Fictions-Hina

Le voyage d'Hina~★

    J'ai enfin repris les cours ! Et j'ai écrit mon chapitre 24 pendant mon cours d'anglais xDD (18/09/2017)

  • 17052 visits
  • 32 articles
  • 0 hearts
  • 12221 comments

Itachi Uchiwa~★ 02/07/2015







 
Frère aimant, Shinobi d'exception, Héros sans renommé, Mort pour la vie. 
    
       
  "Désolé petit frère, il n'y aura pas de prochaine fois " 
  
Marié avec Sakura ~
  
  {938 HP + 5}
  
10= un Heavy Pounto

Chapitre 3 : Secrets 18/03/2016

  
    
          Cela faisait environ vingt minutes que l'entrainement A47 devait être terminé et Fray ne voyait toujours pas arriver son amie. Allongée sur le ventre dans son lit, elle regardait fixement la porte qui aurait dû s'ouvrir depuis quelques minutes. Le matin même, les deux femmes s'étaient promis de se retrouver pour pouvoir parler sur le dos des nouveau-nés en lisant leur réponse. Et Fray était plus qu'impatiente de savoir comment s'était déroulée l'épreuve de stress. Cependant son impatience se mutait en inquiétude : Rose n'était toujours pas là.
          
          Elle se leva d'un bond et avec une agilité qui lui était propre elle se retrouva sur ses jambes face à la porte. Elle jeta un coup d'½il dans le chambre blanche qu'elle partageait avec Rose et qui ne contenait que deux lits simples, accompagné d'une table de chevet chacun, accolé contre les murs de droite et de gauche, séparés par une grande et unique armoire blanche et, à côté de la porte, un bureau  en bois clair.
          
          Elle finit par décrocher ses yeux du vide ambiant et par se rendre au bureau 403. Elle s'imaginait déjà tout un tas de situations pour expliquer le retard de son amie : les nouveau-nés pleuraient parce qu'ils n'avaient pas eu le temps de finir et voulaient la  soudoyer pour grappiller quelques minutes de plus. Ou bien ils voulaient la questionner sur la suite. Ou encore ils voulaient qu'elle leur mette des bonnes notes en la menaçant ou en lui offrant mille et une choses même si ça ne marcherait jamais. Oui, ça devait être ça, rien de grave, du moins, elle essayait de s'en persuader.
          
          Elle croisa en chemin deux nouveau-nés blêmes qui échangeaient quelques mots. Elle en sourit malicieusement. Elle se souvenait avoir passé cet entraînement, elle aussi était pâle à la sortie de l'épreuve de déstabilisation mais elle avait réussi à surmonter l'affaire avec son éternel optimisme. A vrai dire, elle n'avait jamais vraiment été pessimiste même lorsqu'on lui avait appris sa mort quatre ans auparavant. Elle avait été étonnée pendant quelques minutes, puis avait souri et dit un « Oh, bon, ok et par quoi on commence quand on est mort et ressuscité ? ». On lui avait répondu qu'elle n'avait qu'à suivre les ordres et qu'une certaine Rose lui expliquerait tout.
          
          Elle se retrouva rapidement devant sa destination et elle toqua quelques coups. Avant qu'on lui dise d'entrer, elle constata qu'il n'y avait aucun bruit dans la salle, mais cela ne voulait pas dire qu'elle était vide. Elle entendit alors la voix claire de Rose lui dire d'entrer, ce qu'elle fit. Elle constata que la pièce avait été disposée de telle sorte à ce que les neuf nouveau-nés puissent s'asseoir individuellement face au bureau où étaient assis ses deux amis. C'était toujours la même chose pour cet entrainement. Elle se demandait alors pourquoi ils avaient tendance à remettre le bureau dans son état d'origine, mais ça n'avait pas une grande importance.
          
          Alors qu'elle avait ouvert la bouche pour dire quelque chose qui lui avait maintenant échappé elle s'arrêta perplexe. Bird ne devait pas se trouver ici, mais ce n'était pas la chose la plus choquante. Ses deux amis de toujours avaient la mine fermée et presque inquiète. Elle referma la porte et se plaça devant eux, inquiète.
          
           « Qu'est-ce qu'il y a ? demanda la brune inquiète. »
          
          Rose l'observa avant de dévier son regard, l'espace d'une seconde, vers un point derrière le dos de Fray. Elle mit quelques secondes pour comprendre ce geste furtif, son amie observait les caméras de surveillance. Il y en avait dissimulées et dispersées dans toutes les salles de l'Institut, seuls les douches et les toilettes en étaient privés. Fray se demanda alors si Rose avait fait exprès de montrer ses caméras ou s'il ne s'agissait que d'un geste non contrôlé. La jeune générale finit par prendre la parole avec un petit sourire rassurant à l'attention de son amie. Il lui restait à savoir si ce sourire était vraiment sincère.
          
           « Rien de bien grave, c'était juste éreintant, finit par dire Rose.
-          Comment ça s'est passé ? demanda la brune ne sachant pas trop sur quel pied danser.
-          J'ai regardé leur copie un peu avant que tu n'arrives, et ce n'est pas fameux. Ils n'arriveront jamais à faire cet entrainement jusqu'au bout puisqu'ils ne cessent de se comporter comme des civils.
-          Même Smart ? interrogea la brune surprise.
-          Je n'ai pas encore regardé ses réponses, mais il est sorti en avance et sans la moindre marque d'anxiété, répondit-elle laconique.
-          Et toi Bird, qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-elle en se tournant vers lui. »
           
          Le jeune homme aux longs cheveux avait été silencieux depuis son arrivée. Perdu dans ses pensées et ses réflexions, il avait occulté la présence de Fray pour se concentrer sur ce que lui avait annoncé Rose. Elle n'avait pas pu lui raconter tout mais cette histoire le tracassait. Fray avait interrompu leur conversation et il se sentait frustré de ne pas avoir tous les éléments pour comprendre de quoi il en retournait vraiment. Il avait besoin de temps pour réfléchir, prendre tous les paramètres en compte et établir un plan d'action. Et pour cela il avait besoin des informations de Rose et d'être seul. Sauf que Fray avait tout fracassé. Il ne se donna même pas la peine de tourner la tête vers elle pour lui montrer qu'il  l'avait entendu et se contenta de se lever et de se diriger vers la porte.
           
          « A plus tard, dit-il simplement avant de sortir.
-          Bah... Quelle mouche l'a piqué ? s'étonna Fray. »
           
          Elle regarda Rose qui répondit d'un haussement d'épaule, d'un air de dire qu'elle n'en savait rien. La jeune femme observa la porte quelques secondes dans l'espoir d'y voir Bird revenir mais ce ne fut pas le cas, elle reporta donc son attention sur Rose avec un sourire aux lèvres. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elles allaient pouvoir casser du sucre sur les Reboots.
           
           « Alors ? Ils ont donnés quoi comme réponse ? s'intéressa-t-elle.
-          Des idioties pour la plupart, répondit vaguement Rose en se replongeant dans une pile de feuille.
-          C'est l'une des copies ? demanda Fray en s'installant sur le bureau à côté de son amie  pour regarder par-dessus son épaule. Vas-y, fais voir.
-          Non, s'exclama Rose en refermant le dossier qu'elle tenait dans les mains. C'est... C'était un dossier sans importance de l'un d'eux, Doc il me semble. Bref, les copies sont là.»
           
          Elle posa son dossier derrière elle avant de prendre une pile de feuille qu'elle tendit à Fray. Celle-ci s'empara d'une fine liasse et se mit à lire quelques réponses au hasard. Elle comprit alors pourquoi Rose disait qu'ils se comportaient comme des civils, les réponses qu'elle avait sous les yeux reflétaient un comportement lâche et égoïste : ils voulaient sauver leur peau. Fray s'en amusa pour essayer de rendre le sourire à Rose mais ce ne fut pas vraiment ce qui se passa. Elle finit par se convaincre que Rose lui en parlerait, après tout c'est ce que faisaient les meilleurs amis entre eux. Au bout d'un quart d'heure elles sortirent du bureau. Fray avait un entrainement avec les nouveau-nés dans une demi-heure et Rose en avait marre de rester dans cette salle sans vie.
           
~.~.~
           
          Il venait tout juste de sortir de la salle après avoir quitté Rose. Il soupira un bon coup, lassé par cette histoire. Les mains dans les poches, il s'aventura dans le dédale de couloirs plongé dans ses pensées. Il marchait d'un pas nonchalant pour rejoindre l'artère principale et ensuite se diriger vers sa chambre.
          
          Il était satisfait des réponses qu'il avait mises sur son questionnaire. L'entrainement A47 ne lui paraissait pas encore insurmontable. Il avait compris que le test permettait, certes, de prendre conscience de sa manière de réagir et des diverses stratégies qu'il pouvait mettre en place, mais il servait surtout à mettre à l'épreuve les nerfs. Ils devaient savoir garder la tête froide et ne pas céder à la pression. A partir du moment où c'était acquis, tout ce que Rose avait fait et avait dit pour augmenter leur anxiété ne l'avait plus touché.
          
          A dire vrai, à partir du moment où Rose avait commencé à raconter ce qui était arrivé aux derniers Reboots ayant effectué cet entrainement, il avait compris que quelque chose clochait. Il n'avait côtoyé Rose que très rapidement, mais de ce qu'il avait cerné de la générale, elle n'était pas bavarde. Elle parlait quand il le fallait et pour dire les choses qui devaient être dites simplement.  Alors parler du « bon vieux temps » dans l'espoir de les effrayer ne collait pas à son personnage. De ce fait, a contrario de ses collègues, il avait passé l'épreuve dans le calme. Après tout, à quoi servait de s'énerver et s'inquiéter pour pas grande chose ? Si t'es dans la merde, il faut simplement réfléchir pour en ressortir, pas s'agiter comme un fou.
          
          Après avoir effectué quelques pas, il entendit une porte claquer et dans son champ de vision apparut un homme d'un mètre quatre-vingt environ avec de longs cheveux retenus par un bandeau. Celui-ci se retourna ensuite et avança dans sa direction sans lui prêter un regard. Smart ne connaissait pas encore tous les Reboots qui se trouvaient dans l'Institut mais il l'avait vu la veille au soir avec Rose et son entraineuse.
Il n'y prêta pas plus attention, mais un détail le fit tiquer. Les cheveux du brun n'avaient pas bougé. Or quand on traverse une porte et qu'on se retrouve face à elle, cela signifiait qu'on avait fait un demi-tour sur soi-même et donc la chevelure lâchée du jeune homme aurait dû être en mouvement. Il secoua la tête de droite à gauche pour s'enlever cette idée de la tête. Après tout, ce n'était pas ses affaires.
          
