle finit par se convaincre que Rose lui en parlerait, après tout c'est ce que faisaient les meilleurs amis entre eux. Au bout d'un quart d'heure elles sortirent du bureau. Fray avait un entrainement avec les nouveau-nés dans une demi-heure et Rose en avait marre de rester dans cette salle sans vie.
           
~.~.~
           
          Il venait tout juste de sortir de la salle après avoir quitté Rose. Il soupira un bon coup, lassé par cette histoire. Les mains dans les poches, il s'aventura dans le dédale de couloirs plongé dans ses pensées. Il marchait d'un pas nonchalant pour rejoindre l'artère principale et ensuite se diriger vers sa chambre.
          
          Il était satisfait des réponses qu'il avait mises sur son questionnaire. L'entrainement A47 ne lui paraissait pas encore insurmontable. Il avait compris que le test permettait, certes, de prendre conscience de sa manière de réagir et des diverses stratégies qu'il pouvait mettre en place, mais il servait surtout à mettre à l'épreuve les nerfs. Ils devaient savoir garder la tête froide et ne pas céder à la pression. A partir du moment où c'était acquis, tout ce que Rose avait fait et avait dit pour augmenter leur anxiété ne l'avait plus touché.
          
          A dire vrai, à partir du moment où Rose avait commencé à raconter ce qui était arrivé aux derniers Reboots ayant effectué cet entrainement, il avait compris que quelque chose clochait. Il n'avait côtoyé Rose que très rapidement, mais de ce qu'il avait cerné de la générale, elle n'était pas bavarde. Elle parlait quand il le fallait et pour dire les choses qui devaient être dites simplement.  Alors parler du « bon vieux temps » dans l'espoir de les effrayer ne collait pas à son personnage. De ce fait, a contrario de ses collègues, il avait passé l'épreuve dans le calme. Après tout, à quoi servait de s'énerver et s'inquiéter pour pas grande chose ? Si t'es dans la merde, il faut simplement réfléchir pour en ressortir, pas s'agiter comme un fou.
          
          Après avoir effectué quelques pas, il entendit une porte claquer et dans son champ de vision apparut un homme d'un mètre quatre-vingt environ avec de longs cheveux retenus par un bandeau. Celui-ci se retourna ensuite et avança dans sa direction sans lui prêter un regard. Smart ne connaissait pas encore tous les Reboots qui se trouvaient dans l'Institut mais il l'avait vu la veille au soir avec Rose et son entraineuse.
Il n'y prêta pas plus attention, mais un détail le fit tiquer. Les cheveux du brun n'avaient pas bougé. Or quand on traverse une porte et qu'on se retrouve face à elle, cela signifiait qu'on avait fait un demi-tour sur soi-même et donc la chevelure lâchée du jeune homme aurait dû être en mouvement. Il secoua la tête de droite à gauche pour s'enlever cette idée de la tête. Après tout, ce n'était pas ses affaires.
          
          Il retourna alors jusqu'à sa chambre qu'il partageait avec un certain Cats, un reboot qui habitait ici depuis un an et demi. C'était une simple chambre blanche qui ne comportait quasiment aucun meuble. Deux lits simples s'étendaient contre les murs en face de la porte. Entre les deux se dressait fièrement une armoire noire où était rangée le peu d'affaires que leur offrait l'Institut, quelques pantalons, tee-shirt et pulls, noirs simples et sans motif. Il y avait aussi un bureau dans le coin à gauche, contre le mur où se tenait la porte. D'après Rose, toutes les chambres se ressemblaient. Elles étaient simples et impersonnelles. Tout ce qu'on leur demandait, c'était qu'elle soit rangée et propre.
          
          Le brun s'installa nonchalamment sur la chaise unique du bureau et regarda la pièce sans vraiment l'observer. Il se souvenait encore de la sienne chez lui. C'était un bordel monstrueux parce qu'il avait toujours la flemme de ranger ses affaires. Il se souvenait encore de sa mère qui lui criait de ranger auquel cas elle viendrait elle-même et elle balancerait tout dans la benne à ordure. Cette vie-là semblait si loin et si près en même temps.
          
          Cela ne faisait même pas trois jours qu'il était mort et il voyait cette vie comme quelque chose qui s'était passé il y a des années. Il ne dirait pas qu'il n'éprouve aucun sentiment face à ça. Il aimait sa famille et ses amis, il voulait devenir ingénieur et avoir une famille sans prise de tête. Il n'était qu'un adolescent de dix-sept ans trop intelligent pour les autres. Un « surdoué » étiqueté par les médecins et psychologue depuis l'âge de six ans. Cette faculté ne lui avait d'ailleurs pas été mauvaise, certes il était capable de réciter de tête les cents premières décimales du chiffre pi, mais il n'avait pas fait l'objet de raillerie ou de jalousie. Il avait d'ailleurs une joyeuse bande d'ami. Depuis qu'il était arrivé ici, il n'avait pas encore pensé à eux. Ino, sa meilleure amie, devait être dévastée et cloitrée chez elle. Choji quand à lui devait surement noyer son chagrin dans les chips. Cette pensée l'attrista plus que de raison, il ne les reverrait jamais... Ou alors, eux ne le reconnaitraient pas. Comment réagirait-il d'ailleurs s'il se retrouvait face à eux ? Et face à ses parents ?
          
