Fictions-Hina

Le voyage d'Hina~★

    J'ai enfin repris les cours ! Et j'ai écrit mon chapitre 24 pendant mon cours d'anglais xDD (18/09/2017)

  • 17052 visits
  • 32 articles
  • 0 hearts
  • 12221 comments

Itachi Uchiwa~★ 02/07/2015







 
Frère aimant, Shinobi d'exception, Héros sans renommé, Mort pour la vie. 
    
       
  "Désolé petit frère, il n'y aura pas de prochaine fois " 
  
Marié avec Sakura ~
  
  {938 HP + 5}
  
10= un Heavy Pounto

Chapitre 7 : Révélations 18/06/2014


   
          Elle n'en croyait pas ses oreilles. C'était impensable, pas elle, pas lui ! Ensemble ?! Elle secouait la tête de droite à gauche pour nier l'évidence. Elle marchait dans les couloirs sans savoir où aller. Elle était perdue et déboussolée. Rose et Bird, ensemble ?
          
          Elle finit par se retrouver dans le couloir de sa chambre. C'était idiot mais sa chambre était le seule refuge qu'elle avait ici. Elle entra et barricada la porte avant de s'installer sur son lit en boule, son oreiller coincé entre ses jambes et son torse. Elle posa sa tête sur le cousin et resta comme ça sans bouger, essayant de calmer sa respiration. Elle n'y croyait toujours pas.
          
           « Bird et Rose... répéta-t-elle en boucle. »
          
          Elle n'avait jamais envisagé cette possibilité. Toutes ses cachoteries, c'était donc ça, une histoire d'amour  entre sa meilleure amie et lui... Son c½ur se serra une nouvelle fois et elle essaya de chasser cette idée. Mais ça ne servait à rien, ses pensées se mêlèrent à son passé faisant resurgir toutes les douleurs enfouies. Elle se souvint alors de sa première peine de c½ur.
          
          Ca n'avait pas été aussi douloureux que cette fois-ci. Elle avait rencontré Lee, alors qu'elle n'avait que cinq ans, au club de judo où ils étaient tous les deux inscrits. La petite fille avait un talent presque inné pour le combat, au contraire du garçon qui devait faire de très nombreux efforts. Un jour, Fray était arrivée plus tôt que prévu et Lee était déjà là. Elle lui proposa de s'entrainer avec lui ce qu'il accepta avec une joie démesurée. C'était la première pierre qui construisit leur amitié.
          
          Mais l'amitié vacilla en amour pour la brune aux cheveux très courts à l'époque. Alors qu'ils avaient passé toute leur enfance ensemble, elle avait pu le connaitre par c½ur et tomber sous le charme de ses bons côtés comme de ses défauts. Arrivée en seconde, elle avait pris son courage à deux mains pour lui dévoiler son amour, mais Lee ne la considérait que comme une amie. Du moins c'est ce qu'elle s'était dit lorsqu'il lui avait demandé avec moult supplications d'aller voir la fille qui faisait battre son c½ur à l'époque pour parler en sa faveur.
          
          Fray avait été sonnée comme jamais. Ça avait toujours été elle et lui, rien qu'à deux. Ils avaient bien évidemment des amis à côté mais personne d'aussi proche. Deux semaines plus tard, Lee sortait avec ladite fille et Tenten était la roue branlante du carrosse. Elle avait eu le c½ur en peine et personne à qui en parler, comme aujourd'hui, puisque ses meilleurs amis étaient impliqués dans les deux histoires.
          
          Mais Lee et elle avaient finalement réussi à mettre leur problème sur le côté pour rester meilleurs amis. Ils étaient d'ailleurs partis en vacances en Tunisie ensemble avant qu'elle ne meurt durant le voyage.
          
          Mais aujourd'hui, c'était différent parce qu'il s'agissait de Rose et Bird : des deux personnes qu'elle aimait le plus, de ses deux piliers, de sa meilleure amie et celui qu'elle aimait. La découverte aussi abrupte de leur relation l'avait peiné et l'avait choqué. Elle n'avait rien vu venir, pas même le moindre petit indice qui lui aurait mis la puce à l'oreille. Ni l'un ni l'autre ne lui avaient dit, fait comprendre ou elle ne savait quoi. C'était de but en blanc, d'un coup d'un seul. Alors qu'elle, elle avait essayé tant et tant de s'approcher de Bird, de devenir plus que son amie. Encore aujourd'hui elle avait voulu profiter de l'absence de Rose pour s'entrainer seul à seule avec lui...
          
           « Fray, l'appela Rose à travers la porte. Fray, je t'en prie, ouvre. »
           
          La brune ne bougea pas. Elle ne répondit pas non plus. Que dire ? Et si tant est qu'elle le pouvait encore. Une boule d'angoisse, de peine ou peut-être même de colère lui bloquait la gorge. Un sanglot tentait de passer entre ses lèvres closes. Sa voix l'aurait trahi sans aucun doute. Elle ne savait même pas si elle avait encore envie de lui parler. Elle avait besoin de temps, beaucoup de temps pour avaler le morceau.            
          Rose toqua encore une fois contre la porte mais elle n'obtint aucune réponse. Elle força sur la poignée, mais elle ne céda pas. Elle finit par pousser la porte fermement, arrachant celle-ci de ses gonds et poussant ce qui se trouvait derrière. Elle constata que la chambre était sens dessus dessous mais ce n'était pas le plus important : Fray était en position f½tal et n'avait même pas relevé la tête.
          
          Le c½ur de Rose se serra lourdement. Elle avait blessé son amie plus que de raison et pour une broutille, pour cacher une affaire qui pourrait changer leur vie, pour quelque chose dont ils ne connaissaient pas encore l'envergure, pour des suppositions. Elle avait réussi ce qu'elle s'était promis de ne jamais faire. Avait-elle prise les mauvaises décisions ? Lui devait-elle la vérité maintenant ou bien est-ce trop tard ?
          
          Hier encore Bird avait sauvé les meubles avec des demi-mensonges pas bien méchants. Mais aujourd'hui... C'était tellement gros. Pourtant Fray y croyait dur comme fer et Rose n'avait pas la moindre idée de ce qui la mettait dans cet état. A moins que... Non elle lui en aurait surement parlé, ça ne pouvait pas être ça. Dans tous les cas il fallait qu'elle s'excuse, qu'elle rétablisse le dialogue avec sa meilleure amie, qu'elle la réconforte...
          
          Elle s'approcha à pas de loup de son amie et s'installa à côté d'elle. Après une seconde d'hésitation, elle la prit dans ses bras et la cala contre elle. Fray ne put retenir son sanglot et pleura dans les bras de son amie, de la traitresse, de la menteuse, de la muette. Rose essaya de la calmer en caressant affectueusement son dos mais rien n'y faisait. C'est lorsque Fray n'eut plus de larmes à verser qu'elles purent enfin parler.
          
          « Qu'est-ce qui se passe, Fray ? murmura Rose d'une voix douce.
-          C'est à toi de me le dire, fit-elle d'une voix atone et sans émotion, lessivée par sa crise de larmes.
-          C'est... C'est Bird et moi ? s'inquiéta Rose.
-          Oui, souffla Fray. Tu aurais pu me le dire que...que tu l'aimais tout simplement ! Je me serais fait une raison...
-          Tu te serais fait une raison ? répéta Rose, hésitante. Tu veux dire que... Oh Fray ! »
           
          Elle avait raison dans sa première idée. C'était si évident maintenant qu'elle savait... Si Fray avait réagi aussi violemment ce n'était que pour une seule raison : elle était amoureuse de Bird. Et dire qu'elle n'éprouvait pas ce genre de sentiment envers le brun. Elle venait de détruire les espérances de son amie en un claquement de doigt. Dire que son c½ur se fissura serait trop fleur bleue mais une douleur lancinante vint s'ajouter à son fardeau.
          
          Rose se fit une raison, c'était trop tard maintenant pour réparer les choses. Le mal était fait et lui dire la vérité maintenant ne ferait que briser Fray un peu plus. Elle ne pouvait pas se le permettre et elle ne le ferait pas. Quand bien même elle considérait Bird comme son frère, elle devrait jouer l'amoureuse. Pour Fray, pour Bird, pour leur couverture à cause de cette satanée histoire de coalition !
          
          La culpabilité laissa place à la rage. Elle se mit à détester encore plus cet endroit et cette guerre en devenir, ce fichu Lord tout puissant et aussi cet exécrable Lead qui venait fouiner au pire moment. Elle voulait leur hurler de les laisser tranquille, de faire comme s'ils n'étaient pas là, de les ignorer tous les trois et qu'ils fassent leur vie tranquillement. Elle voulait les mettre K-O et détruire tout ce que représentaient les Reboots. Ce n'était qu'une armée de mort-vivant qui suivait bêtement les ordres pour aller mourir au front une nouvelle fois. Elle voulait découvrir toute la vérité et déjouer les plans de ce chef minable. Elle voulait abandonner son titre de générale et aussi celui de reboot ! Elle voulait n'avoir jamais survécu !
          
          Cette dernière pensée était immuable et malheureusement il était trop tard pour faire quoi que ce soit. Cependant, le reste était possible. Elle pouvait se lever maintenant et aller fouiller les bureaux des scientifiques, elle pouvait aussi questionner les généraux et s'infiltrer dans la pièce de Lord. Elle pouvait trouver les informations qui leur manquaient pour comprendre toute l'affaire. Et une fois que ça serait fait, elle pourrait dire la vérité à Fray. Elle pourrait tout lui avouer et lui dire que son amour pour Bird était possible !
          
          Et elle prit sa décision ainsi. Elle posa un baiser sur le crâne de sa meilleure amie et quitta la chambre. Elle se dirigea vers les laboratoires sans faire attention à ceux qui trainaient dans les couloirs, aux chuchotements sur son passage, aux rumeurs qui circulaient maintenant. Tout ça n'avait pas d'importance. Elle était passée en mode Reboot et rien ne pouvait l'arrêter. Elle avait besoin d'informations, elle allait les trouver et sans perdre une seconde.
          