          Il retourna alors jusqu'à sa chambre qu'il partageait avec un certain Cats, un reboot qui habitait ici depuis un an et demi. C'était une simple chambre blanche qui ne comportait quasiment aucun meuble. Deux lits simples s'étendaient contre les murs en face de la porte. Entre les deux se dressait fièrement une armoire noire où était rangée le peu d'affaires que leur offrait l'Institut, quelques pantalons, tee-shirt et pulls, noirs simples et sans motif. Il y avait aussi un bureau dans le coin à gauche, contre le mur où se tenait la porte. D'après Rose, toutes les chambres se ressemblaient. Elles étaient simples et impersonnelles. Tout ce qu'on leur demandait, c'était qu'elle soit rangée et propre.
          
          Le brun s'installa nonchalamment sur la chaise unique du bureau et regarda la pièce sans vraiment l'observer. Il se souvenait encore de la sienne chez lui. C'était un bordel monstrueux parce qu'il avait toujours la flemme de ranger ses affaires. Il se souvenait encore de sa mère qui lui criait de ranger auquel cas elle viendrait elle-même et elle balancerait tout dans la benne à ordure. Cette vie-là semblait si loin et si près en même temps.
          
          Cela ne faisait même pas trois jours qu'il était mort et il voyait cette vie comme quelque chose qui s'était passé il y a des années. Il ne dirait pas qu'il n'éprouve aucun sentiment face à ça. Il aimait sa famille et ses amis, il voulait devenir ingénieur et avoir une famille sans prise de tête. Il n'était qu'un adolescent de dix-sept ans trop intelligent pour les autres. Un « surdoué » étiqueté par les médecins et psychologue depuis l'âge de six ans. Cette faculté ne lui avait d'ailleurs pas été mauvaise, certes il était capable de réciter de tête les cents premières décimales du chiffre pi, mais il n'avait pas fait l'objet de raillerie ou de jalousie. Il avait d'ailleurs une joyeuse bande d'ami. Depuis qu'il était arrivé ici, il n'avait pas encore pensé à eux. Ino, sa meilleure amie, devait être dévastée et cloitrée chez elle. Choji quand à lui devait surement noyer son chagrin dans les chips. Cette pensée l'attrista plus que de raison, il ne les reverrait jamais... Ou alors, eux ne le reconnaitraient pas. Comment réagirait-il d'ailleurs s'il se retrouvait face à eux ? Et face à ses parents ?
          
          Il secoua la tête et soupira longuement avant de se concentrer sur autre chose : sa nouvelle vie par exemple. La meilleure façon d'oublier ses premières dix-sept années de vie, c'était encore de mettre de la distance et de se pencher sur autre choses. Et justement, il voulait en savoir plus sur les Reboots et sur cet Institut. Il n'avait jamais entendu parler d'eux et ça laissait beaucoup trop de mystère en suspens. Il se souvint que Rose lui avait présenté la bibliothèque lors de leur visite. Elle se trouvait dans la section « partie commune ». Il sortit alors de la chambre pour essayer de retrouver le chemin de la bibliothèque et d'en savoir plus sur cet endroit et ses habitants.
          
          Alors qu'il marchait dans les couloirs métallisés il croisa quelques Reboots qui étaient avec lui dans la salle d'examen. Ils étaient trois hommes d'une trentaine d'années environ. Il les avait vus s'acharner sur leur questionnaire et écrire de plus en plus vite à chacune des phrases de Rose.  Lorsqu'il passa à côté d'eux, le plus grand et le plus massif releva la tête et cessa de parler tout bas avec ses confrères. Ceux-ci s'arrêtèrent aussi de parler et se mirent à fixer Smart.
          
           « Qu'est-ce qu'il y a ? finit-il par demander d'un ton presque ennuyé.
-          C'est toi le dernier Reboot pas vrai, commença le plus grand. Il parait que tu es dans les petits papiers de la Générale.
-          Oui, nos sources vous ont vu tous les deux en train de parler hier, alors que la gamine ne parle quasiment jamais aux nouveaux, enchaina celui de droite qui avait des lunettes de soleil et une capuche sur la tête alors qu'ils étaient en intérieur.
-          Et donc ? demanda Smart.
-          Elle t'a donné les réponses au questionnaire pas vrai ! Sinon comment aurais-tu pu répondre aussi vite ? déclara le dernier. Et je suis sûr qu'elle t'a aussi dit en quoi consistait la prochaine épreuve, alors tu vas être bien gentil et tu vas nous dire ce qu'il en est !
-          Désolé de vous décevoir mais ce n'est pas le cas, dit-il avec les sourcils légèrement froncés s'attendant à ce que ces trois-là s'en prennent à lui.
-          Oh vraiment ? fit le plus grand.
-          Oui vraiment, retentit une voix derrière eux.
           
          Les trois énergumènes se retournèrent et leur teint blanchit à vue d'½il. Face à eux se trouvait Rose, debout, campé sur ses deux jambes, le visage assombrit. Comme la première fois qu'il l'avait vu, Smart pu constater que malgré sa petite taille la jeune femme avait une aura autoritaire qui lui permettait de tenir sans mal son grade de Général. Elle tenait dans ses mains une pile de papiers. Derrière elle se dessinait la silhouette d'une autre femme que Smart reconnu comme étant Fray, leur entraineuse.
           
          « On voulait juste des infos, fit le dernier qui s'était adressé à l'adolescent.
-          Vous n'en aurez pas et je crois vous en avoir balancé suffisamment pendant l'examen, siffla la rose.  Il me semble que vous êtes entendu dans l'une des salles d'entrainement, dit-elle ensuite. »
          
          Ils hochèrent la tête et se mirent en marche en direction du point de rendez-vous que leur avait laissé Fray la vieille. L'entrainement avait lieu dans une demi-heure normalement, mais il semblait que l'ordre de la générale l'ait fait oublier aux reboots.
          
-          « Et aussi, ajouta-t-elle, une mutinerie est passible de sanction chez les Reboots. Et croyez-moi vous ne voulez pas savoir ce qui en retourne. »
          
          Ils opinèrent du chef et partirent précipitamment, essayant de se donner une contenance et de ne pas détaler comme des lapins. Rose demanda alors à Fray d'aller directement avec eux même si elle avait encore du temps avant de bosser. La brune acquiesça et lui souhaita bon courage. Smart n'avait pas bougé et observait la jeune femme face à lui. Il la dépassait de quelques centimètres alors que sa croissance n'était pas encore arrivée à son terme et pourtant elle avait une prestance monstrueuse.
          
           « Moi aussi, je dois y aller ? demanda-t-il en indiquant le groupe un peu plus loin qui tournait vers la gauche.
-          Comme tu veux, tu as du temps libre encore il me semble, répondit-elle avant de se tourner elle aussi vers l'espace consacré aux entrainements. »
          
          Le brun haussa les épaules et se dirigea vers son but premier : la bibliothèque. Il avait encore un peu de temps pour découvrir les mystères de l'Institut et il ne préférait pas rester avec ces idiots-là. Il n'était pas vraiment comme les autres Reboots, peut-être parce qu'il était nouveau-né. Mais même, ceux-là l'étaient aussi. Il se lança dans une nouvelle réflexion sur ce qui pouvait bien le différencier des autres avant d'atteindre son objectif.
           
~.~.~
          
          Elle avait passé deux heures à essayer d'apprendre les bases du judo au groupe de nouveau-nés mais aucun d'eux n'étaient très doués. Entre les deux femmes qui ne voulaient pas se faire mal et les hommes qui voulaient montrer qui étaient le plus fort sans respecter les règles, elle était épuisée.
          
          Elle comprenait maintenant pourquoi Rose n'arrivait pas à les supporter. Ils étaient tous si... Humains. La vieille, lorsque Lord lui avait confié les nouveaux et qu'à l'heure du repas elle leur avait donné rendez-vous pour leur premier entrainement, elle avait été contente et même impatiente. Mais la réalité était tout autre, il fallait faire preuve de patience. Enfin bon, ce n'était que le premier jour, elle ne pouvait pas les juger en une fois. Peut-être l'écouteraient-ils le lendemain.
          
          Elle se dirigea vers la salle d'entrainement 337, leur salle d'entrainement habituelle pour elle et ses deux amis. Elle avait retrouvé le sourire et elle espérait que ses amis aussi. Elle se souvenait encore de Bird, le matin même, qui l'avait royalement ignoré avant de partir et de Rose qui semblait lui cacher quelque chose et qui l'avait éconduite grâce à trois nouveau-nés quelques heures plus tôt.
          
          Elle ne prit pas la peine de toquer pour ouvrir la porte et remarqua que ses deux amis étaient debout, l'un en face de l'autre. Rose portait contre elle les dossiers qu'elle s'était trimballée toute la journée et Bird avait les bras croisé sur sa poitrine. Ils semblaient tous les deux en pleine réflexion et n'avait pas remarqué sa présence.
           
          « Fais ça en espérant que tout se passera bien, finit par dire Bird. Et pour... pour le reste on garde ça sous la main... En tout cas, il ne vaut mieux pas que ça s'ébruite.
-          Je sais, murmura Rose en baissant la tête.
-          Qu'est-ce qui ne doit pas s'ébruiter ? intervint Fray. »
           
          Les deux adultes firent un bond en arrière et se mirent en position de combat par pur réflexe. Les dossiers s'envolèrent et quelques feuilles glissèrent sur le sol. Alors qu'ils découvraient Fray, celle-ci se baissa pour ramasser les papiers.
           
          « Faut pas s'effrayer comme ça, fit-elle. C'est quoi ces feuilles ?
-          C'est rien ! »
           
          Comme le matin, Rose avait parlé précipitamment avant d'arracher les documents des mains de son amie. Elle remit le tout n'importe comment avant de se redresser, la liasse de paperasse serrée contre elle. Elle passa une mèche de ses cheveux derrière son oreille et lança un regard à Bird qu'il ne vit pas. Fray fronça les yeux et se redressa à son tour. Si elle doutait encore du secret qui planait autour de Rose maintenant elle en était sûre. Mais le fait d'être mise à l'écart comme ça la blessait.
           