          Il secoua la tête et soupira longuement avant de se concentrer sur autre chose : sa nouvelle vie par exemple. La meilleure façon d'oublier ses premières dix-sept années de vie, c'était encore de mettre de la distance et de se pencher sur autre choses. Et justement, il voulait en savoir plus sur les Reboots et sur cet Institut. Il n'avait jamais entendu parler d'eux et ça laissait beaucoup trop de mystère en suspens. Il se souvint que Rose lui avait présenté la bibliothèque lors de leur visite. Elle se trouvait dans la section « partie commune ». Il sortit alors de la chambre pour essayer de retrouver le chemin de la bibliothèque et d'en savoir plus sur cet endroit et ses habitants.
          
          Alors qu'il marchait dans les couloirs métallisés il croisa quelques Reboots qui étaient avec lui dans la salle d'examen. Ils étaient trois hommes d'une trentaine d'années environ. Il les avait vus s'acharner sur leur questionnaire et écrire de plus en plus vite à chacune des phrases de Rose.  Lorsqu'il passa à côté d'eux, le plus grand et le plus massif releva la tête et cessa de parler tout bas avec ses confrères. Ceux-ci s'arrêtèrent aussi de parler et se mirent à fixer Smart.
          
           « Qu'est-ce qu'il y a ? finit-il par demander d'un ton presque ennuyé.
-          C'est toi le dernier Reboot pas vrai, commença le plus grand. Il parait que tu es dans les petits papiers de la Générale.
-          Oui, nos sources vous ont vu tous les deux en train de parler hier, alors que la gamine ne parle quasiment jamais aux nouveaux, enchaina celui de droite qui avait des lunettes de soleil et une capuche sur la tête alors qu'ils étaient en intérieur.
-          Et donc ? demanda Smart.
-          Elle t'a donné les réponses au questionnaire pas vrai ! Sinon comment aurais-tu pu répondre aussi vite ? déclara le dernier. Et je suis sûr qu'elle t'a aussi dit en quoi consistait la prochaine épreuve, alors tu vas être bien gentil et tu vas nous dire ce qu'il en est !
-          Désolé de vous décevoir mais ce n'est pas le cas, dit-il avec les sourcils légèrement froncés s'attendant à ce que ces trois-là s'en prennent à lui.
-          Oh vraiment ? fit le plus grand.
-          Oui vraiment, retentit une voix derrière eux.
           
          Les trois énergumènes se retournèrent et leur teint blanchit à vue d'½il. Face à eux se trouvait Rose, debout, campé sur ses deux jambes, le visage assombrit. Comme la première fois qu'il l'avait vu, Smart pu constater que malgré sa petite taille la jeune femme avait une aura autoritaire qui lui permettait de tenir sans mal son grade de Général. Elle tenait dans ses mains une pile de papiers. Derrière elle se dessinait la silhouette d'une autre femme que Smart reconnu comme étant Fray, leur entraineuse.
           
          « On voulait juste des infos, fit le dernier qui s'était adressé à l'adolescent.
-          Vous n'en aurez pas et je crois vous en avoir balancé suffisamment pendant l'examen, siffla la rose.  Il me semble que vous êtes entendu dans l'une des salles d'entrainement, dit-elle ensuite. »
          
          Ils hochèrent la tête et se mirent en marche en direction du point de rendez-vous que leur avait laissé Fray la vieille. L'entrainement avait lieu dans une demi-heure normalement, mais il semblait que l'ordre de la générale l'ait fait oublier aux reboots.
          
-          « Et aussi, ajouta-t-elle, une mutinerie est passible de sanction chez les Reboots. Et croyez-moi vous ne voulez pas savoir ce qui en retourne. »
          
          Ils opinèrent du chef et partirent précipitamment, essayant de se donner une contenance et de ne pas détaler comme des lapins. Rose demanda alors à Fray d'aller directement avec eux même si elle avait encore du temps avant de bosser. La brune acquiesça et lui souhaita bon courage. Smart n'avait pas bougé et observait la jeune femme face à lui. Il la dépassait de quelques centimètres alors que sa croissance n'était pas encore arrivée à son terme et pourtant elle avait une prestance monstrueuse.
          