          Elle franchit les couloirs sinueux et sombres de la partie laboratoire. A l'heure qu'il était, les chercheurs devaient être partis manger ce qui lui laissait le champ libre. Même s'ils avaient été ici, elle aurait foncé tête baissée. C'était sa décision et rien ne la ferait revenir en arrière, pas même les pensées rationnelles de Bird ni les pleures de Fray.
          
          Elle ne prit pas la peine de se cacher des caméras, ni même de s'assurer qu'il n'y avait vraiment personne dans les couloirs ou dans les bureaux. Elle passa les salles d'expérimentation d'un pas rapide et déterminé, laissant un écho sonore emplir l'endroit exiguë. Elle s'arrêta enfin dans le couloir où Lead avait arrêté Smart. Cette fois-ci le général n'était pas à son poste.
          
          Elle ouvrit le bureau le plus à droite et alluma la lumière. Au contraire de tout l'Institut, le bureau était désordonné. Des piles de papiers, des rapports et des dossiers s'empilaient négligemment sur le bureau au centre de la pièce mais aussi sur la colonne de tiroir qui jouxtait le mur de droite. Sur la gauche se tenait une commode et une vitrine avec des livres médicaux et biologiques, ainsi que des outils, des béchers, des éprouvettes, des tubes  et d'autres objets aux formes extravagantes que Rose ne connaissait pas.
          
          Elle ne fit pas attention à ce côté-là de la pièce et se concentra sur le bureau. Derrière les piles de papiers se trouvaient l'ordinateur portable du scientifique : une mine d'or en informations.  Elle s'empressa de l'allumer et parcourra les papiers en face d'elle le temps qu'il soit opérationnel.
          
          Elle découvrit que les scientifiques, du moins celui-ci, faisaient des expériences sur le virus Azo. Elle eut un frisson en lisant ce mot. C'était le virus qu'avaient créé les Etats-Unis cinq ans auparavant. Les chercheurs américains voulaient trouver un vaccin au virus Ebola qui faisait des ravages dans les pays sous-développés. Ils avaient réussi à incuber une molécule de cette maladie et avaient cherché un traitement au Centers for Deases Control d'Atlanta. 
          
          Pour se faire, ils avaient incorporé un antivirus artificiel à la molécule souche et celle-ci avait muté. Elle était devenue Azo. Alors que l'incubateur allait être déplacé pour cause d'une restauration de la salle d'expérience, un groupe terroriste avait réussi à s'introduire dans le centre de recherche et avait volé le virus. Ils l'avaient ramené jusqu'en Afrique pour le revendre au marché noir, mais la boite de transport fut endommagée. Le gaz s'échappa et une épidémie rasa presque toute la population de Congo. Les reboots et les scientifiques étaient allés sur place pour éradiquer le virus Azo. Princesse en était morte.
          
          Découvrir qu'ils avaient réussi à sauvegarder des molécules de cette horreur la répugna affreusement et à voir les rapports qui étaient fait, ils l'avaient une nouvelle fois fait muter. Elle était censée être devenue inoffensive mais c'était impossible. Elle lut alors d'autres documents mais elle ne découvrit rien de plus. Elle commença alors une nouvelle pile et trouva un document parlant du sujet 25.
          
          Elle se souvenait que Bird avait entendu parler de ce projet dans le bureau de Lord et elle se souvenait que Princesse lui en avait parlé des années plutôt. Elle s'empressa de lire ce qui suivait et les quelques lignes lui glacèrent le sang.
          
           « Que faites-vous là ? s'insurgea une voix masculine. »
          
          Rose releva la tête et aperçut le chef des scientifiques : Snake. C'était un homme grand, d'une cinquantaine d'année lui aussi. Il avait un sourire mauvais en permanence sur le visage mais le plus effrayant était ses yeux reptiliens maquillés de khôl. Sa peau blanche ressortait comme cadavérique lorsque ses longs cheveux noirs étaient détachés. Rose ne l'appréciait pas du tout. Il était semblable à Lord et dégageait une aura angoissante.
          
          Le regard que lui porta le chercheur ne la laissa pas de marbre mais elle essaya de ne rien laisser paraitre. Il ne fallait pas qu'elle se plante, surtout pas maintenant. Il fallait qu'elle continue d'être libre d'agir comme elle le souhaitait pour pouvoir persévérer dans ses recherches et trouver le fin mot de l'histoire. Elle ne pouvait pas  s'arrêter là.
           
          « Je cherche votre rapport, dit-elle la voix légèrement mal assurée. J'ai toqué, vous n'étiez pas là, je me suis permis d'entrer.
-          Et avez-vous trouvé ce que vous cherchiez, jeune fille ? demanda-t-il en s'avançant vers elle.
-          Plus qu'il ne m'en fallait même, vous permettez que j'apporte ça à notre chef ?
-          Non. »
           
          Clair, net et autoritaire. Il ne laissa pas la place à la discussion et Rose déglutit difficilement. Elle acquiesça et rangea le papier qu'elle tenait dans les mains avec plusieurs autres feuilles qu'elle prit le temps d'observer et de graver dans sa mémoire. Elle en fit une pile parfaite et la reposa. Elle avait visionné une cinquantaine de feuilles et se souvenait encore de chaque détail. Avec les trois quatre qu'elle venait de scanner, elle pourrait découvrir peut être quelque chose.  Elle pourrait les reprendre une à une et s'assurer de n'avoir rien laissé filer.
          
          Mais le plus délicat, pour l'instant, c'était de se retrouver dans les faveurs de Snake et qu'il ne parle pas de cette mésaventure à Lord. Pour cela elle devait jouer sa dernière carte : s'intéresser à ses travaux. Elle espérait que lui graisser la patte suffirait et que peut être même elle découvrirait d'autres éléments pour son enquête. Elle se leva du bureau où elle était assise et fit semblant de partir. Sur le pas de la porte, elle se retourna pour voir l'homme s'installer.
          
          « Je me demandais, commença-t-elle, j'ai lu que vous étiez en train de travailler sur une nouvelle forme de modification génétique pour nous rendre plus performants avec... Euh des gènes d'animaux c'est ça ?
-          Effectivement, je vois que la curiosité vous a saisi et que vous avez fouiné, répondit-il placidement.
-          J'en suis navrée, dit-elle en essayant d'insuffler à sa voix un ton sincère. C'est juste que je trouve tout cela... fascinant. Princesse m'avait parlé de ce projet lorsqu'il n'était encore qu'une idée farfelue...
-          Une idée brillante, très chère, la coupa-t-il. Si nous arrivons à introduire dans vos génomes des chromosomes animales nous pourrions vous confédérer des aptitudes encore inimaginables. Vous pourriez voir à des kilomètres à la ronde comme les faucons, entendre les ultra-sons comme les chauves-souris et peut être même transformer la couleur de votre épiderme pour vous camoufler comme les caméléons.
-          C'est impressionnant ! déclara- t-elle. Nous pourrions aussi avoir des attributs marins ? Des branchies par exemple ? Ou bien des ailes ?
-          Non, tout cela ne serait pas possible sans vous implanter directement les membres animales. Mais, nous pourrions essayer de fusionner les gênes aviaires à des f½tus. A ce moment-là, l'expression des gènes pourrait être réalisée correctement pendant la gestation et la croissance. Ainsi les ailes ou les branchies pourraient être considérées comme des membres à part entière d'une nouvelle espèce d'hybride.  Il y a déjà eu quelques tests de transgénèse sur des rats. Les scientifiques à l'origine de ce test ont réussi à extraire le gène responsable de la fluorescence des méduses pour le transférer à une souris. Celle-ci, dans l'obscurité, avait la peau qui devenait verte sous l'effet de la protéine fluorescente verte que son corps sécrétait alors. Il faudrait essayer d'extraire le gène de développement des ailes sur un oiseau et de l'implanter dans le f½tus d'une souris pour voir si le sujet se retrouverait avec des ailes. Et si c'est concluant nous pourrions réitérer l'expérience avec des humains. C'est une excellente idée ! Il faudrait que j'en parle à Lord pour qu'il puisse me procurer ce dont j'ai besoin. »
           
          Le savant fou parlait tout seul depuis quelques instants, Rose ne sachant plus vraiment où se mettre, et luttant contre l'envie de dégobiller. Lorsqu'il prit une feuille et un stylo tout en listant les éléments dont il aurait besoin pour ses prochains tests, la jeune femme décida de déguerpir rapidement. Le scientifique semblait l'avoir occulté et elle espérait qu'ainsi il ne lui viendrait pas à l'esprit de parler de son petit penchant pour la recherche interdite.
          
          Pour ce soir, elle n'osa pas fouiller dans les quatre autres bureaux. Elle avait agi sans réfléchir et sur un coup de tête. Il lui fallait maintenant se repasser tous les documents qu'elle avait pu voir lorsqu'elle faisait la pile et lorsqu'elle avait fouiné. Peut-être trouverait-elle d'autres informations sur le sujet 25 et la molécule Azo.
          
          Pour l'heure, il fallait qu'elle se fasse discrète. Elle prit une éternité pour retourner dans sa chambre, faisant attention pour que personne ne remarque qu'elle s'était introduite dans les labos. A chaque fois qu'elle entendait des pas, elle rebroussait un peu chemin pour ne pas se faire voir. Elle avait été le centre de l'attention de tout le monde quelques temps avant, elle ne devait pas leur donner l'occasion d'avoir une nouvelle chose à se mettre sous la dent.
          
          Lorsqu'elle arriva dans le couloir de sa chambre, elle constata que la porte avait retrouvé sa place d'origine. Elle ne prit pas la peine de frapper et entra. Tous les meubles étaient de nouveau au bon endroit et la pièce semblait avoir été nettoyée du sol au plafond. C'est ce que faisait Fray lorsqu'elle était contrariée.
          
          Cependant, la jeune femme n'eut pas vraiment le temps de complimenter son amie, ni même d'observer si le ménage avait été minutieux. Fray l'agrippa sèchement et la renvoya dehors avec force. La générale, trop surprise, n'eut pas le temps d'esquisser le moindre geste.
          