         « Très bien. Si tu ne veux pas de mon aide, je m'en vais, dit-elle en tournant les talons et en partant.
-          Attends, Fray ! commença Rose en la rattrapant mais Bird la retint.
-          Tu as plus urgent à faire Rosy, je m'occupe de Fray. »
 
          La brune se sentit encore plus meurtrie par ce que Bird avait ajouté. Qu'est-ce qui pouvait bien être plus urgent ? Quel était le secret qu'ils partageaient ? Encore une chose à laquelle elle ne pouvait pas assister. Bird et Rose étaient tellement inséparables, elle n'était que la roue branlante du carrosse après tout. Elle fonça jusqu'à sa chambre et claqua la porte, se préparant à voir Bird débouler derrière elle. 
          
 A suivre...
             
Chapitre précédant                                                                                                          Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut, 
Avec un peu de retard, le chapitre 3 arrive enfin !
Qu'en pensez-vous ?
L'histoire se met doucement en marche, l'intrigue se met en route, les personnages sont de plus en plus révélés !
Qu'est-ce que ce mystère que partage Rose et Bird ?
Comment réagiriez-vous si vous étiez à la place de Fray ? 
Et à la place de Smart ?
Comment le trouvez-vous d'ailleurs ? Qu'est-ce qu'il recherche tant dans l'Institut ? 
Qu'est-ce qu'il va trouver après ses recherches ?
Se ralliera-t-il à Bird et Rose ? 
J'espère en tout cas que le chapitre vous a plu !
Merci d'avoir lu jusque là ♥
Z'houbix
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 4 : Curiosités et mensonges 19/08/2017


 
 
          Rose se tenait devant la porte du bureau de Lord depuis quelques instants. Elle prit son temps pour pouvoir retrouver son masque d'impassibilité avant de frapper à la porte et ainsi ne pas se trahir. Les découvertes qu'elle avait fait avec Bird lui avait fait perdre contenance mais ce qui l'avait le plus déstabilisée resté le regard meurtrie que lui avait lancé Fray. Mais il n'était pas l'heure de s'inquiéter pour son amie. Elle devait écarter toutes ses idées et redevenir la docile générale Rose qui venait rapporter les dossiers et le rapport de l'entrainement A47 à son chef.
            
           « Entrez, résonna la voix sans ton de Lord à travers la porte.
-          Désolée de vous déranger Lord, dit-elle en entrant, je viens vous remettre les dossiers des nouvelles recrues ainsi que le rapport sur la première épreuve.
-          Pose les dossiers là, dit-il en montrant une pile sur son bureau, et passe-moi le rapport. »
           
          Le vieil homme se trouvait près d'une commode dans son bureau en train de chercher on ne sait quoi dans l'un des tiroirs. Il avait abandonné sa tâche en voyant Rose entrer et s'était rapproché d'elle pour récupérer le rapport tant attendu. Il avait besoin de savoir s'ils avaient réussi, s'ils étaient prêts pour la suite, pour être de dociles Reboots. Il le souhaitait tellement : augmenter son armée de dociles Reboots !  
          
          Alors que Rose posait la pile, elle jura entre ses dents de ne plus savoir où se trouvait le rapport. Elle regarda entre les dossiers et le trouva enfin. Elle tira d'un geste brusque pour le sortir mais la pile s'écroula à terre. Elle jura une nouvelle fois, donna le rapport à Lord et ramassa les dossiers.
          
          Accroupie, elle lança un coup d'½il à Lord qui l'observait attentivement. Elle laissa filer une excuse et remit tout en ordre rapidement, le c½ur battant rapidement. Elle savait que sur les lignes dans ses mains se trouvaient des informations capitales, des avancées scientifiques, des rapports des pays du monde entier et tant d'autres choses dont elle ne devait pas avoir connaissance. Le regard de Lord lui montrait bien qu'elle n'avait pas intérêt à poser les yeux sur les feuilles, surtout elle. Un simple regard et les lignes étaient gravées dans sa mémoire.
          
          Une fois qu'il s'était assuré qu'elle n'avait rien vu de compromettant, Lord passa en revu le rapport qu'elle lui fournit. Il lut rapidement le paragraphe explicatif mais se concentra surtout sur les résultats et le classement. C'était... lamentable. Rose remit la pile à sa place et attendit d'être congédié.
           
           « Tu n'as fait aucune erreur ? demanda son supérieur.
-          Impossible, j'ai corrigé le tout trois fois pour ne laisser aucun doute possible, dit-elle.
-          Même pour ce... Smart ?
-          Oui.
-          Il a des résultats impressionnants, je ne crois pas en avoir vu d'aussi bon depuis que je suis chef, déclara-t-il. Je crois que Lead pourrait l'égaler mais il est ici depuis mon grand-père. »
           
          La rose ne répondit rien et se contenta d'observer son chef. Son visage était toujours aussi lise, le temps n'avait pas d'emprise sur lui. Il ressemblait à un homme d'à peine une trentaine d'années, peut-être moins. Longiligne, imberbe et indéchiffrable : il était presque inhumain. Une poupée de cire effrayante. Il ne semblait pas le moins du monde surpris par les résultats extraordinaires de Smart, ni même face aux restes des résultats. Il n'y avait eu qu'un imperceptible mouvement des muscles des yeux. Ils s'étaient légèrement relâche, geste involontaire qui exprime le trouble, l'ennuie ou bien le doute. Rose en avait déduit que les chiffres ne lui plaisaient pas. Il continua d'observer le classement avant de remarquer  que Rose était toujours là.
           
          « Tu peux partir, je n'ai plus besoin de toi ! fit-il avant de lui offrir un sourire sans âme. Tu as fait du bon boulot. Continue comme ça, je veux qu'ils soient prêts ! »
           
          Elle ne répliqua rien, hochant simplement la tête, avant de sortir de là rapidement. Elle referma la porte et sortit du couloir pour rejoindre l'allée centrale. Elle avait eu chaud mais tout s'était bien déroulé. Il n'avait rien remarqué ou alors il ne l'avait pas fait remarquer. La pression qui était jusqu'alors sur ses épaules sembla s'envoler petit à petit alors qu'elle réalisait ce qu'elle venait de faire. De l'extérieur il n'y avait rien d'extraordinaire, mais ce n'était que le sommet de l'iceberg.  Elle avait réussi à reposer tous les dossiers, les dix dossiers.
          
          Elle soupira un bon coup avant de reprendre courage. Maintenant elle devait affronter quelqu'un d'autre : Fray. Elle voulait la rassurer, lui dire qu'elle ne l'avait pas trahie et qu'elle voulait tout lui dire mais qu'elle ne le pouvait pas. Elle voulait retrouver sa joyeuse amie toujours optimiste et qu'elle lui fasse oublier quelques instants toute cette histoire. Mais il fallait qu'elle lui pardonne d'abord...
          
          Bird devait à cette heure-ci avoir réussi à la calmer et lui avoir raconté quelques choses pour la contenter. Ils voulaient tous deux lui éviter d'avoir à porter ce poids de la connaissance et ils la connaissaient assez pour savoir qu'elle était très mauvaise actrice. Ils ne pouvaient pas lui dire et ils se l'étaient promis. Fray serait mise au courant quand tout serait éclairci, pas avant. Leur avenir était en jeu après tout.
          
          Elle devait assurer les arrières de leur trio pour une fois et éviter de foncer tête baissée pour les sauver. Elle avait toujours agit comme ça. Peu importe l'action, elle faisait tout ce qu'il fallait pour réussir et que ses proches ne soient pas blessés. Elle se fichait pas mal d'être dans de sale situation ou d'avoir des plaies béantes : c'était le prix à payer. Mais cette fois-ci Bird avait réussi  à la canaliser et lui avait promis de trouver une solution. C'était lui qui élaborait les plans et qui réfléchissait pour ses deux amies. Et jusqu'à maintenant, en cinq ans d'amitié, il ne lui avait jamais fait défaut.
          
          Quand elle arriverait dans sa chambre, tout irait bien, elle en était persuadée. C'est pourquoi elle entreprit de s'y rendre sans plus tarder. Cependant, son ½il capta un mouvement sur sa droite, une silhouette qui entrait dans les couloirs du laboratoire. Ce fut bref mais elle réussit à capturer l'image. Rien n'échappait à sa mémoire eidétique qu'elle avait obtenu lors de sa transformation en Reboot.
          
          Elle gravait dans sa mémoire chaque chose qu'elle voyait et ce sans prendre la peine de le vouloir. Une fois l'image vue, elle pouvait à l'instar d'une caméra, revenir en arrière sur l'image, zoomer ou même la rendre nette. Elle se concentra alors sur la silhouette en mouvement et rendit l'image de plus en plus nette jusqu'à reconnaitre un certain garçon aux cheveux attachés sur le sommet de sa tête : Smart.          
          
          Revenant à la réalité et à ce qu'elle avait devant les yeux, elle fronça les sourcils, mécontente. Que faisait Smart dans la partie des laboratoires ? Elle était persuadée de lui avoir dit que seuls les hauts gradés pouvaient s'y rendre et que l'accès était interdit au simple reboot et encore plus aux nouveau-nés. Fray et Bird, alors qu'ils étaient ici depuis quelques années, n'avaient même pas le droit de s'y rendre.
          
          Elle décida donc de le suivre pour le réprimander et pour savoir ensuite ce qu'il cherchait à faire. Elle espérait secrètement que la première idée qui lui venait en tête était fausse mais c'était peu probable. Lorsqu'elle l'avait rencontré, il lui avait posé de nombreuses questions auxquelles elle n'avait pas répondu, peut être cherchait-il des réponses par lui-même, quitte à enfreindre quelques règles. 
          
          Arrivée dans le couloir quelques secondes après lui, un autre mouvement, une ombre, lui indiqua le chemin à suivre. Il le devançait de quelques mètres et semblait avoir un lieu précis en tête, parce qu'il se dirigeait vers les bureaux des chercheurs. Ceux-ci étaient les pièces les plus reculés de l'Institut, de l'autre côté des murs se trouvaient de la terre et des roches dans lequel avait été construit le sous-sol de la base militaire. C'était fou de s'y aventurer comme ça, il allait finir par tomber sur quelqu'un et avoir de graves ennuis.
          
          Et c'est ce qui arriva. Rose s'arrêta au dernier carrefour lorsqu'elle entendit une voix masculine s'élevait dans les airs. Smart devait avoir rencontré quelqu'un. Elle se concentra quelques secondes sur la voix pour reconnaitre celle d'un autre général : Lead. Evidemment il avait fallu qu'il tombe sur l'un des plus anciens reboots, le bras droit de Lord. Elle resta quelques secondes cachée afin d'évaluer la situation.
           