           « Moi aussi, je dois y aller ? demanda-t-il en indiquant le groupe un peu plus loin qui tournait vers la gauche.
-          Comme tu veux, tu as du temps libre encore il me semble, répondit-elle avant de se tourner elle aussi vers l'espace consacré aux entrainements. »
          
          Le brun haussa les épaules et se dirigea vers son but premier : la bibliothèque. Il avait encore un peu de temps pour découvrir les mystères de l'Institut et il ne préférait pas rester avec ces idiots-là. Il n'était pas vraiment comme les autres Reboots, peut-être parce qu'il était nouveau-né. Mais même, ceux-là l'étaient aussi. Il se lança dans une nouvelle réflexion sur ce qui pouvait bien le différencier des autres avant d'atteindre son objectif.
           
~.~.~
          
          Elle avait passé deux heures à essayer d'apprendre les bases du judo au groupe de nouveau-nés mais aucun d'eux n'étaient très doués. Entre les deux femmes qui ne voulaient pas se faire mal et les hommes qui voulaient montrer qui étaient le plus fort sans respecter les règles, elle était épuisée.
          
          Elle comprenait maintenant pourquoi Rose n'arrivait pas à les supporter. Ils étaient tous si... Humains. La vieille, lorsque Lord lui avait confié les nouveaux et qu'à l'heure du repas elle leur avait donné rendez-vous pour leur premier entrainement, elle avait été contente et même impatiente. Mais la réalité était tout autre, il fallait faire preuve de patience. Enfin bon, ce n'était que le premier jour, elle ne pouvait pas les juger en une fois. Peut-être l'écouteraient-ils le lendemain.
          
          Elle se dirigea vers la salle d'entrainement 337, leur salle d'entrainement habituelle pour elle et ses deux amis. Elle avait retrouvé le sourire et elle espérait que ses amis aussi. Elle se souvenait encore de Bird, le matin même, qui l'avait royalement ignoré avant de partir et de Rose qui semblait lui cacher quelque chose et qui l'avait éconduite grâce à trois nouveau-nés quelques heures plus tôt.
          
          Elle ne prit pas la peine de toquer pour ouvrir la porte et remarqua que ses deux amis étaient debout, l'un en face de l'autre. Rose portait contre elle les dossiers qu'elle s'était trimballée toute la journée et Bird avait les bras croisé sur sa poitrine. Ils semblaient tous les deux en pleine réflexion et n'avait pas remarqué sa présence.
           
          « Fais ça en espérant que tout se passera bien, finit par dire Bird. Et pour... pour le reste on garde ça sous la main... En tout cas, il ne vaut mieux pas que ça s'ébruite.
-          Je sais, murmura Rose en baissant la tête.
-          Qu'est-ce qui ne doit pas s'ébruiter ? intervint Fray. »
           
          Les deux adultes firent un bond en arrière et se mirent en position de combat par pur réflexe. Les dossiers s'envolèrent et quelques feuilles glissèrent sur le sol. Alors qu'ils découvraient Fray, celle-ci se baissa pour ramasser les papiers.
           
          « Faut pas s'effrayer comme ça, fit-elle. C'est quoi ces feuilles ?
-          C'est rien ! »
           
          Comme le matin, Rose avait parlé précipitamment avant d'arracher les documents des mains de son amie. Elle remit le tout n'importe comment avant de se redresser, la liasse de paperasse serrée contre elle. Elle passa une mèche de ses cheveux derrière son oreille et lança un regard à Bird qu'il ne vit pas. Fray fronça les yeux et se redressa à son tour. Si elle doutait encore du secret qui planait autour de Rose maintenant elle en était sûre. Mais le fait d'être mise à l'écart comme ça la blessait.
           
         « Très bien. Si tu ne veux pas de mon aide, je m'en vais, dit-elle en tournant les talons et en partant.
-          Attends, Fray ! commença Rose en la rattrapant mais Bird la retint.
-          Tu as plus urgent à faire Rosy, je m'occupe de Fray. »
 
          La brune se sentit encore plus meurtrie par ce que Bird avait ajouté. Qu'est-ce qui pouvait bien être plus urgent ? Quel était le secret qu'ils partageaient ? Encore une chose à laquelle elle ne pouvait pas assister. Bird et Rose étaient tellement inséparables, elle n'était que la roue branlante du carrosse après tout. Elle fonça jusqu'à sa chambre et claqua la porte, se préparant à voir Bird débouler derrière elle. 
          
 A suivre...
             
Chapitre précédant                                                                                                          Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut, 
Avec un peu de retard, le chapitre 3 arrive enfin !
Qu'en pensez-vous ?
L'histoire se met doucement en marche, l'intrigue se met en route, les personnages sont de plus en plus révélés !
Qu'est-ce que ce mystère que partage Rose et Bird ?
Comment réagiriez-vous si vous étiez à la place de Fray ? 
Et à la place de Smart ?
Comment le trouvez-vous d'ailleurs ? Qu'est-ce qu'il recherche tant dans l'Institut ? 
Qu'est-ce qu'il va trouver après ses recherches ?
Se ralliera-t-il à Bird et Rose ? 
J'espère en tout cas que le chapitre vous a plu !
Merci d'avoir lu jusque là ♥
Z'houbix
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.