           « Qu'est-ce que tu fous ? demanda-t-elle une fois dans le couloir.
-          Dégage d'ici, cracha Fray.
-          Pardon ? s'étonna la rose.
-          Je ne veux plus te voir, c'est clair ? lâcha Fray. Je sais pas à quoi tu joues Rose, mais je ne fais plus partie du jeu c'est clair ?
-          Mais... Qu'est-ce que tu racontes ? demanda la générale perplexe.
-          Tu m'as menti, tu m'as caché la vérité et quand j'ai appris la chose tu es revenue pour me réconforter, expliqua-t-elle. Ça aurait pu être gentil jusque-là, mais quand j'avais besoin de parler tu étais partie je ne sais où sans aucune explication. Tu m'as lâchement abandonné, Rose et je ne te laisserais plus le faire. Trouve-toi un autre endroit pour dormir, et ne compte plus sur moi. »
           
          Fray claqua la porte violemment pour manifester l'ampleur de sa décision. C'était la rupture entre deux amies. Elle ne voulait plus la voir, plus entendre parler d'elle et plus lui parler. Rose venait d'être rayée de la carte aussi simplement qu'un bonjour.
          
          Elle en resta bouche bée quelques secondes avant de ressentir un énorme vide. Elle aurait dû être en colère une fois encore, vouloir tout claquer, retourner faire ses recherches, soudoyer Fray pour qu'elle lui pardonne et lui dire ensuite toute la vérité. Mais elle ne fit rien. Elle ne ressentait plus rien. On venait de lui enlever son plus précieux pilier et elle ne tenait plus qu'à un fil.
          
          Elle se revit quelques années plus tôt, amorphe et silencieuse, murée dans son silence. Elle se souvenait de la douleur de la perte, de cette absence constante dans son c½ur. C'était la même sensation. Mais cette fois-ci, ce n'était pas pour les bonnes causes. Princesse était morte pour mettre fin au virus Azo, qui existait pourtant toujours. Fray l'avait envoyée bouler à cause de mensonge et de non-dit. Elle ne savait pas ce qui était le pire.
          
          Elle resta là toute la nuit, assise contre le mur, face à la porte blanche qui ne s'ouvrit pas. Elle resta seule, perdue dans ses pensées, tentant vainement de se concentrer sur les images des documents de Snake. 
            
A suivre...
            
 ◄Chapitre précédant                                                                                                         Chapitre suivant 
--------------------
'Lut,
Un  chapitre haut en couleur je dois bien l'avouer, d'où son titre explicite.
Mais pourtant, ce n'est vraiment que le tout début de l'histoire et j'ai vraiment vraiment hâte que les choses bougent et que vous connaissiez la suite ! 
Mais pour l'heure place à mes éternelles questions: 
Que pensez-vous de la réaction de Fray finalement ?
Est-ce que son amour pour Bird est compréhensible ?
Et la petite parcelle de son passé vous a-t-elle plu ?
Et Rose, comment avez-vous trouvé son comportement ?
Aurait-elle du rester avec Fray ou bien partir à la pêche aux informations ?
Avez-vous devinez qui est Snake ( ce n'est pas très compliqué) et avez-vous aimé son personnage, son rôle ?
Petite information sur ce que j'ai dit au niveau scientifique dans ce chapitre. La transgénèse existe véritablement et l'expérience de la souris a véritablement été réalisé. Pour ce qui est d'implanter des gènes animles à des êtres humains par contre je l'ai pris dans le livre Maximum Ride. Je ne sais pas si ça peut véritablement exister parce que l'être humain n'est pas assez fou pour faire ce genre d'expérience, mais sur le papier c'est possible ! 
Croyez-vous que Snake va balancer Rose ?
Et enfin la réaction finale de Fray est-elle compréhensible ?
Voili voilou, j'ai hâte de savoir ce que vous avez pensé de ce petit chapitre !
Merci encore de suivre cette Fanfiction ~
Z'houbix 
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 8 : La vérité ou rien 04/03/2014

    
         Bird cogitait depuis quelques heures déjà, allongé sur son lit. Ce matin, il était allé voir les filles pour savoir comment la soirée s'était passée. Il avait retrouvé Rose, endormie devant la porte, à même le sol. Il l'avait réveillé doucement et lui avait demandé ce qu'il s'était passé.
         
         Elle avait été vague dans sa réponse, il ne savait toujours pas vraiment pourquoi Fray avait réagi comme si c'était la fin du monde, mais il passa outre. La témérité de Rose leur avait permis d'en apprendre plus sur les secrets cachaient dans les entrailles de cet endroit. Bien que la jeune femme n'ait pas encore tout épluché au peigne fin, ils avaient pu comprendre que le virus Azo était expérimenté sur des humains. C'était suffisant pour eux.
         
         La jeune femme avait dû ensuite aller se présenter au bureau de Lord pour lui faire son rapport sur l'épreuve du labyrinthe et avait dû se préparer pour faire passer la nouvelle épreuve aux nouveau-nés.
Bird n'avait pas pris la peine d'aller voir Fray, se doutant qu'elle serait en colère et ne voulant pas envenimer les choses avec elle plus que ça ne l'était déjà. Il avait vu le désarroi de la générale et se doutait que les dégâts avaient pris beaucoup plus d'ampleur que ce qu'ils auraient souhaité. Maintenant, il avait de nouvelles informations à faire tourner en boucle dans son esprit.
         
         Il était donc allongé dans son lit, le regard rivé sur le plafond blanc, à établir des liens entre tout ce qu'ils avaient amassés jusque-là. Il savait que Lord préparait une guerre avec le président des Etats-Unis, mais pas seulement. Les documents de la coalition des armées lui permettaient d'en déduire que le phénomène était mondial mais que tous les Etats n'avaient pas encore répondu ou avaient refusé.
         
         Cela voulait dire que Lord n'aurait pas l'appuie suprême et donc c'était peut-être pour ça qu'ils prévoyaient une guerre ? L'entrainement spécial des armées et l'entrainement A47 permettraient de former des soldats puissants très rapidement. Ils pourraient aisément battre d'autres armées. Il suffisait de laisser la quarantaine de reboots secret, d'attaquer de front avec les armées officielles et de fermer l'étau avec les soldats aux aptitudes développées à l'extrême. Un reboot pouvait aisément battre dix soldats lambdas.
         
         Quant au sujet 25, surement un humain qui servait de cobaye aux chercheurs : il était la clé. Bird ne savait pas encore de quoi, mais son importance avait un poids considérable il en était sûr. En plus de ça, le virus mortel Azo  existait toujours et pire que tout avait une nouvelle fois muté. Dans quel but ? Peut-être pour s'en servir comme arme de destruction massive.
         
         Mais avec une arme pareille à quoi servait les armées ? Et les reboots aussi ? Ils étaient tout aussi vulnérables à cette maladie qu'un humain : Princesse l'avait montré. Elle et tant d'autres.
  
         Peut-être cela cachait-il un plus grand projet. Ou bien il n'y avait pas véritablement de lien entre Azo et la guerre. Peut-être les scientifiques avançaient de leur côté et Lord n'était pas au courant. Non, ça semblait improbable. Les deux étaient forcément liés, mais dans quel but ?
         
         Toutes les informations étaient là, liées entre elles, mais il en manquait encore. Il manquait le but ultime. C'était bien beau d'avoir une armée gigantesque, de tenir dans sa main des puissances mondiales et d'avoir sous le bras une épidémie prête à tout détruire, mais il fallait un but. De plus, il fallait réussir à tout mettre en oeuvre et cette orchestration devait prendre du temps. Ce n'était que le sommet de l'iceberg.
  
         Bird ne put s'enlever de la tête que cette machination avait pris racine depuis des années, que Lord en bon chef avait avancé ses pions les uns après les autres. La partie d'échec était bientôt finie et tout indiquait que Lord gagnerait. Mais le prix à payer était bien trop lourd. Il ne voulait pas en être, une armée aussi immense et une arme aussi destructrice pouvait rayer de la carte tous les citoyens qui n'avaient rien demandé. Il avait retrouvé la vie pour sauver le monde, pas pour le détruire.
         
         Il devait faire capoter le plan. Il devait trouver comme réussir à inverser la tendance. Et pour cela, il avait besoin d'un peu de temps. Mais ils en manquaient cruellement.
           
~.~.~
         
         Smart attendait patiemment le début de la nouvelle épreuve. Il savait qu'elle commencerait dans vingt minutes, mais il était pressé d'en finir. Cet entrainement si terrifiant le blasait plus qu'autre chose et Lord lui avait promis une bien meilleure place au sein des Reboots quand bien même il ne terminerait pas premier.
         
         Tout en marchant dans les couloirs, il se frotta le bras. La veille il avait été blessé dans le labyrinthe par une hache qui l'avait pris par surprise. Il n'avait pas été assez rapide pour l'éviter et elle avait entaillé son bras. Depuis, une douleur lancinante se manifestait en continu. C'était la première fois de sa vie qu'il se blessait aussi violemment.
         
         Lorsqu'il était petit, il avait toujours su trouver le bon chemin ou le bon stratagème pour ne pas se faire mal. Il faisait les choses intelligemment et se souvenait pas de s'être énormément fait mal. Certes, il n'avait pas marché du premier coup, mais alors qu'il grimpait aux arbres ou qu'il essayait de franchir une rivière en suivant Ino la téméraire, il avait toujours su comment s'y prendre. Il se souvenait encore de la belle blonde qui se plaignait d'être trempée lorsqu'elle était tombée dans la rivière ou bien il l'entendait encore l'engueuler de ne pas s'être cassé le bras lui aussi. Ino... Elle commençait à lui manquer de plus en plus...
         
         Perdu dans ses pensées, il ne fit pas attention à ce qu'il se passait autour de lui. Après quelques pas, il percuta quelqu'un. Il revint à la réalité et vit Fray, le visage renfrogné. Adieu l'optimisme débordant qu'elle dégageait en permanence.
         