          « Qu'est-ce que tu fais ici, morveux ?
-          Je cherche un dossier pour le remettre à Rose, fit-il la voix assurée.
-          Un dossier ? Quel dossier ? Et pourquoi n'est-ce pas Rose qui vient le chercher elle-même ? demanda Lead, ne laissant aucun doute quant à son scepticisme.
-          Pour pouvoir me faire visiter les lieux, répondit Smart comme si c'était une évidence. Dans le règlement il est dit que chaque reboot doit connaitre l'Institut comme sa poche.
-          Mais bien sur, persiffla Lead. Et où est Rose alors ?
-          Là, fit-elle en surgissant dans le couloir. »
           
          Lead eut un bref instant de surprise avant de reprendre son visage sévère. C'était un homme d'une quarantaine d'années avec la face juvénile d'un homme d'une vingtaine d'années. Ses cheveux roux mi-longs et ses yeux jaunes ne laissaient aucun doute quant à sa modification physique qu'avait apporté les scientifiques. C'était l'un des rares reboots qui avait connu Shadow et la passation de pouvoir entre lui et Lord. Un dévoué petit soldat qui était attelé à la partie laboratoire. C'était lui qui transmettait les ordres entre Lord et les scientifiques. Il était dans toutes les confidences et s'en vantait.
          
          « Qu'est-ce qui fout là le morveux, gamine ? demanda-t-il à son encontre.
-          Tu l'as entendu que je sache, persiffla-t-elle elle aussi. Si tu nous permets d'avancer !
-          Les reboots ne sont pas censés pouvoir aller aussi loin, comment tu l'expliques ? lui barra-t-il la route.
-          Je ne l'explique pas, lança-t-elle. Maintenant si tu as envie d'en référer à Lord, je t'en pris ne te gêne pas. »
           
          Lead marmonna dans sa barbe et laissa passer la jeune femme jusqu'au bureau mais s'interposa entre Smart et celui-ci. La générale entra dans le premier bureau et fabriqua un dossier avec une jacket et des documents vierges. Elle en ressortit quelques secondes après, lança un regard lourd de menace à Lead et prit Smart par le bras pour l'emmener avec elle. Elle espérait que personne ne remarquerait les vidéos de ce côté-ci et n'en référerait à Lord. Elle savait que Lead ne le ferait pas parce que sinon il passerait pour un cafteur et un déserteur de poste : ce qu'il ne voulait surtout pas.
          
          Smart ne dit rien et se laissa entrainer par Rose jusqu'aux parties communes. Elle le fit entrer dans le self vide pour l'heure et lui ordonna de s'asseoir au milieu de la pièce avant de prendre place, elle aussi. Elle jeta un coup d'½il dans les coins de la pièce pour s'assurer que les caméras ne pourraient pas prendre leur visage mais simplement leur silhouette et elle se doutait qu'aussi loin des micros, ceux-ci ne pourraient enregistrer que des chuchotements inaudibles.
          
           « Je peux savoir ce qu'y t'a pris d'aller aux laboratoires ? Et de te servir de moi comme couverture ? persiffla-t-elle furieuse mais à voix basse.
-          Pourquoi chuchote-t-on ? demanda Smart, non concerné par les paroles de la rose mais ayant la présence d'esprit de murmurer lui aussi.
-          Pour que les micros ne puissent pas enregistrer ce que nous disons et nous éviter à tous deux de graves ennuis, répondit-elle sans perdre son temps cassant. Maintenant dis-moi ce que tu comptais trouver là-bas.
-          Des réponses, répondit-il d'un ton nonchalant. Tu ne m'as pas apporté les réponses que je voulais hier alors je les cherchais moi-même. Je suis allé à la bibliothèque mais je n'ai pas trouvé ce que je cherchais, il n'y avait aucune réponses là-bas à part les « mémoires » que certains reboots ont laissé et quelques travaux des scientifiques sans aucune importance. Cependant en cherchant bien dans la réserve j'ai trouvé les plans de l'ancienne base militaire et j'ai réussi à recouper avec la visite d'hier. Je me suis dit que s'il y avait des réponses elles se trouveraient dans le bureau des scientifiques ou dans celui de Lord. Les labos étaient plus faciles d'accès, du moins je le croyais. Il y a tellement de questions que je me pose et il y a des choses complètement illogiques. Déjà notre statut de Reboot, armée de l'ombre au service du monde mais dont personne n'a entendu le nom, ensuite les travaux des scientifiques ont l'air d'être d'une avancée planétaire et pourtant ils restent enfouis ici, et puis on est censé sauver le monde mais on a aucun accès. J'ai voulu regarder la suite d'une série, mais je n'ai pas pu. Si on veut sauver le monde, pourquoi nous en couper ? Ok, y'en a qui irait voir leur famille et ça compliquerait les choses, mais si on ne sait pas ce qu'il se passe là-bas comment pourra-t-on réagir correctement ? Il y a anguille sous roche et je veux des réponses. »
          
          Rose resta l'espace d'une seconde bouche bée. Smart avait une capacité d'analyse et de réflexion presque effrayante quand il s'y mettait vraiment. Mais elle ne devait pas le féliciter pour avoir découvert que les réponses se trouvaient là-bas, ni d'avoir appris le chemin par c½ur pour ne se laisser aucune marge d'erreur. Il fallait qu'il cesse ses recherches, surtout avec ce qui planait en ce moment sur l'Institut.
          
           « Tu es fou, c'est clair, décréta-t-elle toujours à voix basse. Tu dois arrêter tes recherches ici et maintenant. Tu n'en as pas besoin pour respecter les ordres. Et tu devrais plutôt te concentrer sur l'entrainement A47.
-          Pourquoi ? Pour éviter les pièges du labyrinthe que je devrais affronter demain ? répliqua-t-il. »
          
          Encore une fois, Smart la surprenait. Il avait écouté ce qu'elle avait dit le matin même et il avait sélectionné les informations qui lui fallait pour saisir ce qu'était la prochaine épreuve. C'était aussi une des compétences qui étaient visées par le programme : savoir lire entre les lignes, les paroles n'étaient jamais dites sans but. Et Smart l'avait très bien compris alors qu'il n'était qu'un ado pas même majeur. Rose reprit contenance et laissa de côté sa colère qui ne servait à rien. Elle devait lui parler calmement et toucher sa raison.
           
          « Très bien, Smart, commença-t-elle. Je sais que tu te poses énormément de questions sur ce qu'il se passe ici mais tu ne trouveras pas les réponses là où tu cherches. A vrai dire, il n'y a pas de réponse écrite. Ceux qui pourraient te répondre sont les scientifiques eux-mêmes ou Lord. Mais tu ne pourras en approcher aucun tant que tu restes un simplement Reboot. Il faut que tu montes en grade et qu'ils te fassent confiance et pour ça tu dois obéir et sortir vainqueur de toutes les épreuves. Tant que tu seras un reboot lambda tu n'attireras pas l'attention.
-          Si je réussi l'entrainement, je monterais de grade ? fit-il sceptique.
-          Au vu des résultats de la première épreuve oui, tu as déjà tapé dans l'½il de Lord, il ne te reste qu'à continuer. Mais d'ici là, promets-moi de ne plus chercher à entrer par effraction dans l'un des bureaux des dirigeants.
-          Ça marche, fit-il après une courte réflexion.
-          Bien, conclut Rose. Mais si j'entends que tu as continué tes expéditions, crois-moi tu le regretteras. »
           
          Elle lui lança un regard tout à fait sérieux et sonda son visage pour s'assurer qu'il ait compris le message. Il lui rétorqua que c'était clair comme de l'eau de source ce qui la rassura quelque peu. Smart était intelligent et raisonnable, il ferait ce qu'elle lui dit. Bien sûr, quand bien même il montait de grade après toutes ces étapes, ils n'auraient pas accès aux informations qu'il cherche. Il fallait avoir le grade de général pour pouvoir prétendre s'entretenir sans peine avec les chercheurs et Lord. Et il ne le deviendrait pas avant très longtemps.  Alors qu'elle regagnait la porte pour sortir et vaquer à ses occupations, la voix de Smart s'éleva.
           
           « Pourquoi tu fais tout ça pour moi ? demanda-t-il. »
           
          Une simple question bien réfléchie. Elle se stoppa dans son mouvement et resta silencieuse quelques secondes. Elle connaissait la réponse à cette question mais elle ne voulait pas se l'avouer. Smart lui ressemblait beaucoup lorsqu'elle était arrivée ici. Il n'avait que trois ans de plus qu'elle à son arrivée et elle savait à quel point se retrouver dans un nouvel univers sans réponses aux cent questions qu'on se pose était quelque chose de dur à supporter. Elle aussi avait cherché des réponses, avait été imprudente, mais Princesse avait été là pour elle. Peut-être essayait-elle de reproduire le même schéma avec Smart.
          
           « Pour t'éviter des ennuis, finit-elle par répondre. Mais je ne serais pas toujours là pour te couver. Je te l'ai dit, tu dois être indépendant très rapidement. »
           
          Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu'elle sortit de la salle. Les investigations de Smart allaient poser problème et elle espérait vraiment qu'il n'en fasse plus. Il avait soulevé des questions importantes mais ce n'était rien face à ce qui se tramait dans l'ombre. Il y avait anguille sous roche comme il disait mais il ne pointait pas le véritable problème. Elle, elle essayait de le démêler avec Bird. Mais si Smart continuait, peut-être que les autres généraux se poseraient des questions, ils retraceraient son parcours, tomberaient sur ce passage, demanderaient des réponses et remonteraient jusqu'à elle et ses découvertes. C'était trop dangereux ! Elle ne pouvait pas se le permettre. Elle soupira un coup et prit le chemin qui menait à sa chambre. Elle était lessivée et elle savait qu'elle devait parler de tout cela à quelqu'un : Bird.
          
          Smart, quant à lui, resta quelques instants sur sa chaise à observer dans le vide les pensées en ébullition. Rose lui avait proposé une alternative mais il n'en était pas satisfait. De plus, elle lui avait glissé quelques informations qu'elle n'avait pas estimées importantes mais qui changeaient la donne.
          
          Il avait remarqué les caméras dans les lieux publics et même dans sa chambre mais maintenant qu'il avait la connaissance des micros, c'était limpide : il y avait quelque chose qui clochait ici. L'endroit n'était pas ce qu'il paraissait être.  Et le fait que Rose cherche par tous les moyens à l'empêcher de fouiner lui mettait aussi la puce à l'oreille. Il n'avait plus qu'à découvrir ce qui se cachait sous tant de mystères.
          
          Pour cela il n'avait plus qu'un seul moyen et ça se trouvait à son poste de travail. Il avait promis à la générale qu'il n'irait plus du côté des labos et c'est ce qu'il ferait. Il allait simplement pirater son ordinateur de travail pour récupérer toutes les informations qu'il pouvait glaner sur d'autres serveurs du même réseau.  Il remercia intérieurement Ino de l'avoir poussé à développer ses talents de hacker, pas pour les bonnes raisons certes, mais aujourd'hui ça allait lui être vraiment utile.
          
          Une fois à son bureau et après avoir épluché toutes les données auxquelles il avait accès, il se mit en quête d'investir le réseau interne de l'Institut et de lire tout ce qui lui tomberait sous la main. Il réussit à se connecter à l'un des ordinateurs des scientifiques et y trouver de nombreux fichiers qui relataient de la même chose : les expériences sur le sujet 25. Il se plongea dans la lecture de ses rapports scientifiques avec avidité. Tellement qu'il en occulta tout ce qui se passait autour de lui et ne vit pas débarquer Lead dans son bureau jusqu'à ce que celui-ci parle :
          
          « Alors, morveux ? C'est encore Rose qui t'envoie ici ? »
          
          Smart n'eut aucun mal à soulever le sarcasme et l'ironie dans sa voix. Le problème, c'était qu'il ne savait pas encore comment se sortir de cette nouvelle galère. 
          
A suivre...
             
Chapitre précédant                                                                                                          Chapitre suivant 
--------------------
'Lut,
Voici à l'heure le chapitre 4 qui met en exergue l'intrigue encore plus !
J'espère que vous avez aimé bien qu'il n'y ait pas encore la grande révélation !
Mais il y a d'autre choses interessantes :
Comme ce qu'à réussi à faire Rose ! Qu'est-ce d'ailleurs ? Avez-vous deviner ce qu'elle a réussi à faire ?
Et puis Smart : Jusqu'où ira-t-il ?
Que va-t-il faire face à Lead ?
Et celui-ci d'ailleurs, qu'en pensez-vous ? Que va-t-il faire face à Smart ?
Et qu'est-ce que Bird a-t-il pu dire à Fray ?
Comment Rose va retrouver ses amis ?
Et aura-t-elle cette fameuse conversation avec Bird ? Trouveront-t-ilsse qui se cache ?
Dites-moi tout en commentaires, j'ai vraiment hâte de savoir ce que vous avez pensé du chapitre et vos hypothèses pour la suite !
Merci d'avoir lu ♥
Z'houbix
Hina 

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 5 : Réconciliation soupçonneuse 02/09/2017


 
           « Fray, je peux entrer ? demanda Bird après avoir toqué à la porte de la chambre commune de ses deux amies.
-          Tu devrais pas me parler, ça risquerait de s'ébruiter ! cria la brune à travers la porte. »
  
          Bird soupira, lassé de cette mascarade. Cela devait faire au moins dix minutes qu'il se trouvait devant la porte à quémander l'accès, mais la brune refusait tout en bloc. Lorsqu'il avait essayé de forcer la porte, elle s'était à peine entrouverte quelques secondes avant qu'elle ne se claque violemment. Il avait ensuite entendu la jeune femme maugréer et déplacer le bureau devant la porte.
          
          Le brun avait trouvé cette man½uvre ridicule puisqu'il pouvait envoyer valser la porte et le bureau si l'envie lui en prenait. Les forces des reboots étaient décuplées par rapport à un être humain de base. Les modifications qu'avaient apportées les scientifiques sur leur corps et  l'entrainement quotidien étaient les responsables. Ce n'était donc pas un bureau qui allait l'empêcher d'entrer, mais il n'en fit rien.
          
          Il s'adossa au mur à droite de la porte et se laissa glisser jusqu'en bas. Fray était d'ordinaire la joyeuse amie rigolote qui calmait les conflits et redonnait le sourire à n'importe qui. Il se souvenait encore de son arrivée, alors que Rose était tombée dans un mutisme suite à la mort de Princesse. Fray avait mis environ deux mois pour faire parler la jeune adulte de dix-neuf ans à l'époque et plus encore pour lui arracher un rire. Au final, leur amitié avait pris racine et elles ne s'étaient plus jamais quittées.
          
          Mais aujourd'hui, c'était plus compliqué que ça. Fray était en colère et Rose déboussolée. Il n'avait jamais été confronté à de réels conflits dans toutes ses vies. Il restait à l'écart et laissait les choses se régler seules. Cependant, aujourd'hui, il devait ramasser les pots cassés avec Fray avant que Rose ne revienne.  Mais comment faire comprendre à l'entêté d'amie qu'il avait qu'il ne pouvait pas lui révéler la vérité pour l'instant de peur de faire précipiter toutes les choses.
          
          Lorsque Rose avait récupéré les dossiers des nouveaux reboots, elle en avait embarqué un autre par mégarde. Les documents qui y figuraient étaient d'ordres confidentiels et personne ne devait pouvoir mettre la main dessus dans les intérêts de Lord. La jeune femme, en faisant semblant de corriger des copies et de marmonner dans ses dents à l'encontre des réponses qu'elle avait devant les yeux, avait réussi à résumer chacune des informations qu'elle avait pu lire lorsqu'elle et Bird se trouvait dans la salle d'examen avant l'arrivée de Fray. Bird, grâce à son ouïe surdéveloppé, avait pu tout entendre et tout comprendre sans qu'aucune caméra ni aucun micro ne puissent enregistrer le moindre élément de leur conversation.
          
          Si ce qui était écrit s'avérait vrai - et ça l'était puisque Bird avait réussi à capter une conversation entre Lord et le président des Etats-Unis -  les choses risquaient de beaucoup changer chez les Reboots. Il y avait, dans l'ombre, une coalition des différentes armées mondiales qui se formait pour ils ne savaient pas encore quoi. Les documents qu'ils avaient pu récupérer ne référaient que les accords passés avec la Russie, les Etats-Unis, la Chine et le Brésil afin que Lord est plein pouvoir sur leurs armées militaires terrestres et maritimes. Rose avait aussi lu un arrêté officiel à destination des Etat-Unis pour que les militaires soient préparés à une guerre. Mais quelle guerre ? Contre qui ? Et pourquoi avoir besoin d'autres hommes que les reboots ?
          
          Après avoir toutes ses informations en mains, Rose et Bird s'étaient rejoins dans leur salle d'entrainement et s'étaient posés pour mettre les choses au clair, malheureusement tout était trop compliqué. Ils n'avaient pas assez d'informations, mais ils savaient qu'ils pourraient en glaner plus et se partager leurs trouvailles respectives sans que personne ne s'en rende compte et ne les surprenne. Ils étaient les seuls capables de communiquer à l'insue de tous. Fray n'en était pas capable et c'était l'une des raisons qui les poussait à ne rien lui dire. Elle était digne de confiance, sans la moindre réserve, mais la communication ne pourrait jamais se faire sans être totalement sûr qu'il n'y ait aucune oreille baladeuse. Il devait donc mentir à Fray, en espérant qu'elle goberait son mensonge.
           
          « Bon... finit-elle par dire à travers la porte. Tu m'expliques ?
-          Tu ne vas pas me crier dessus ni m'interrompre ? demanda Bird.
-          Promis, souffla-t-elle faiblement, mais Bird capta son mot.
-          Je peux entrer ?
-          Non, pas pour l'instant, dit-elle sèchement. »
           
          Bird souffla légèrement. La jeune femme était encline à écouter mais elle restait en colère tout de même. A travers la cloison de métal, il entendait le c½ur de Fray près de lui. Elle devait être elle aussi accolée au mur et assise déduit-il par le son. Les battements avaient retrouvé une régularité humaine, signe qu'elle avait retrouvé la maîtrise de ses émotions. Bird commença donc à tisser son mensonge.
           
          « Rose a fini le classement des nouveaux reboots tout à l'heure, peu de temps avant que tu n'arrives. On discutait de leur résultat et elle m'affirma que si la moitié réussissait les épreuves suivantes ce serait un miracle. La plupart se comporte comme des humains, lâches et égoïstes. Ils sont encore beaucoup trop rattachés à leur ancienne vie, ce qui est assez normal au vu de leur ancienneté. Cependant, l'un de se détache avec brio.
-          Smart ! émit la voix de Fray.
-          Exactement, il a eu un total de quatre-vingt quinze sur cent. Il a un potentiel énorme et il est capable d'élaborer une stratégie cohérente en quelques minutes, c'est assez impressionnant pour un ado de dix-sept ans.
-          En effet, commenta la brune.       
-       Rose ne veut pas que sa note, ni son classement ne s'ébruite parce qu'il aurait déjà quelques problèmes avec les autres. Il parait qu'il y a eu une altercation tout à l'heure et les autres reboots viendraient à dire qu'il y a un certain favoritisme envers Smart de la part de Rose.
-          Oui, trois abrutis s'en ont pris à lui mais on est arrivé, Rose et moi, avant que ça ne dégénère, se souvint-elle.
-          Voilà, tu connais toute l'histoire.
-          Et l'urgence ? questionna la brune.
-          L'urgence, répéta le brun avant de se souvenir de quoi elle parlait, tu veux dire ce que devait faire Rose c'est ça ? Elle devait remettre son rapport à Lord dans les temps et il était déjà bien tard, se contenta-t-il de dire. »
           
          Un long silence suivit ces révélations. Fray, assise en tailleur face à la porte de sa chambre, bloquée par le bureau qu'elle avait tiré, réfléchissait à tout ce que venait de lui dire son ami. C'était plausible comme histoire mais ils auraient pu la mettre dans la confidence. Elle n'aurait pas répété à tout le monde le génie de Smart ! Elle serait allé le voir pour le féliciter et... Elle s'arrêta dans sa réflexion : c'était ça qu'ils voulaient éviter. Elle secoua la tête dépitée par elle-même.
          
          Elle finit par se lever et bouger le bureau pour ouvrir la porte. C'était sa manière de dire qu'elle enterrait la hache de guerre. Bird se redressa alors au même moment et plus loin dans le couloir les pas légers et silencieux de Rose se répercutaient faiblement. En quelques secondes les trois amis se retrouvèrent l'un en face de l'autre ne sachant pas vraiment quoi dire. C'était la première fois qu'il y avait une ambiance aussi maussade entre eux.
          