           « Est-ce que ça va ? demanda-t-il un poil inquiet.
-          Tu ne m'as pas fait mal, on s'est à peine effleuré, dit-elle d'une voix atone.
-          Ce n'était pas par rapport à ça, fit-il. Tu n'as pas l'air bien.
-          Disons que je viens de comprendre que Rose n'est pas si parfaite que ça, ragea-t-elle.
-          Ça s'est sûr, tu étais son amie ça doit être plus compliqué en plus. Mais les crises ne peuvent pas être endiguées chez elle.
-          Les crises ? répéta Fray suspicieuse. »
          
         Smart se tut un instant, sûr d'en avoir trop dit. Lord lui avait demandé de ne pas en parler à qui que ce soit, qu'il s'agissait d'un secret confidentiel, mais l'affaire lui avait échappé. Il se creusa alors la cervelle pour trouver quoi dire à Fray, comment la détourner de la vérité. Mais il n'en eut pas besoin, la jeune femme lui fournit une explication toute trouvée.
         
 
           « Tu as raison, elle fait des crises de folie intense ! Je ne sais pas à quoi c'est du mais elle ne tourne plus très rond depuis un temps. Ça ne peut qu'être ça, il n'y a pas d'autres explication. Il faut la soigner !
-          Les chercheurs sont en train d'étudier un remède, répondit-il avec un fin sourire.
-          Et j'espère qu'ils le trouveront ! Sont-ils seulement au courant de ce qu'elle a ?
-          Bien sur, c'est Azo !
-          Azo ? répéta-t-elle. »
          
         Le sang de Fray ne fit qu'un tour avant de se glacer. Elle avait entendu parler de ce virus à son arrivée, c'était la grande incompréhension à l'époque. Elle savait aussi que le virus avait tué l'amie de Rose, Princesse, mais aussi une grosse partie des Congolais avant que la maladie ne soit éradiquée.
         
         Et si la maladie avait été éradiquée, Rose ne pouvait pas en être atteinte. Surtout que la maladie provoquait une fièvre monstrueuse avec des démangeaisons sur tout le corps. Les cellules atteintes se multipliaient et contaminaient les saines jusqu'à ce que le corps entier soit composé de cellules infectées et ça entraînait la mort. Le tout en seulement l'espace de trois jours. Rose ne pouvait donc pas être malade, ce que ne semblait pas savoir Smart. Ou alors, il mentait très bien... Ou alors, on lui avait menti à lui et il était persuadé que c'était la vérité...Cette hypothèse remit tous les événements de ces quelques jours en cause. Le mensonge était partout, mais il fallait qu'elle découvre la vérité.
         
           « Les scientifiques ont réussi à trouver un antidote ? demanda-t-elle jouant la curieuse.
-          Pas encore, répond-il en confiance, mais le sujet 25 les aide. Il paraîtrait qu'il a les anticorps et qu'il est immunisé face à cette maladie.
-          Oh ! s'enthousiasma-t-elle. Alors bientôt Rose sera guérie ! Il faudra me dire qui est celui qui va lui sauver la vie pour que je puisse le remercier !
-          Moi-même je ne sais pas, dit-il en haussant les épaules. Désolé.
-          Oh c'est vraiment dommage, enfin bon j'irais demander à d'autres personnes ! Tu ferais mieux d'aller dans la salle polyvalente 3, Rose doit t'attendre pour l'entrainement. Il ne faudrait pas que tu arrives en retard par ma faute, on ne sait jamais comment elle pourrait réagir...
-          Tu as raison. »
          
         Il prit alors la route laissant Fray plongée dans ses pensées. Les choses commençaient à s'éclairer peu à peu pour elle. Elle avait bien senti que Rose lui cachait quelque chose, qu'il y avait un problème depuis quelques jours. Elle avait simplement été trop aveuglée et agacée pour s'en apercevoir et elle s'en mordait les doigts.
         
         Elle décida qu'il était temps de chasser son chagrin pour se confronter à la réalité. Elle avait besoin d'être au courant de tout. Absolument de tout. Elle voulait savoir à quoi elle pouvait se fier et pour cela il fallait qu'elle affronte Bird. Elle respira un grand coup et se dirigea jusqu'à sa chambre.
         
         En chemin elle se répéta sans cesse qu'elle faisait ça pour connaître la vérité, que Bird ne lui avait rien fait et qu'elle ne devait pas se montrer méfiante ou même blessée. Elle devrait lui sourire et lui demander de but en blanc ce qui se passait. Ou bien devait-elle garder un air sévère ?
         
         Une fois devant la porte, elle rebroussa chemin. C'était trop dur de l'affronter surtout face à sa réaction de la veille. Elle avait fui les larmes aux yeux et il n'y avait eu aucune explication. D'ailleurs, elle se doutait qu'il allait lui demander ce qui s'était passé, à moins qu'il n'ait déjà demandé ça à sa copine Rose. Peut-être lui avait-elle dit qu'elle était amoureuse de lui. Peut-être ne voulait-il plus la voir parce qu'il était avec Rose. Ou alors tout ça c'était une histoire pour endormir les gens ?
         
         Elle réfléchit alors à tous les moments où elle avait vu Rose et Bird, et Dieu savait qu'ils étaient nombreux. Ces deux-là étaient un duo très uni depuis toujours. Elle se souvenait qu'à son arrivée, Rose ne parlait plus qu'avec Bird. Puis lorsqu'elle avait réussi à se faire sa place entre les deux elle avait pu remarquer à quel point ils étaient sur la même longueur d'onde. Ils réussissaient à finir la phrase de l'autre, à se comprendre sans un mot, à faire les mêmes choses en même temps.
         
         Elle se remémora douloureusement la jalousie qu'elle avait ressentie envers Rose. Elle lui rappelait elle-même avec Lee. Elle lui faisait penser à toutes ses filles qui ne font rien pour être populaires et adulées et qui malgré leur renommée restaient humbles et douces. Mais la générale n'avait rien d'humble et de doux, elle était plus fragile et anarchique. Elle était plus que lunatique et renfermée : seul Bird avait un total accès à ses pensées et ses émotions. Ça avait toujours été comme ça. Alors pourquoi ça la surprenait tellement qu'ils s'aiment ?
         
         Elle avait réussi à se rapprocher de ces deux-là petit à petit. Elle ne connaissait pas grand-chose d'eux en définitive mais elle aimait leur compagnie. Elle avait alors commencé à aimer être de plus en plus avec Bird, trouvant n'importe quel moyen pour qu'il la remarque. Elle avait essayé de se montrer aussi forte que Rose en faisant la dure, en blaguant de tout, comme si rien ne l'atteignait. Mais ce n'était pas vraiment elle à cette époque et au fil du temps elle avait changé et ses sentiments aussi.
         
         Elle en venait même à se demander comment les autres faisaient pour être insensible au charme du brun. Certes il était aveugle et avait presque en permanence un masque d'impassibilité, mais il était tellement plus que ça. Il suffisait de soulever la carapace pour voir la délicatesse dont il était pourvu et la gentillesse qui émanait de lui. Il était posé et réfléchi, plein de bon sens, prêt à aider et à écouter ses amis. C'était une perle et c'était pourquoi elle ne pouvait s'empêcher de vouloir être avec lui et qu'il prenne soin d'elle comme il prenait soin de Rose. Après tout, elle n'était pas en sucre cette générale reboot ! Elle était même plus forte que n'importe qui d'autre.
         
          « Fray ? s'éleva une voix bien trop familière. »
          
         La brune se retourna doucement vers le brun de ses rêves. Bird se tenait dans l'entrebâillement de la porte, le corps tournait dans sa direction. Elle ne s'était même pas rendu compte qu'elle s'était arrêtée si près. Au ton du jeune homme, elle se douta qu'il doutait légèrement que ça soit bien elle. C'était compréhensible, elle n'émettait aucun bruit alors il devait essayer de la reconnaître par sa respiration simplement, et personne ne pouvait vraiment réussir ce tour de main.
          
          « Ouais, répondit-elle finalement peu sûre d'elle.
-          Je me disais bien que ces pas étaient les tiens, dit-il. Qu'est-ce qui se passe ? Tu veux parler d'hier ? »
          
         La jeune femme déglutit à cette question. Non, elle ne voulait pas parler d'hier, elle voulait enterrer cette journée au c½ur d'un volcan pour qu'elle fonde sous la chaleur et qu'elle s'évapore en gaz qui n'arriverait même pas à remonter à la surface parce qu'il serait imbriqué dans la création de la croute terrestre et se déplacerait lentement et pendant des milliers d'années jusqu'à finir au fond de l'océan et par subduction être une nouvelle fois plongé plus profondément dans l'asthénosphère. Peut-être ses cours de SVT n'étaient pas la meilleure manière de s'exprimer mais cette image lui faisait du bien.
         
           « Non, dit-elle avec une voix qu'elle essayait de maîtriser. Je voulais parler de Rose et de ce qu'elle cache. Et de tout ce qui semble être passé sous silence depuis ses derniers jours. Je ne veux plus être mise à l'écart ! »
          
         Bird ne répondit pas tout de suite. Fray espérait qu'il ne l'enverrait pas bouler, mais elle savait que ça ne serait pas le cas. Au pire, il lui fournirait un nouveau mensonge qu'elle goberait sans discuter.... Elle s'attendait au pire, mais elle voulait savoir.  Elle devait savoir, elle devait en être.
         
         Fini les mensonges, fini d'être mise à l'écart. Elle voulait faire partie du trio à part entière et ne pas être la pièce rapporté qu'elle était depuis des années. Sa situation n'était que le fruit d'une mort trop tardive. Si elle était arrivée avant Bird, elle aurait été plus proche de Rose que lui et toute cette situation n'aurait pas eu lieu.
         
         Enfin... Pas vraiment. Si elle était arrivée un an plus tôt, Princesse aurait été là. Le duo Bird/Rose aurait été remplacé par le duo Princesse/Rose encore plus solide et plus uni. Elle aurait atterrit dans une autre chambre, avec une autre colocataire... Les choses auraient été complètement différentes à vrai dire... L'un ne valait pas l'autre.
         
         De toute façon, la situation était ce qu'elle était. Elle était face à Bird et le convaincre de lui fournir les vrais données. Elle devait comprendre ce qui se passait avec Rose, avec lui, avec ses Reboots. Un point c'est tout. 
          
A suivre...
              