           « Bon, on se déride et on se fait une pyjama party ? proposa Fray au bout d'un moment.
-          Ok, mais faut des pop corn, déclara Bird en entrant. Et comme tu l'as si gentiment proposé, je te laisse le loisir d'aller les chercher.
-          Rose, tenta Fray pour avoir son appuie.
-          Je suis morte de fatigue et si je fais un pas de plus, je m'écroule, dit-elle en allant s'allonger dans son lit pendant que Bird remettait le bureau en place. En plus, vu l'heure tout le monde doit se trouver dans le réfectoire et j'ai pas envie de les voir, ajouta-t-elle.
-          Très bien, je reviens dans dix minutes ! soupira la brune en fermant la porte. »
           
          Elle partit le c½ur léger à la recherche des pops corn dans la réserve. Elle savait que cette petite soirée en tête à tête rien qu'à trois réussirait à faire retomber la pression. Elle en voulait encore un peu à ses amis, surtout à Rose, mais il fallait la comprendre en un sens. Avec toutes ses responsabilités, si quelqu'un la soupçonnait d'aider un nouveau-né c'était risqué pour elle.
          
          Alors que la brune se faisait de nouveaux scénarios pour expliquer le comportement de son amie, celle-ci laissait de la place dans son lit pour accueillir son camarade. Serré l'un contre l'autre pour ne pas que Bird tombe, celui-ci lui racontait ce qu'il avait baratiné à leur amie commune pour ne pas que le mensonge s'étiole. La jeune femme l'écoutait attentivement tout en jouant distraitement avec le bout de sa couette blanche. Lorsque le jeune homme eut fini, elle se mit à raconter sa conversation avec Smart.
          
           « Il n'est pas assez prudent et beaucoup trop curieux, conclut-elle.
-          Crois-tu qu'il s'arrêtera là ? demanda Bird plus ou moins inquiet pour l'adolescent.
-          J'espère bien, fit-elle en se relevant. Bon, sinon qu'est-ce qu'on va faire de cette autre affaire ?
-          Je n'ai pas encore eu le temps de m'y pencher, déclara-t-il. Le problème c'est que même si je vais fouiller pour mettre la main dessus, je ne peux rien lire.
-          Tu pourrais me le ramener et je te dirais si c'est ça, proposa-t-elle.
-          Et si je te rapporte la bibliothèque en entière ça te va, fit-il avec un sourire en coin. »
           
          La jeune femme allait répliquer quelques choses quand Fray déboula dans la chambre avec un bol de pop-corn plein. Les deux amis se turent donc, le sujet étant clos et participèrent avec joie à la conversation qu'entretenait la brune. Cependant, la remarque de Bird resta dans l'esprit de Rose. Elle pensait qu'il pourrait vagabonder comme bon lui semblait pour récolter des informations, mais effectivement il ne pourrait lire aucun dossier et ça posait problème. Elle allait devoir la jouer finement pour jongler entre les ordres, l'entrainement et les recherches.
          
~.~.~
           
          Il était quatorze heure passé de dix minutes et Rose ne se pressait pas pour rejoindre la salle polyvalente numéro deux. C'était l'une des salles qui faisait la frontière entre les salles d'entrainement et les laboratoires. Elles ne ressemblaient à aucunes autres salles puisqu'elles étaient consacrées exclusivement à l'entrainement A47. La salle polyvalente deux se constituait d'un labyrinthe dont les cloisons regorgeaient de pièges. Elle était la mieux équipée technologiquement et digne des pièges dans Prince Of Persia. La moindre bêtise pouvait être mortelle.
          
          Elle arriva enfin à destination et ne prit pas la peine de toquer. Elle arriva dans le sas où se trouvaient l'entrée et la sortie du labyrinthe ainsi qu'une porte qui menait à la salle de contrôle où elle allait siéger jusqu'à ce que le dernier n'en sorte ou bien sa dépouille. Elle ne leur adressa aucun regard et commença à expliquer la situation.
           
          « Voici le labyrinthe, un joyeux endroit où le moindre faux pas peut entrainer des blessures plutôt désagréables. Votre but c'est d'en sortir le premier et le plus rapidement possible. Cependant, si c'était un simple labyrinthe ce ne serait pas drôle. Des pièges sont dissimulés, dans les murs, le sol et le plafond. Certains se déclencheront parce que vous n'y prendrez pas garde, d'autres ont une minuterie et d'autres encore sont contrôlés par moi-même, déclara-t-elle en se postant devant l'entrée du labyrinthe. L'entraide c'est bien jolie mais non nécessaire ici. Pour les personnes qui n'ont pas eu la moyenne de la moyenne  à l'épreuve d'hier, vous aurez les mains liés du début jusqu'à la fin et je me ferais une joie de vous mettre dans l'embarras avec plafond qui s'effondre par exemple, dit-elle en observant les trois concernés qui baissèrent la tête honteux et horrifiés. Comme je vous l'ai dit, le classement d'hier a de l'importance aujourd'hui. Vous n'entrerez pas tous dans le labyrinthe en même temps, il y aura dix minutes d'intervalle  entre concurrent est-ce clair ? »
           
          Cette fois-ci personne n'osa rétorquer quoi que ce soit. Rose avait su les mater la veille et ils n'allaient pas essayer de l'affronter, surtout si elle pouvait jouer avec leur vie par simple envie. Elle tendit des menottes au trois derniers du classement et une fois s'être assurée que les liens ne cèderaient pas, elle donna l'ordre.
           
          « Où est Smart ? finit-elle par demander en ne le voyant pas dans le sas.
-          Il n'était pas là avant que vous arriviez, répondit Doc avec un ton condescendant.
-          Ça ne m'explique pas où il est ! répliqua-t-elle. S'il n'arrive pas, il sera dernier pour cette épreuve...
-          Smart arrivera plus tard, s'éleva une voix avant d'entendre la porte se fermer. Il entrera dans le labyrinthe dès qu'il arrivera et le temps qui se sera passé avant son arrivée ne cessera pas compté. »
           
          Les nouveau-nés s'écartèrent pour laisser le nouveau venu. Il s'agissait de Lead, fier comme un paon qui se pavanait devant ceux qu'il terrorisait. Rose resta de marbre face à son sourire victorieux et vicieux. Il se posta face à elle et la regarda de haut.
           
-          « Et pourquoi donc ? fit-elle en grinçant des dents.
-          Ordre de Lord, je ne fais qu'accomplir ma tâche ma chère gamine, déclara-t-il avec un ton hautain. »
           
          Il jubilait de pouvoir rabaisser la gamine qui était général alors qu'il avait attendu des années pour l'être. Rose quant à elle ne se laissait pas démonter. Si elle baissait la tête ou montrait un signe de faiblesse, les nouvelles recrues allaient profiter de cette faille et c'était impossible pour elle. Elle devait garder la situation sous contrôle.
           
          « Bien. Maintenant tu peux partir, Lead. J'ai une épreuve à commencer, dit-elle sans détourner le regard face au chuchotement des autres.
-          Je me disais que je pourrais t'assister, proposa Lead.
-          Est-ce un autre ordre de Lord ? demanda-t-elle d'un ton égal.
-          Non, une proposition.
-          Alors ne me fait pas perdre mon temps, si Smart n'est pas là, Doc tu es première ! »
           
          Rose ouvrit la porte et le chronomètre à côté de la porte se déclencha. La trentenaire s'avança prudemment dans le labyrinthe et la porte se referma sur elle. Rose répéta l'ordre de passage et indiqua qu'elle ouvrirait les portes informatiquement à partir de maintenant. Si l'un d'eux essayait de s'engouffrer avant son heure, elle ne se priverait pas de déclencher tous les pièges sur son chemin en moins de cinq minutes et de le disqualifier de cette épreuve sans autre forme de procès.
          
          Après sa menace, elle lança un bref regard vers Lead qui semblait tiraillé entre rester ou partir puis elle s'engouffra dans la salle de contrôle. Un fauteuil sur roulette était installé face à une dizaine d'écrans montrant successivement des endroits du labyrinthe. La jeune femme s'installa et prit le clavier dans ses mains pour pouvoir diriger les caméras et choisir celle qu'elle voulait voir. Elle bloqua un écran sur l'entrée du labyrinthe et une sur Doc qui avançait très lentement. La générale en fut agacée et après un bref combo de touches, elle déclencha un premier piège.
          
          Smart arriva quand le quatrième Reboot devait entrer dans le labyrinthe. La générale ne sortit pas de sa salle mais ouvrit les portes. Sa voix résonna dans le sas.
           
          « Smart, entre dans le labyrinthe. »
           
          Le brun observa la caméra et hocha la tête. Il s'engouffra dans les couloirs sinueux et blancs de l'épreuve. Rose fixa une caméra sur lui et bloqua quelques seconds dessus essayant de voir ce qui avait changé. Une personne normale ne l'aurait pas remarqué mais Smart était légèrement plus détendu, ses sourcils étaient lâches et les muscles autour de sa bouche étaient légèrement contractés, signe qu'il était satisfait mais aussi concentré. Rose se demanda vraiment où avait été Smart et ce qu'il avait appris. Est-ce qu'il avait continué à fouiner ? Est-ce qu'il avait trouvé quelques choses et c'est pourquoi il avait changé? Une nouvelle énigme en perspective.
          
A suivre...
              
Chapitre précédant                                                                                                          Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut,
Le chapitre 5 déjà ! Alors que c'est si peu comparé à tout le reste de la FF !
Que dire de ce chapitre ? 
Comment trouvez-vous l'attitude de Bird face à Fray ? 
Est-ce que leur relation va se dégrader à cause de ça ? 
Est-ce que Fray va rapidement apprendre la vérité ? 
Et la relation entre Rose et Bird ? Comment la qualifierez-vous ? 
Est-ce que Smart va au devant de grave ennui ? 
Pourquoi n'était-il pas à l'heure pour l'épreuve du labyrinthe ? Qu'a bien pu lui dire Lord ?
Et Lead dans tout ça ? Que veux cet arrogant ? 
Et quel est ce changement chez Smart que Rose a remarqué ? 
Et enfin que pensez-vous de la deuxième épreuve de l'entrainement A47 ? 
Que réserve le labyrinthe ? 
Smart en sortira-t-il premier ? 
Dites moi tout j'ai hâte d'entendre vos avis et vos hypothèses ! 
Z'houbix
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 6 : A propos du sujet 25 02/12/2013


  
  
          Cette après-midi était calme. Tout le monde travaillait, les nouveau-nés se démenaient dans le labyrinthe et lui, il pouvait faire ce que bon lui semblait comme toujours. Mais cette fois-ci Bird n'était pas allongé dans son lit en train d'attendre que le temps passe. Il n'était pas non plus en train de s'entraîner avec Fray qui n'avait rien à faire à l'heure actuelle non plus. Il se trouvait dans le bureau jouxtant celui de Lord, assis à un bureau comme s'il travaillait mais son but était tout autre : écouter la conversation qui se passait de l'autre côté du mur.
          
          Il ne pouvait ni lire, ni effectuer des recherches pour mener à bien son entreprise avec Rose. Toute la matinée et aussi pendant le repas, il avait passé son temps  à retourner dans tous les sens les informations qu'il avait mais c'était trop peu pour en faire quoi que ce soit d'autre que des suppositions. Après avoir fait toutes les conjectures possibles, il s'était dit qu'il devait passer à l'acte et récolter des informations. Il ne pouvait pas pénétrer les labos, mais se balader dans les couloirs et squatter un bureau étaient dans ses cordes. Il s'était dit qu'en espionnant Lord, il arriverait à glaner quelques informations.
          
          Lorsqu'il était arrivé dans la salle, Lord était déjà en train de discuter avec quelqu'un d'autre. Il ne reconnaissait pas le timbre de voix. Pourtant, il connaissait tout le monde dans l'établissement sans pour autant les avoir vu. Il avait enregistré inconsciemment toutes les voix et avait demandé dans certains cas à Rose ou Fray à qui elle appartenait. Ne pas connaître cette voix ne pouvait signifier qu'il s'agissait que celle d'un nouveau venu et l'identité qu'il avait en tête se confirma lorsqu'il entendit Lord :
           
           « Smart, tu es brillant et tu nous a montré de nouveaux talents hier soir, déclara Lord. Mais je ne peux pas laisser cela impuni, tu t'en doutes. Surtout que tu as pu lire des informations confidentielles à propos du sujet 25.
-          Oui.
-          Tu as découvert la vérité sur ce lieu et j'imagine que ton opinion a changé... Mais il y a une possibilité de ne pas te sanctionner, sembla réfléchir tout haut Lord.
-          Mais il y a une contrepartie, comprit Smart.
-         Brillant comme je le disais, dit le supérieur d'une voix presque enjouée. J'aimerais premièrement que tu n'en parles à personne, c'est évident. Mais aussi, j'ai cru voir que Rose était proche de toi n'est-ce pas ? Hors, elle n'est proche très peu de monde dans l'Insitut ce qui est bien malheureux. J'aimerais donc que tu gardes ce lien afin de pouvoir l'évaluer psychologiquement. Avec ce que tu as lu, tu as compris qu'elle était sujette à des crises et j'aimerais les endiguer toute, mais elle ne me fait pas confiance.
-          Oui je vois tout à fait.
-        Elle est ici depuis très longtemps et aucun traitement n'a fonctionné sur elle encore. Je voudrais l'aider mais elle ne me laisse pas faire vois-tu, expliqua-t-il sur un ton doux qui exprimait la compassion qu'il avait pour Rose. Je tiens beaucoup à elle.
-          Oui.
-          Et la dernière fois qu'elle a fait une grosse crise... laissa-t-il en suspens volontairement avant de reprendre : Princesse en est morte. Mais elle n'ose pas se l'avouer, l'accepter lui ferait bien plus de tort. Enfin bon, maintenant mon cher Smart tu es dans nos petites confidences et j'espère te compter parmi mes amis.
-          Maintenant que je sais pourquoi on est ici et ce que cachaient tous ses mystères, je suivrais les ordres sans problème, répondit l'adolescent.
-          Brave petit ! Tu peux aller affronter le labyrinthe maintenant, je suis sûr que tu t'en sortiras à merveille. Il suffit de comprendre le schéma après tout. »
          
          Smart approuva encore une fois et Bird entendit la porte claquer derrière lui. Il entendit ensuite un soupir venant de Lord et un froissement comme s'il venait de se lever et que ses vêtements reprenaient leur forme initiale. D'autres bruits se firent entendre et le reboot dû se concentrer pour comprendre de quoi il en retournait : des touches qui s'enfonçaient rapidement. Lord allait téléphoner.
          
          Les choses se passaient rapidement et Bird n'avait pas encore le temps d'analyser ce qu'il entendait, de peur de perdre un morceau important. Cependant cette histoire de sujet 25 et de crise le laissait perplexe. Et cette manière dont Lord semblait proche de Rose, ce qui n'était absolument pas vrai... Les pensées commençaient à se bousculer dans sa tête et il souffla doucement l'air de ses poumons pour essayer de retrouver calme, sérénité et concentration. Il savait que l'attention humaine était une chose assez volatile, que sur une heure de temps, seulement vingt minutes étaient correctement utilisées. Mais aujourd'hui, il devait faire plus, glaner le plus d'informations pour faciliter le travail de Rose. Et pour ce faire, il devait se concentrer uniquement sur la voix de Lord et faire abstraction de tout le reste. Il se focalisa sur le timbre lent et laconique de son chef.
          
          Et alors que la voix de Lord s'élevait, la porte du bureau où il se trouvait s'ouvrit avec fracas. Le jeune reboot avait occulté tellement de sons qui lui parvenaient pour comprendre ce qu'il se passait à l'intérieur du bureau voisin qu'il venait d'être surpris, presque la main dans le sac. Il se tourna par réflexe vers l'arrivant et se concentra pour reconnaitre de qui il s'agissait. Ce ne fut pas long puisqu'elle parla.
           
          « C'était donc ici que tu te cachais ! s'écria-t-elle victorieuse.
-          Fray, soupira Bird de soulagement mais aussi légèrement agacé.
-          Tu n'es pas content de me voir, lança-t-elle. Enfin... Tu vois quoi.
-          Je croyais qu'on avait passé le stade de gêne lorsque tu dis un truc stupide comme « tu vois quoi », sourit-il.
-          Niark niark ! Tu viens t'entrainer avec moi, juste nous deux ? proposa la brune. »
           
          Il accepta. C'était un peu à contre c½ur parce qu'il laissait sa mission d'espionnage de côté mais il ne pouvait pas continuer sinon Fray se poserait trop de questions. Il était assez content qu'elle ne lui demande pas ce qu'il faisait ici sinon il aurait dû lui mentir une nouvelle fois. Hors il avait horreur de ça.
          
          Au final, il n'avait pas appris grand-chose de la conversation qu'il avait écouté mais c'était suffisant pour le moment. Il manquait pas mal d'informations sur ce fameux sujet vingt-cinq mais savoir que Smart était dans la confidence pourrait leur être d'une grande utilité. L'histoire sur Rose n'était pas très claire, ces crises n'existaient pas. Il se demanda ce que Lord mijotait avec cette histoire à dormir debout et espérait que le jeune reboot passerait outre, qu'il aurait d'avantage confiance à Rose qu'à Lord.
          
          Il devait en parler assez rapidement à Rose pour qu'elle puisse passer à l'action de son côté. Tant par rapport à Smart, qu'à ce sujet 25 dont, lui, il ignorait tout. Peut-être la générale savait de quoi il en retournait ou bien il s'agirait d'un nouveau mystère à élucider.
          
          Il essaya de chasser toutes ses pensées et se concentra sur l'écho des bruits de pas de Fray en face de lui. Elle ne devait pas déceler qu'il était tracassé et contrarié sinon elle recommencerait à douter d'eux : ce qu'il fallait absolument éviter. Il devait agir avec naturel jusqu'à ce qu'il soit seul avec Rose. Et pour cela, il devait s'entraîner avec son amie.
          
~.~.~
          
          Cela aurait-il été surprenant que Smart ne sorte pas premier du labyrinthe ? Oui. Rose avait suivi sa progression avec attention. Il avait avancé dans le labyrinthe les mains dans les poches en flânant jusqu'à ce que le premier piège ne se mette en route. Il s'agissait d'un balancier avec une lame aiguisée et longue de la largeur du couloir. Elle était descendue du plafond lorsque le brun avait posé son pied dans la zone d'attaque. Il entendit le mécanisme se déclencher et sauta en avant par réflexe.
          
          Le piège fonctionnait lorsqu'on avait un mouvement de recul, bloquant ainsi la personne entre la partie du terrain qu'il venait de parcourir et la lame oscillante. Il fallait alors comprendre le cycle de la lame et en profiter pour passer en évitant de se faire découper au passage. Mais ce ne fut pas le cas pour l'adolescent. Et quand bien même il aurait été piégé, il aurait compris rapidement comment sortir de là, personne n'en doutait.
          
          Suite à ce premier piège, il ne resta plus les mains dans les poches et sembla sur le qui-vive. Il tourna à droite au croisement et fit attention aux murs et au plafond à la recherche de la moindre fissure qui signifiait qu'ils pouvaient s'ouvrir. Il ne vit semble-t-il rien et avança. Cependant, il y avait un capteur de masse. Lorsque Smart entra sur la balance, le sol s'ouvrit en deux, se rétractant sur les côtés.  Il profita de la plateforme en mouvement pour avancer quand même et ne pas rester stupéfait. Rose constata qu'il commençait à comprendre le but : toujours avancer peu importe ce qui se passait.
          
          Après avoir tourné à droite une seconde fois, il tomba sur un nouveau piège. Il heurta une vitre en plexiglas tellement transparente qu'on ne la voyait pas. Celle-ci se mit alors à se balancer, laissant un faible espace entre le sol et elle-même. Smart s'empressa de passer par-dessous.
          
          Au croisement suivant il prit à gauche. Rien ne se passa. Il reprit une nouvelle fois à gauche, et un nouveau piège arriva. Il s'agissait de câbles électrisés qui tissaient une toile mortelle.  Il mit un peu de temps avant de réussir à la passer mais une fois que ce fut fait, il avait compris le schéma. Il prit donc à droite.
          
          Le but du labyrinthe n'était pas vraiment de trouver la sortie en elle-même mais de comprendre comment il fonctionnait et d'échapper au piège. Tous les chemins menaient à la sortie, il fallait seulement prendre une fois à gauche, une fois à droite. Lorsqu'il y avait des carrefours, c'était la même chose : il ne fallait jamais prendre tout droit.  Une fois que le fonctionnement avait été compris, il s'agissait à Rose de déclencher les pièges elle-même. Chaque couloir était piégé de trois façons : un piège dans les murs, un dans le plafond et un au niveau du sol. Si elle voulait s'acharner sur quelqu'un, elle pouvait l'empêcher d'avancer.
          
          Elle décida donc de pimenter l'aventure de Smart, non pas par plaisir mais par devoir. Elle déclenchait quelques pièges aléatoirement sur son chemin. Il fut blessé par certains mais il ne s'arrêta pas pour autant, suivant le même schéma. Au bout de deux heures, il arriva à la sortie. Il ouvrit la porte et se retrouva dans le sas alors que les autres étaient perdus, blessés, effrayés et devenaient fous de ne pas réussir cette épreuve.
          