Chapitre précédant                                                                                                                  Chapitre suivant 
  
--------------------
'Lut,
Ta-Ta-Tam ! Nouveau chapitre écrit et publié !
C'est un petit récapitulatif de tout ce qui s'est passé jusque là afin de pouvoir enfin rentrer dans le vif du sujet pour le prochains chapitres !
Mais avant qu'il n'arrive, dites moi ce que vous avez pensé de celui-ci.
Pour cette fois-ci je n'ai pas beaucoup de questions mais les voici quand même :
Qu'avez-vous pensé du rôle de Bird dans toute cette histoire ? 
Pensez-vous que Smart croit vraiment tout ce que Lord lui a dit ? 
Fray va-t-elle enfin connaître la vérité ? 
Va-t-elle continuer d'en vouloir à Rose ?
Et enfin comment les choses vont évoluer d'après vous ? 
Voili voilou
Merci d'avoir lu jusqu'ici !
Z'houbix
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 9 : Dégringolade 06/09/2013


 
          Rose attendait patiemment les derniers nouveau-nés pour cette nouvelle épreuve de l'entrainement A47. L'épreuve n'était pas compliquée en soi : il s'agissait d'un parcours du combattant légèrement amélioré. Les candidats devaient  parcourir plusieurs salles piégés avant de se retrouver sur la dernière ligne droite jonchée d'obstacles, de palissade, de rondins de bois, d'échelle de cordes et autres structures. Tout un programme en somme.
          
          Ressemblés dans un sas pareil à celui de la veille, le groupe de six personnes pour l'instant attendait inquiet comme jamais de savoir à quelle sauce ils allaient être mangés cette fois-ci. Ils avaient tous réussi le labyrinthe mais pas sans mal. Certains avaient un bras ou une jambe cassé, d'autres encore arboraient des pansements en peau de poisson pour guérir  leur brûlure ou bien ils avaient le tout. Ils faisaient peine à voir et ce n'était que le début. Ce n'était que la troisième épreuve sur vingt.
          
        Rose attendait impatiemment les derniers. Il fallait qu'ils se dépêchent pour qu'elle puisse commencer l'épreuve rapidement et s'en libérer plus tôt. Elle userait alors de son temps pour chercher encore les informations qui lui manquaient, mais aussi pour aller relater tout ce qu'elle savait à Bird.
          
          Lorsqu'il l'avait retrouvé quelques heures plus tôt elle n'avait eu l'occasion que de lui passer les données les plus urgentes, mais elle en possédait d'autres maintenant. Elle s'était évertuée à se souvenir de ce qu'elle avait lu hier et les découvertes l'avaient chamboulée. Elle avait besoin d'en parler et de contrecarrer ce qui se mettait en place dans leur dos à tous. Pour cela elle devait commencer par attendre patiemment les retardataires.
          
          Cependant, lorsque la porte s'ouvrit, elle n'eut pas la visite des nouveau-nés mais de Lead. Le général  aux yeux jaunes lui lança un sourire tellement mauvais et satisfait qu'elle déglutit difficilement. Elle craignait le pire et elle en avait bien raison. Lead ne l'avait jamais aimé et avec toutes ces affaires où elle trempait en ce moment il avait de quoi lui mettre des bâtons dans les roues. De plus, c'était la deuxième fois qu'il arrivait ainsi alors qu'elle allait commencer une nouvelle épreuve.
          
          « Rose, Lord te demande, fit-il avec une satisfaction non contenue.
-          Et pourquoi ? demanda-t-elle  sur la défensive.
-          C'est à lui de te le dire, répondit-il avec un franc sourire qui ne pouvait s'empêcher d'être carnassier.
-          Qui me dit que ce n'est pas une ruse de ta part ? continua-t-elle méfiante. Surtout que je suis occupée comme tu peux le voir.
-          Il m'a demandé de te remplacer et j'ai accepté ! rétorqua-t-il. Je ne voulais pas qu'il soit importuné et que l'A47 ne se déroule pas selon son bon vouloir. Tu ferais mieux de te dépêcher, gamine !
-          Je n'en crois pas un mot, j'ai vu Lord ce matin même !
-          Obéis comme la générale reboot que tu es ! »
           
          Il lâcha les derniers mots avec un tel dédain qu'elle crut qu'il allait vomir. Il avait laissé de côté son ton doucereux et sa victoire pour lui cracher à la figure la règle fondamentale des reboots. Il ne mentait donc pas. Et ça l'effrayait d'autant plus. Que pouvait bien lui vouloir Lord pour la faire remplacer par Lead.
          
          Elle le défia du regard, non contente que son autorité soit une nouvelle fois sapée devant les nouveaux et partit la tête haute. Une fois la porte refermée, elle croisa Smart sur le chemin. Celui-ci lui lança un regard qu'elle n'arriva pas à qualifier. Elle l'arrêta avant qu'il n'ouvre la porte.
           
           « Je peux savoir ce qu'il se passe ? demanda-t-elle.
-          Je te demande pardon, fit-il vraiment surpris.
-          Ce regard, cette attitude ! Que t'est-il arrivé Smart ? Que t'as dit Lord ?
-          Il m'a simplement révélé ce que tu ne voulais pas me dire, répliqua-t-il.
-          Je n'en crois pas un mot ! déclara-t-elle. Les choses ne sont pas telles qu'elles se présentent. Tu avais raison de chercher Smart, alors continue ! »
           
          Smart la regarda longuement sans savoir véritablement comment prendre cet ordre. Il commençait à mettre de l'ordre dans ses idées et se devait de prendre de la distance avec tout le monde. Pour Rose, ce regard témoignait d'une incompréhension, surement à cause de son revirement d'état. Un jour elle lui disait d'arrêter ses recherches sous peine de sanction et deux jours plus tard elle le poussait à désobéir.
          
          Mais les choses étaient arrivées à un tel point qu'elle ne pouvait plus faire semblant avec personne. Il y avait tellement de chose en jeu : les armées, les civiles, le monde entier. Elle ne pouvait pas laisser Smart être mené comme une autre marionnette, un autre pion sur l'échiquier géant de Lord. Le jeune homme finit par secouer la tête et entrer dans le sas avec ses compagnons. Rose quant à elle reprit le chemin jusqu'au bureau de Lord.
          
          Lorsqu'elle arriva enfin à destination, elle inspira un bon coup avant de toquer. Elle ne savait pas à quoi s'attendre, mais affronter Lord était toujours quelque chose de compliqué. De plus, elle avait fini par penser que Snake avait moufeté qu'elle fouillait dans ses recherches et ça aurait été une très mauvaise chose. Ce n'était donc pas rassurée qu'elle entra dans la pièce et referma la porte derrière elle, faisant face à Lord assis à son bureau qui la fixait sans cesse.
           
          « Vous m'avez appelé, Lord, dit-elle en maîtrisant sa voix.
-          En effet, Rose, répondit-il avec son éternel sourire à faire froid dans le dos. J'ai entendu de nombreuses choses sur toi ces derniers jours.
-          Je vous en prie, dit-elle par politesse pour qu'il continue.
-          Premièrement, tu aurais emmené notre petit prodige jusque dans les laboratoires, puis tu y aurais été trouvé quelques jours plus tard. Ensuite, tu fréquenterais l'aveugle et ta chère colocataire ne voudrait plus de toi. Et enfin, il y a de nombreuses raisons de penser que tu fais très attention à ne pas être complètement dans les champs des caméras et que tu ne parlerais que par murmures pour éviter aux micros d'enregistrer ce que tu dis, révéla-t-il. »
           
          La rose ne broncha pas lorsqu'il débita tous les éléments contre elle. Elle savait qu'il attendait une réaction et que celle-ci lui attesterait que tout était vrai et qu'il devait se méfier d'elle. Malgré son impassibilité, le regard perçant et noir du chef des Reboots semblait traduire qu'il avait déjà pris sa décision.
           
          « Je vois, dit-elle placidement. Tout semble m'accuser.
-          J'aimerais savoir jusqu'où tes recherches t'ont mené ma petite Rose, déclara Lord avec une pointe de curiosité qui brillait dans ses abysses. Dis-moi ce que tu as découvert ma chère.
-          L'accord passé avec quelques pays pour une coalition d'armée sous votre direction, répondit-elle sans se cacher, elle avait une carte à jouer. J'ai pris par mégarde l'un de vos dossiers avec ceux des nouveau-nés.
-          Mais encore ?
-          Smart m'a fait part d'une chose que je ne connaissais pas, le sujet 25. J'ai voulu en apprendre plus, d'où ma fouille dans le bureau d'un des scientifiques, mais je n'ai rien trouvé là-dessus. Je sais juste que l'un d'eux veut faire des expériences de transgénèse ou quelque chose du genre. »
           
          Lord eut un rire froid et Rose s'immobilisa, s'empêchant presque de prendre une nouvelle inspiration. La malice dans les yeux de son supérieur lui faisait comprendre que tout ce qu'elle dirait ne servirait qu'à l'amuser. Il avait pris sa décision. Il savait. La dernière carte qu'elle avait venait d'être abattue sans aucun effet. Elle commença à avoir peur, une angoisse sourde qui montait dans sa gorge sans qu'elle ne puisse l'amoindrir. 
          
          « J'ai toujours admiré ta capacité à te départir de tes adversaires en quelques tours de passe-passe mais ça ne marchera pas avec moi, Rose, déclara Lord. J'aurais pu croire à ces mensonges, mais tu devrais me connaitre maintenant, je ne laisse rien au hasard ma chère Rose. »
          
          Le brun se leva de son bureau et fit lentement le tour de celui-ci pour se positionner face à la jeune reboot paralysée. Il la surplombait de toute sa hauteur et prenait un malin plaisir à exercer sur elle tout son pouvoir. Elle respira par petite saccade, essayant de ne rien montrer. Elle avait affronté pire. C'était ce qu'elle se répétait en boucle pour garder contenance. Elle essaya de passer en mode Reboot et de mettre à distance toutes ses réflexions et toutes ses émotions. Mais ils avaient pris possession d'elle.
          
          « Pour tout le monde, ma chère Rose, tu seras démise de tes fonctions pour démence. La moitié des reboots t'ont toujours trouvé étrange et l'autre moitié commence à entendre parler de cette rumeur comme quoi tu serais en définitive schizophrène.  Il serait alors tout à fait normal de t'enfermer quelque part pour éviter que tu ne fasses une crise. »
          
          Il parlait d'une voix calme et presque douce. Lui qui d'habitude ne montrait aucune émotion, il semblait avoir décidé d'enlever le masque devant elle. La raison de ce geste effraya un peu plus Rose. S'il lui avouait tout cela, c'était qu'elle ne reverrait pas les couloirs de l'Institut, sa chambre et ses amis. Allait-il la tuer ?
           
          « Quand à ton aveugle d'ami, ce reboot raté, il sera envoyé en mission avec Lead. Malheureusement, ça s'est mal terminé. Il n'a pas vu le ravin et Lead n'a pas réussi à le rattraper à temps. Il s'est brisé la nuque sur le coup. Heureusement, il n'a pas souffert. »
           
          Il parlait de Bird comme s'il était déjà mort. A vrai dire, elle doutait qu'il ait déjà existé pour lui. Il le considérait comme un reboot cassé, comme un vulgaire joué dont il ne voulait pas. Et maintenant que la seule raison qui le poussait à le garder, c'est-à-dire elle, venait d'être anéantie, pourquoi s'encombrer encore. Il allait faire tuer son ami de sang-froid et sans aucun remord. Il allait la tuer aussi. C'était fini d'eux. L'histoire s'arrêtait donc là ? Non.
           
          « Croyez-vous vraiment que Bird pourra être tué si facilement ? Pensez-vous que Fray et d'autres reboots ne se demanderont pas ce qu'il se trame ? demanda-t-elle d'une voix froide.
-          Oh, ils se demanderont bien ce qui vous est arrivé mais je les embobinerais comme je l'ai toujours fait. Vois-tu Rose, vous n'êtes pas les seuls à vous être opposé à moi, déclara-t-il ravi. Ta chère Princesse aussi avait voulu me faire face. »
           
          Pire que la perspective de la mort, ces quelques mots venaient de l'assassiner. Princesse avait été tuée... Elle avait perdu la personne qui lui était la plus chère parce qu'elle avait découvert des choses sur Lord. Mais quoi ? Elle ne lui en avait pas parlé. Connaissait-elle les risques ? Avait-elle juste trouvé des informations ou bien avait-elle essayé de mettre à mal les plans de Lord ? Lui avait-elle léguée un message ou ne lui avait-elle rien dit pour la préserver ? Puis, parmi les questions, la lumière vint.
           
           « Le sujet 25, murmura-t-elle.
-          Oui, exactement, sourit satisfait Lord. Tu es tellement brillante Rose quand tu le veux. Princesse avait réussi à découvrir le vrai sujet 25, mais toi aussi n'est-ce pas ?
-          Le sujet 25 correspond aux vingt-cinq personnes qui ont perdu la vie dans d'atroce souffrance pour permettre la mutation du virus Azo. Virus que les Etats-Unis nous avait gentiment prêté avant qu'il ne se fasse dérober et qu'il anéantisse la moitié du Congo.
-          Quelle horrible gâchis de perdre une tête si bien faite ! s'exclama-t-il avant de reprendre : Et que sais-tu de cette mutation ?
-          Elle ne nous touche pas, nous sommes immunisées mais les êtres humains non, souffla-t-elle horrifiée par cet état de fait. C'est une arme de destruction massive.
-          Elle n'égale en rien la bombe atomique mais il suffit que le virus soit en contact avec l'air pour que les populations en souffre et je serais le seul à posséder un remède, sourit-il.
-          Mais... commença-t-elle en fronçant les sourcils.
-          Il n'y en a pas, finit-il sa phrase pour elle. Mais ça, ceux d'en haut ne le savent pas. Et lorsqu'ils me supplieront d'arrêter l'épidémie, personne ne le pourra. Je leur offrirais alors une place dans les bunkers construit depuis des années à cet effet à condition qu'ils me lèguent tout leur pouvoir ! »
           
          Elle ne put rester impassible. Toute l'horreur qu'elle ressentait envers cette abomination, ce virus meurtrier et cet être abject pouvait aisément se lire sur son visage. C'était une monstruosité. Elle pouvait endiguer une guerre, se battre contre une armée, essayé de faire entendre raison à des êtres humains, mais être confronté à un virus... Elle ne pouvait pas lutter. Alors, tout était terminé...
           
          « Ne fait pas cette tête, chère Rose ! Tu seras en sécurité, enfermée dans l'un des labos où l'on s'occupera bien de toi jusqu'à ce que le plan soit accompli ! Et avec un peu de chance, quand tu sortiras, ton amie Fray sera toujours en vie !
-          Vous ne pouvez pas ! cracha-t-elle. »
           
          Elle le repoussa jusqu'à ce qu'il s'écrase sur son bureau et se retourna pour ouvrir la porte. Elle se retrouva face à deux armoires à glace : les généraux Poulpe et Shark. Ils lui empoignèrent chacun un bras alors qu'elle essayait de reculer. Coincée entre l'homme à la peau bleuté et celui qui ne cessait de faire des rimes en parlant, elle se retrouva une nouvelle fois face à Lord qui se redressait et essuyait le filet de sang qui coulait de la commissure de ses lèvres.
           
          « Rose, tu es douée et brillante, mais je le suis bien plus ! Tu vas sagement attendre dans ta cage que tu sois obéissante ! Emmenez-là ! ordonna-t-il. »
           
          Comme un seul homme, les deux généraux se retournèrent, tordant les membres frêles de Rose, et sortir du bureau. En quelques enjambées, ils se retrouvèrent dans l'allée principale. La jeune femme avait essayé de se débattre, mais les mains s'étaient resserrées fermement autour de ses bras. Elle avait abandonné, laissant son corps se faire trainer, la tête basse.
          
          Elle ne pouvait pas les laisser faire. Elle ne pouvait pas abandonner Bird à une mort certaine, ni Fray à une solitude incurable. Elle ne pouvait pas laisser Smart se faire manipuler de la sorte. Elle ne pouvait pas laisser le monde payer pour les folies d'un homme. Elle ne pouvait pas faire comme si de rien était. Elle ne pouvait pas ne pas intervenir.
          
          La rage monta en elle comme une alliée précieuse. Elle lui permettrait de réussir, elle le savait. Alors que le quartier des laboratoires se dressait devant elle et que les deux hommes la tiraient, elle passa en mode Reboot. Déterminée et sûre d'elle. Son regard ne laissait aucun doute quant à ses attentions.
          
          Lord lui avait donné ce qui lui manquait : la dernière pièce du puzzle mais aussi un objectif. Pendant toutes ses années, elle avait vogué dans les couloirs de l'Institut sans savoir pourquoi elle était vraiment là, pourquoi elle était revenue à la vie. Maintenant, elle savait !
          
          Il s'en mordrait les doigts ! 
  
A suivre...
              
Chapitre précédant                                                                                                                  Chapitre suivant 
--------------------
'Lut,
Tadaaam ! Je suis absolument fière de ce chapitre et surtout de le poster !
On peut pas dire qu'il déménage pas celui-ci. 
Enfin des révélations, de l'action, le noeud de l'intrigue est nouée !
Bref, on va enfin pouvoir commencer la véritable histoire que je n'ai fait que préparer jusque là ~ 
Du coup, j'ai tellement hâte de connaître vos avis ce que vous avez pensé de ce chapitre et surtout quelques points alors place aux questions :
Que pensez-vous de la satisfaction de Lead face à Rose ? Et de son revirement abrupte ?
Que pensez-vous de Smart ? Va-t-il suivre les conseils de Rose ? Cherche-t-il déjà des informations ? 
Est-ce que l'angoisse et la crainte de Rose était bien décrite ? 
L'attitude de Lord vous a-t-elle plu et paru approprié ?
Et enfin les révélations sur le sujet 25 ? Sur la mort de Princesse ? Sur le projet ultime de Lord ? Qu'en pensez-vous ? 
Nos deux nouveaux généraux vous plaisent-ils ? Vous les avez reconnus d'ailleurs ?
Et enfin que pensez vous des dernières pensées de Rose ? 
Que va-t-il se passer plus tard ? Comment va-t-elle se tirer d'affaire ? 
Voili voilou ~ 
J'ai déjà hâte de vous publier le prochain chapitre mais on attendra la semaine prochaine ! 
Z'houbix à tous ~
Hina

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.

Chapitre 10 : La fuite 20/11/2013


 
 
          Les deux hommes marchaient vite et tiraient sans modération la reboot qu'ils escortaient. Après s'être débattue comme un beau diable, elle avait finalement abandonné. Elle avait compris que contre eux deux elle ne pouvait rien faire. Elle avait beau être générale, elle ne pouvait pas en battre deux d'un coup. Enfin, c'est ce qu'ils pensaient.
          
          Ils arrivèrent devant le dernier couloir le plus éloigné de la zone des laboratoires et tournèrent pour s'y engouffrer. Ils devaient l'amener là où personne n'essayerait de la trouver. Alors qu'ils bifurquaient, Rose reprit vie et s'abattit de tout son poids sur Poulpe. Celui-ci, surpris, mais pris par l'élan de la jeune femme se fracassa contre le coin du mur. Il se prit l'arrête en pleine face et s'écroula sur le coup.
          
          Shark resserra alors sa prise plus ferment sur le bras de la jeune femme pour compenser l'impair de son ami, mais elle ne se laissa pas faire. Elle profita du maintient que lui offrait le général pour soulever son corps et entourer son bras bleu de ses jambes, les calant sur son épaule et sa clavicule. De sa main libre, elle attrapa celle du bleu qui maintenait son bras et tira. Alors que son corps basculait en arrière en étirant le bras de Shark, ses pieds poussaient à l'extrême contre ses os. Soudain, elle entendit un bruit sourd suivit de près par un hurlement. Le bras qu'elle tenait ne lui opposa plus aucune résistance : elle avait réussi à déloger son bras de son épaule. Il était maintenant inutilisable pour son adversaire.
          