          Rose les laissa à leur sort pour se rendre dans le sas elle aussi et pouvoir enfin parler à Smart et avoir des informations sur son changement d'attitude. Lorsqu'elle ouvrit la porte, le jeune garçon était en train d'ouvrir la porte qui menait au couloir. Elle l'arrêta et il referma la porte. Lui aussi voulait lui parler, savoir si ce que Lord lui avait dit était juste. Le regard qu'il lui lança la laissa perplexe.
           
           « Smart, fit-elle pour attirer son attention.
-          Tu vas me féliciter pour être sorti sain et sauf ? demanda-t-il un poil sarcastique.
-          Non. Je voulais savoir où tu étais avant ? Pourquoi tu étais en retard ?
-          J'étais avec Lord, dit-il laconique. »
           
          Son comportement était véritablement différent aux yeux de la rose. De ce qu'elle avait vu, il était toujours assez laconique dans ses réponses, mais il avait cette façon sèche et indifférente de répondre cette fois-ci. Et pour une fois, il n'essayait pas d'avoir des réponses à ses propres questions, il n'expliquait pas ses conjectures, il ne partageait pas sa pensée. Et ce ton sarcastique ne lui allait pas. Son idée de départ se renforça : il y avait quelque chose qui avait changé. Smart quant à lui se faisait la même réflexion, cependant il la mit sur le compte de la connaissance.
           
          « Pourquoi ? demanda finalement Rose.
-          Tu es bien curieuse, fit-il. »
           
          La générale fut étonnée de cette réponse condescendante et ne put s'empêcher d'afficher sa stupéfaction, produit de son étonnement et de son incompréhension. Le garçon qu'elle avait face à elle n'était plus celui qu'elle avait côtoyé depuis son arrivé. Elle allait répliquer sur un ton cassant, le regard sévère mais l'adolescent leva les mains en signe de rédemption.
           
          « Pardon, je ne voulais pas dire ça comme ça, fit-il avant qu'elle n'ouvre la bouche. C'est juste que j'ai posé quelques questions hier soir et ça m'a conduit à un entretient avec Lord. Il m'a alors révélé ce que je voulais savoir. Pourquoi nous étions ici, dans quel but et notre rôle.
-          Et quelles ont été les réponses ? demanda-t-elle suspicieuse.
-          On sauve le monde, nos aptitudes sont... une bénédiction, déclara-t-il, croyant dur comme fer à ses révélations.
-          Mais... émit-elle ébranlée par la situation.
-          Je sais, la coupa-t-il. Tu me l'as dit à mon arrivée mais j'étais trop têtu pour y croire vraiment. Je suis désolé. Je ferais tout pour être utile à Lord et j'obéirais sans plus poser de question. Tu avais raison, ce n'était pas nécessaire en vérité mais être au courant me donne plus d'énergie pour faire mon devoir. Je dois ça au monde.
-          Tu... Tu dois ça au monde ? fit-elle véritablement perplexe.
-          Oui, ne t'en fais pas ! Tout ce que tu as à retenir c'est que je vais suivre le mouvement, comme tout le monde. Je ne poserais plus problème, crois-moi. »
           
          Il lui offrit un dernier sourire avant de sortir de la salle définitivement. La jeune femme resta quelques minutes, hébétée, à observer la porte devant elle. Elle se repassa en boucle les images qu'elle avait vu pour comprendre quelques choses, déceler un changement dans son regard, un quelconque indice qui lui disent que tout ce qui venait de se passer était une sorte de langage codé et que Smart était toujours le même. Mais elle ne trouva rien. Tout ça était trop abrupt, elle avait besoin de calme et de temps pour se repasser cet épisode.          
          
          Elle retourna donc dans la salle de contrôle et suivit d'un ½il distrait l'avancement des autres reboots. Elle ne déclencha aucun piège, et ne contrôla rien. Elle observait avec distance, perdue ailleurs. Au bout de trois autres heures, tout le monde était sorti du labyrinthe en entier, du moins tous les morceaux d'os étaient restés à l'intérieur du corps pour certains et d'autres avaient perdu quelques poils, roussis par les lance-flammes. Ils ne s'en étaient pas trop mal sortie finalement : surement l'instinct de survie avait été une arme précieuse.
          
~.~.~
          
          « J'ai un truc à te dire, sortit tout à trac Rose lorsqu'elle tomba sur Bird.
-          Moi aussi, fit-il plus doucement qu'elle. »
           
          Ils se retrouvèrent alors dans leur lieu favori, la salle d'entrainement 337. Rose ne s'installa pas comme à l'accoutumé et commença à faire les cent pas, révélant de façon flagrante à Bird sa nervosité. Quant à lui, il s'assit dos au mur, sur les tatamis qui recouvraient les trois quart de la salle. Il écouta le bruit feutré que faisaient les pieds de Rose et la stoppa en l'interrogeant. Elle s'arrêta une fraction de seconde et recommença son manège tout en lui expliquant ce qu'il s'était passé au sujet de Smart.
          
          Elle lui expliqua qu'elle avait eu beau repasser en boucle leur conversation il n'y avait aucun indice de mensonges et supercheries. Il était tout à fait sérieux, plus que sérieux même. Elle émit l'hypothèse d'un lavage de cerveau pour expliquer le retournement de situation. Bird lui relata alors ce qu'il avait entendu pour sa part et aussi ce qu'il avait loupé à cause de l'interruption de Fray.
          
          « Le sujet 25, murmura la générale plus pour elle-même que pour pouvoir communiquer avec Bird. Je... J'en ai entendu parler il me semble. C'est Princesse qui m'en a parlé, il y a des années.
-          Tu te souviens de ce que c'est ? demanda Bird sans bruit.
-          Non, pas là comme ça... admit-elle déçue. Mais j'ai dû le noter quelque part ! Il faut que je remette la main dessus et...
-          Chut ! fit le brun. »
           
          Rose se figea et tendit l'oreille elle aussi. Elle mit plusieurs moments à comprendre que quelqu'un arrivait vers eux. L'instant d'après, la personne s'engouffra dans la pièce et la générale se retourna vers elle. Il s'agissait de Lead, le visage éclairé par un sourire mauvais. Elle craignait le pire.
           
-          « La gamine et l'aveugle, déclara-t-il avec un sourire, vous allez avoir des problèmes je le sens !
-          Pourquoi ? demanda Rose sèchement.
-          On vous voit très souvent ensemble mais on a jamais le son avec vous deux, expliqua-t-il. J'ai eu beau regarder les vidéos et écouter les enregistrements micros, rien du tout, à peine un murmure aussi bruyant que le vol d'un moustique. Alors soit vous me dites ce que vous traficotez ensemble tout le temps, soit je devrais en référer à Lord. »
           
          Il plongea son regard dans celui de Rose pour y déceler la peur et l'inquiétude, mais il n'y trouva rien. Il avait réussi à la rassurer en expliquant que c'était une démarche personnelle. Il n'avait pas le début de la moindre idée de ce qu'ils faisaient ensembles, ni même ce qu'ils pouvaient se dire. En plus, elle eut la confirmation que leur moyen de communication était vraiment infaillible. L'action de Lead n'était qu'une simple vengeance pour lui avoir parlé de haut la vielle.
           
           « C'est assez bas comme comportement, Lead, surtout pour un homme tel que toi, répliqua-t-elle sèchement.
-          Écoute-moi bien gamine, tu es insignifiante mais en ce moment tu es bien trop suspecte ! Alors crois-moi, je me ferais un plaisir de t'amener par les cheveux jusqu'à Lord et de savoir quelle sentence il te réserve.
-          Et pour quelle raison il me punirait ? le défia-t-elle. Parce que je traine avec Bird ? Parce que j'ai fait mon boulot auprès des Reboots nouveaux-né ?
-          Pour tes cachoteries ! siffla-t-il. Je suis sûr que si on creuse un peu on finira par trouver des preuves convaincantes dans les enregistrements.
-          Il n'y a rien à trouver, intervint Bird.
-          Vraiment ? Mais c'est qu'il parle l'aveugle ! Je t'écoute, sauve la peau de ta copine !
-          Justement, c'est ma copine, déclara-t-il. Ma petite amie. C'est pour ça qu'on est toujours ensemble et qu'on parle à voix basse. Pour éviter que ça ne se sache ! »
           
          Le ton égal de Bird déstabilisa Lead quelques instants. Le quarantenaire passa son regard de Rose à Bird et constata les rougeurs de la jeune femme. Il essayait de se dire que ce n'était pas ça, qu'il y avait autre chose. Il voulait voir tomber cette gamine prétentieuse et voleuse. Mais une amourette lui faisait perdre son temps. Il fusilla du regard les deux jeunes avant de sortir, furieux.
           
           « Pousse-toi gamine ! s'écria-t-il à l'attention d'une personne derrière la porte. »
           
          Rose leva la tête et vit Fray, la bouche ouverte et les yeux écarquillés. C'était la révélation du siècle mais c'était aussi un gros mensonge qu'ils allaient devoir tenir jusqu'au bout Bird et elle. Fray était choquée et avant que Rose n'ait pu baragouiner des excuses, la jeune reboot s'enfuit dans le couloir sans rien vouloir savoir. Rose en resta confuse. Bird émit un petit désolé. Ils ne bougèrent pas de là, trop abasourdis par cette histoire qui prenait des tournures impensables. 
            
A suivre...
  
 ◄Chapitre précédant                                                                                                         Chapitre suivant ►
--------------------
'Lut,
Un nouveau chapitre venu des profondeurs de mon esprit !
On en apprend un peu plus et ce n'est que le début de l'histoire !
J'ai vraiment hâte de savoir ce que vous en avez pensé et j'arrive avec mes petites questions habituelles:
Que pensez-vous de ce que Bird fait pour obtenir des réponses ?
Qu'est ce que cette discussion amènera pour la suite ?
Smart est-il passé véritablement du côté obscur ?
Qu'est-ce que Lord a en tête ? 
Quelle est cete histoire de crise ? Est-ce vrai ? Ai-je fait passer les méchants pour les gentils ?
Et que pensez-vous de la discussion entre Smart et Rose ?
Rose va-t-elle comprendre ?
Et Lead, que va-t-il faire au final ? Va-t-il aller jusqu'au bout de ses soupçons ?
Et le mensonge de Bird pour les protéger, est-il crédible ?
Et enfin pourquoi Fray réagit ainsi à l'annonce de leur "couple" ?
Voili voilou, j'ai hâte de connaitre vos réponses et hypothèses comme toujours !
Merci de continuer à me lire !
Z'houbix
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.