          Alors qu'elle continuait de basculer en arrière, elle toucha le sol de ses deux bras et poussa dessus. Elle effectua un flip arrière avec élégance. Une fois sur ses deux pieds, elle remarqua son assaillant fondre sur elle. Shark lui donna un coup de tête dans le ventre, lui bloquant ainsi la respiration.
          
          Etourdie par la brusquerie de l'attaque, elle resta quelques secondes vulnérable et le général en profita. De son bras valide, il attrapa l'un de Rose et la retourna avec facilité, le bras dans son dos, qu'il remontait peu à peu lui lançant de terribles douleurs.
          
          « Tu mériterais que je te casse le bras ! souffla-t-il. »
          
          Mais c'était une erreur. Il avait baissé la garde et s'était trop approché d'elle. Elle envoya violemment sa tête en arrière et heurta le nez de son assaillant. Il poussa un cri et la lâcha. Son nez était en sang. Elle allait prendre ses jambes à son cou, lorsqu'elle fut retenue par une main sur sa jambe. Poulpe avait repris connaissance, toujours au sol, il lui avait agrippé la jambe. Il tira avec force dessus et Rose perdit l'équilibre s'écrasant de tout son long sur le sol.
          
          Elle se retourna rapidement, s'offrant une magnifique brûlure indienne sur la jambe à l'endroit où Poulpe venait de la lâcher. Mais elle ne fit pas attention à la douleur. Elle ramena rapidement ses jambes contre elle pour éviter que l'un d'eux ne puisse les saisir de nouveau, puis d'un saut se redressa.
           
          Face à elle, les deux généraux se mettaient eux aussi en position de combat. Tous deux étaient blessés mais ça ne les arrêtait pas : il était fait pour le combat. Et le combat laissait supposer qu'on pouvait être blessé mais qu'il fallait continuer. Ils étaient des guerriers surentraînés depuis des années. Rose savait qu'elle ne pourrait pas les battre tous les deux, même si elle les avait déjà bien amochés.
          
          Il fallait qu'elle réussisse à achever Shark, le plus mal en point et le plus fort, avant de se concentrer sur Poulpe. Malheureusement, ils semblaient tous les deux prêts à se battre maintenant et en même temps. Heureusement pour la jeune femme, ils n'avaient pas leurs épées. Si ça avait été le cas, elle aurait perdu. Ils étaient tous deux de très bon escrimeur, à tel point qu'ils lui avaient tout appris dans ce domaine.
          
          Les deux hommes s'élancèrent en même temps sur la jeune femme en décrivant un léger arc de cercle pour qu'elle ne puisse pas se faufiler sur le côté. Les bras écartés, Poulpe essayait de la chopper, alors que Shark devait l'amener à se réfugier du côté de son coéquipier. Alors qu'elle allait être touchée, elle s'abaissa et pivota rapidement, la jambe allongée pour faucher ses adversaires, Shark ne réussit pas à sauter à temps mais Poulpe échappa à l'attaque.
          
          Le bleu perdit l'équilibre et s'écroula sur le dos. Toujours abaissée, la jeune femme en profita pour agripper l'une de ses jambes alors que Poulpe fondait sur elle. Il l'attrapa dans ses bras et la serra contre lui. Son poids portant sur la poitrine de son adversaire, Rose put aisément faire pivot de son corps pour que ses jambes s'abattent sur celle de Shark qu'elle tenait dans les mains. Une fois encore un bruit sourd retentit. Le tibia cassa net. Mais les côtés de Rose souffrirent aussi.
          
          Poulpe lui avait comprimé la poitrine jusqu'à entendre ce bruit sinistre d'os brisé. Il relâcha légèrement son étreinte, surpris d'avoir aussi facilement blessée la jeune femme et elle en profita pour s'effondrer au sol. Le souffle court et la douleur virulente ne l'aidèrent pas à se redresser. Elle dut dépasser la douleur pour pouvoir éviter le nouveau coup de Poulpe.
          
          Son relâchement venait de lui donner une information essentielle : il semblerait qu'ils ne soient pas autorisés à la blesser. C'est pourquoi Shark ne lui avait pas cassé le bras quand il en avait eu l'occasion. Elle pouvait alors tenter le tout pour le tout et espérer qu'ils obéiraient aux ordres jusqu'au bout. Elle regarda du coin de l'½il Shark tenir sa jambe et tenter de se relever, alors que Poulpe avançait vers elle, voulant la bloquer contre l'impasse qui se trouvait dans son dos.
          
          C'était le moment de s'enfuir et de clouer sur place Shark. Elle occulta la douleur et lorsque Poulpe fondit sur elle, voulant la plaquer au sol, elle s'écrasa contre le mur de droite. Son adversaire s'abattit contre le mur et s'assomma une nouvelle fois. Shark était à moitié debout quand elle le poussa et lui marcha volontairement dessus.
          
          Elle détala dans les couloirs comme une dératée, se tenant les côtes meurtries. Elle avait le souffle court et les bruits de pas qu'elle entendait derrière elle ne l'aidaient pas à retrouver son calme. Poulpe devait s'être lancé à sa poursuite. Elle pivota vers la gauche, elle entra dans le dédale de couloirs de la zone d'entrainement et des bureaux qu'elle avait quitté quelques instants plus tôt. Elle tourna sans cesse vers la droite et vers la gauche dans l'espoir de semer son assaillant.
          
          Le c½ur tambourinant dans ses oreilles, elle se retrouva bientôt face à un groupe de reboot sortit de leur bureau pour prendre leur pause surement. Elle déglutit et s'enfuit. Si elle avait d'autres adversaires, elle n'arriverait pas à rejoindre Bird et Fray et à se sortir de là sans heurt. Elle traversa alors l'allée centrale en courant et se dirigea vers la chambre de Bird rapidement. Elle essaya de tendre l'oreille mais elle n糉entendait qu'une cacophonie de battement, de pas, de murmures et d'échos de tous ces bruits que produisait l'enceinte.
          
          Lorsqu'elle arriva dans le couloir de Bird, elle vit celui-ci sortir la tête de sa chambre et tendre l'oreille en sa direction. Le vacarme qu'elle faisait, elle et ses poursuivants, avait dû attirer son attention. C'était parfait, elle n'aurait pas à pénétrer dans la pièce et ne serait pas coincé à l'intérieur.
           
           « Bird, cours ! On part maintenant ! Il faut Fray ! cria-t-elle alors qu'elle était encore loin.
-          Fray, on se casse ! dit Bird en pénétrant dans le couloir et en se mettant à courir lui aussi. »

          Alors que Rose atteignait la porte, elle vit son amie brune sortir de la chambre. Elle la fixa quelques secondes incrédules avant de poser son regard sur Poulpe et les trois hommes qui suivaient la rose. Un éclair passa dans ses yeux et elle agrippa Rose pour la plaquer au sol. Totalement déboussolée Rose se demanda pourquoi elle avait fait ça. Puis la douleur la submergea. Ses côtés avaient heurté le sol brusquement mais son bras l'élançait aussi. Alors qu'elle se remettait debout tant bien que mal avec l'aide de Fray, elle jeta à coup d'½il à son bras. Il avait été effleuré par une balle. Du sang en coulait.
          
          Elle n'eut pas le temps de constater l'étendue des dégâts que son amie la tira pour qu'elle se remette à courir. Bird les attendait au croisement. Lorsqu'elles le rejoignirent, il prit les commandes. Il s'orienta sans mal dans les couloirs et ils arrivèrent dans une zone non utilisée parmi les dortoirs.
          
          La sortie de l'Institut, l'escalier en béton, se trouvait à l'opposé de leur position. Il fallait qu'ils traversent tous le versant de l'Institut avec des reboots à leur trousse. Rose était persuadée qu'il y en aurait d'autres qui les attendraient dans l'allée centrale et aussi devant la sortie. Son plan d'évasion était anarchique mais ils n'avaient plus le choix maintenant.
           
          « Bird, faut qu'on se casse mais ils doivent tous être contre nous, dit-elle rapidement tout en courant.
-          On passe par la bibliothèque et la trappe qu'il y a là-bas, pas par l'escalier principal, répondit-il pragmatique.
-           L'accès a été condamné, intervint Fray.
-          Oui mais pas totalement, on pourra passer et ensuite il faudra déblayer un peu le passage, mais c'est possible, rectifia Bird.
-          S'ils nous voient pas à l'issue principale, ils viendront nous chercher là et on n'aura pas le temps de s'enfuir, déclara la rose.
-          C'est un risque à prendre, concéda le jeune homme.
-          Lord a réussi à créer un virus qui attaque les humains, une mutation de Azo, mais qui ne nous affecte pas. Il veut s'en servir ! Il veut aussi te tuer Bird ! raconta Rose. Il ne veut pas seulement contrôler les armées d'en haut, il veut avoir tout le monde sous son pouvoir avec ce virus. Il est prêt à montrer son efficacité et faire miroiter l'idée d'un antidote. Mais l'antidote n'existe pas, révéla-t-elle. C'était ça qu'il cachait !
-          Pourquoi tu nous dis ça maintenant ? demanda Bird.
-          Passez par la bibliothèque, je passe par l'entrée principale ! »
           
          Elle ne leur laissa pas le temps de répliquer quoi que ce soit qu'elle s'arrêta de courir. Ils prirent rapidement de la distance et alors que Bird allait faire demi-tour, Fray lui empoigna le bras et le fit avancer encore. Elle lui murmura quelque chose que Rose n'entendit pas. Les bruits de pas de ses assaillants se rapprochaient d'elle et elle se remit à courir dans une autre direction. La bibliothèque et l'entrée principale avaient comme avantage d'être à l'opposé de la partie commune. Elle pouvait donc emmener tout le monde avec elle et laisser une chance de s'échapper à ses deux amis. Elle savait qu'avec ces révélations, ils feraient tous pour empêcher que le projet de Lord ne s'accomplisse. Quitte à ce qu'elle ne fasse pas parti du plan.
          
          Elle arriva rapidement dans l'allée centrale et ses doutes se confirmèrent : des reboots y étaient postés sur toute la longueur pour pouvoir l'appréhender sans heurt. Ils n'étaient pas armés mais ça n'empêchait pas qu'ils étaient dangereux.  L'un deux s'avança pour lui bloquer le passage, mais elle ne se laissa pas faire. Elle s'abaissa et faucha ses jambes alors que son assaillant se pliait pour l'attraper elle aussi. Elle le fit basculer et il tomba lourdement sur le sol.
          
          Un autre se lança de tout son corps sur elle et elle ne parvint pas à l'éviter totalement. L'un des bras de son adversaire se posa sur son bras et l'attrapa. Elle fit un tour sur elle-même pour lui faire lâcher prise, alors qu'un autre s'avançait un couteau à la main. Il essaya de lui asséner un coup de poing et un coup de couteau de l'autre côté. Elle se prit le coup de poing dans la mâchoire mais attrapa la main au couteau pour dévier la trajectoire, elle réussit ensuite à le lui prendre et trancha sa peau au niveau de son épaule avant de lui donner un coup de pied dans les jambes pour le faire tomber.
          
          Elle n'attendit pas qu'un autre lui saute dessus et s'élança vers l'avant. Elle pénétra dans l'un des couloirs de la zone commune alors que les autres reboots de l'allée centrale la suivaient. Elle espérait que Bird et Fray allaient passer à ce moment-là, lorsque la surveillance se faisait moins forte.
          
          Elle tourna à droite et continua tout droit jusqu'à atterrir dans le bon couloir. Face à elle, l'escalier qui l'amènerait à la liberté était bloqué par trois reboots et Lead. Le roux avait un regard sérieux et avait abandonné son fier sourire. Il était prêt à en découdre avec Rose.  Elle entendait derrière elle les pas qui se rapprochaient inexorablement. Elle aurait pu s'enfuir par un autre chemin mais son objectif était derrière cette porte et elle n'abandonnerait pas.
          
           « Abandonne Rose, tu ne fais pas le poids ! lança Lead en s'avançant vers elle. »
           
          La jeune femme raffermit sa prise sur son couteau et chargea. Lead esquiva sans mal et abattit son poing sur le flanc de Rose. Elle hurla malgré elle. Mais elle resserra les dents et passa outre. Elle se replia sur elle-même à cause du coup et parvint à s'approcher suffisamment de Lead pour lui entailler légèrement la cuisse. Fou de rage, il lui asséna un coup de pied qui l'envoya contre le mur où elle atterrit lourdement.
          
          Elle ne lâcha pas son couteau. Les autres reboots s'avancèrent vers elle mais Lead les retint, affirmant que c'était son combat. Sa vanité permettait à Rose d'avoir une chance de s'en sortir. Les autres reboots ne s'en prendraient pas à elle tant qu'elle combattait Lead. Ils avaient presque formé un cercle autour d'eux pour barrer le chemin de la jeune femme. Il n'y en avait plus que deux devant la porte. C'était possible, ça devait être possible.
          
          Lead s'approcha de la jeune femme à terre et la souleva par ses courts cheveux roses. Avant de lui fracasser une nouvelle fois le crane contre le mur. Une douleur aiguë s'éveilla sur son front et du sang coula sur son ½il gauche qu'elle fut obligée de fermer.
           
           « J'ai toujours voulu te botter les fesses en public, déclara Lead ayant retrouvé son arrogance.
-          Dans tes rêves, cracha-t-elle. »
           
          Elle se servit de son couteau pour couper les cheveux qui la liaient à Lead. Etonné, il recula d'un pas et Rose en profita pour charger, la lame du couteau en avant. Elle s'enfonça dans l'abdomen de l'homme. Elle le retira rapidement et envoya un coup de pied dans la blessure ouverte. Lead attrapa son pied avant qu'il ne touche sa cible. Et un sourire passa sur les lèvres de Rose.
           
          Elle s'élança et fit une vrille sur elle-même pour faire lâcher prise Lead et lui faire perdre l'équilibre. Une fois de nouveau ses deux pieds au sol, elle poussa l'adulte sur les deux reboots qui gardaient la porte. Elle leur marcha dessus et ouvrit violemment la porte, heurtant la tête de l'un d'entre eux.
          
          Alors que les autres s'élançaient derrière elle, elle monta les marches quatre à quatre avec une vitesse folle. Une fois arrivée en haut, elle se fraya un chemin dans les ruines de l'ancienne base militaire. Elle faillit tomber plus d'une fois mais trouva en elle la force d'avancer coute que coute.
          
          Elle savait pour être sortie en mission plus d'une fois, que la végétation avait repris son droit sur le terrain et que lorsque les arbres formaient une sorte de petite forêt, il y avait la limite entre la base et le terrain de l糉état non consacré à l糉armée. Elle savait que lorsque la base avait été à moitié détruite, il y avait eu une sorte de tranchée creusé tout autour pour assiéger l'endroit. Un fossé énorme de plus de trois mètres de larges. Deux ponts avaient été construits pour pouvoir passer. L'un au Nord et l'autre au Sud.
          
          Il fallait qu'elle fasse croire qu'elle se dirigeait là-bas. Elle était sortie une fois à la barbe de tous avec Princesse et elles étaient passées par un autre chemin, plus périlleux. Elle savait exactement où il était. Et si elle arrivait à perdre ses assaillants dans la forêt à mi-chemin entre elle et les ponts, Bird et Fray pourraient passer sans problème.
          
          Elle se dirigeait vers le Sud, de l'autre côté de la base pour se rapprocher au plus près de son passage secret et pour pouvoir semer dès à présent quelques reboots. Alors qu'elle était en plein terrain à découvert, elle sentit une balle se figer dans sa jambe droite. Elle s'écroula, heurtant le sol de son menton, venant à se fendre la lèvre de ses dents. Le gout métallisé la dégoutta.
          
          Les douleurs se réveillèrent toutes en même temps et il lui semblait que le moindre pas était impossible à faire. Mais elle ne pouvait pas abandonné, pas aussi près du but, alors que la lisière de la forêt était à quelques mètres devant elle.
           
           « Tu n'as pas survécu à ta mort pour ça ! se dit-elle. »
           
          Elle se redressa tant bien que mal et reprit sa course, clopinant avec sa jambe meurtrie. Le sang coulait à flot mais elle ne se laissa pas ralentir pour autant. Une autre balle fusa et lui érafla le bras déjà meurtri par la première balle. Puis elle fut à couvert entre les arbres. Elle s'enfonça dans l'obscurité de la frondaison et partit sur la gauche. Elle savait qu'il fallait qu'elle retrouve l'arbre aux deux troncs et qu'elle prenne encore à gauche sur trois cent mètres. Elle découvrirait alors le tronc cassé qui surplombait la moitié du faussé et elle devait se saisir de la liane pour réussir à franchir le trou.
           
          « Rose ! hurla la voix de Lead derrière son dos. »
           
          Elle se mit à courir encore plus vite, trébuchant sur des racines, se retenant de tomber grâce aux arbres. Sa tête lui tournait terriblement et bientôt elle ne voyait plus vraiment ce qui se passait devant elle. Elle remarqua vaguement le chêne à deux troncs et du s'y prendre à plusieurs fois pour bien l'identifier.
Les bruits de la forêt se firent de plus en plus confus et le sol se mettait à tanguer sous elle. Elle essayait tant bien que mal d糉avancer dans la bonne direction, mais elle ne savait plus s'orienter. Elle était perdue à travers les arbres, tellement qu'elle fit un tour sur elle-même pour se repérer. Mais ça ne servit à rien si ce n'est perdre son point de repère.
          
          Elle continua d'avancer, son but était désormais de fuir simplement les reboots. Mais elle finit par tomber sur le tronc cassé. Elle s'élança dessus alors que Lead venait de retrouver sa trace et lui hurlait de s糉arrêter. Elle agrippa la liane à deux mains et s'élança en prenant son élan sur le tronc. Elle sauta. Il tira. La liane se rompit.
          
          Et elle chuta dans le fossé. Il faisait plus de dix mètres de profondeur et le fond n'était que des roches escarpées. Elle allait mourir. Elle en était sûre.
          
          Elle regarda au-dessus d'elle dans l'espoir de voir quelque chose de beau avant de mourir. Elle eut une pensée pour Bird et Fray, une autre pour Princesse et une dernière pour sa vie d'avant. Les rayons de soleil transperçaient tendrement le feuillage verdoyant. C糉était une jolie vision.
          
          « Je peux pas mourir comme ça, pas maintenant... »
           
          Elle ne savait pas si elle l'avait pensé ou si elle l'avait dit à voix haute. Elle n'avait jamais aimé sa vie de reboot et maintenant elle voulait se raccrocher à cette seconde vie. Elle ferma les yeux, défaite et attendit le choc mortel. Elle entendait déjà le fracas de ses os contre le sol tortueux. Elle sentait déjà la douleur fulgurante qui la tuerait sur le coup...
            
 A suivre...
             
Chapitre précédant                                                                                                                   Chapitre suivant
------------------------
'Lut, 
BOUM ! 
On est d'accord que vous ne vous attendiez absolument pas à ça ? x)
Je suis tellement fière vous imaginez même pas mais vraiment vraiment vraiment ! 
Nous allons enfin pouvoir rentrer dans l'histoire ~ 
Qu'avez-vous pensez de ce chapitre ? 
Le combat entre Rose, Poulpe et Shark ? Etait-il crédible ? L'avez-vous bien visualisé ?
Et le moment des retrouvailles avec Bird et Fray ? 
Le plan d'évasion clairement bancale qu'à proposer Rose ? 
Son combat contre Lead ? 
L'arrogance et le comportement du roux d'ailleurs ? 
La sortie de Rose ? 
Et enfin sa fin ? Sa chute dans le ravin ? 
Et croyez-vous que Bird et Fray ont réussi à s'enfuir ? 
Et qu'est-ce qu'il va se passer ensuite ? 
J'ai tellement hâte de savoir ce que vous en pensez ~ 
Merci merci d'avoir lu jusque là et dites-vous que ça ne fait qu'un art de l'histoire pour l'instant ! 
Je vous réserve plein d'autre choses promis ! 
Hina 
PS: Je suis désolée s'il reste des caractères chinois lors de votre lecture, Skyrock me casse les couilles à pas réussir à faire un copier.coller correct ! 

Tags : Start. Stop. Reset. Re-Start.